Qui sommes nous ? About ?


All about balance. Tout est une question d'équilibre.
Cette phrase illustre Slack depuis ses débuts en 2005.
Alors que personne n’avait entendu parler de sangle molle, Damien Mercier décida de pousser le slackline vers les projecteurs en créant la marque Slack et le site www.slack.fr, ainsi que la boutique en ligne de slackline. Vous êtes ici sur notre blog.

21 juin 2017

Highline chute sur Backup de 155m : Partie 2 : Maverick / 155m Highline Backup fall : Part 2 : Maverick

Partie 1 : backup moonwalk
Partie 2 : backup polyester
Partie 3 : backup corde semi-static


----------- English Below -------------

Nous avons continué nos tests sur une installation en Maverick, backup Maverick.
Une installation 100% polyester donc.

Ligne 2 Maverick les résultats :
La ligne principale tendue mesurait donc 151m. Tension à vide de 1,2kN. Quand Quentin marche sur la ligne, la tension est de 2,6kN. Lors d'un leash fall, la tension est de 3,7kN.

Nous avons testé des softlinks à la place des maillons rapides sur cette installation. L'avantage - si c'en est un - est de supprimer totalement le métal sur la ligne ainsi qu'une charge sur la mauvaise direction du maillon. Est-ce un avantage de se trouver avec un connecteur textile sur des boucles textiles ? La question peut se poser sur des grandes lignes, qui vibrent pendant longtemps si elles sont installées longtemps. Finalement un frottement métal/textile est moins problématique dans la durée qu'un frottement textile/textile.


Les maillons utilisés ici étaient des softlinks réalisés généreusement par AdrenalinBASE, et donnés pour 28kN à la rupture. Le montage est le même que pour un maillon rapide mais nécessite de savoir ce qu'on fait. Les softlinks ont très bien fonctionné.

Dernière chose, nous avons trop tendu le backup côté mesure, il était très proche de la ligne principale. Le dernier fractionné donne un backup de 24m sous une ligne principale de 25m.

Comment est-ce possible d'avoir un backup plus court qui reste cependant assez peu tendu?
Et bien nous avions pris une ligne principale qui avait déjà bien vécu, donc qui avait été allongée plusieurs fois. Tandis que nous avions pris une sangle neuve, qui n'avait jamais été tendue pour réaliser le backup. Cette sangle s'est donc allongée fortement lors de sa première tension, au point de dépasser la sangle principale.

Savoir donc si on construit un fractionné avec une sangle neuve ou une sangle déjà utilisée complique le calcul relatif des distances. A priori, prendre des sangles déjà utilisées permet de mieux anticiper les allongements relatifs. A creuser une fois de plus, et à mettre en regard aux tests grandeurs réels sur les grandes highlines.


Test 1 : (151m + 2,5m de mou)


Backup fall de 50m fractionné
Max dans la ligne : 5kN
Distance de Chute max : 12m
Max dans le leash : 2,74 kN (2,8G)

Test 2 : (151m + 3,75m de mou)

Backup fall de 75m fractionné
Max dans la ligne : 5,3kN
Distance de chute max : 15m
Max dans le leash : 3,24kN (3,3G)

Test 3 et 4 : (151m + 5m de mou)


2 Backups fall de 100m fractionné
Max dans la ligne : 5,3kN puis 5,6kN
Distance de chute max : 15m
Max dans le leash : 3,34kN (3,3G) puis 3,58kN (3,7G)

Test 5 : (Tout le backup soit 156,25m)

Max dans la ligne : 5,6kN
Distance de chute max : 19m
Max dans le leash : 4,1kN (4,2G)
Le backup est un peu court sur cette distance, comme expliqué précédemment.



Discussion :
Sur les coutures :
Des tests de ruptures additionnels sur les coutures montrent que :
- les boucles de fractionnés résistent à 17kN avant de rompre. C'est moins qu'une couture classique pour relier 2 sangles (>25kN), car il y a 3 épaisseurs de sangle à coudre ce qui cisaille plus la couture. Néanmoins, cette résistance est suffisante, car on ne dépasse pas 6kN sur les tests les plus éprouvants.

Sur les hauteurs de chute :

Les hauteurs de chutes en 75m et 100m sont quasiment les mêmes car le backup sur le fractionnés du côté mesure étaient très tendu. Les réultats sont cohérents avec une augmentation de la hauteur de chute relativement régulière.
C'est une chute plus petite qu'avec un setup en Moonwalk, car la sangle Maverick principale s'allongeant plus, il faut moins de sangle pour réaliser la même highline (151m de Mav au lieu de 152,7m en Moon), la distance de la sangle de backup est elle aussi diminuée, et donc diminue la hauteur de chute. Un résultat qui s'explique, mais qui n'est pas forcément intuitif.

Sur les forces de choc : 
Les forces de choc augmentent avec la distance au niveau du leash, la tolérance à la maverick à réaliser plusieurs fois de suite ce test montre aussi qu'elle garde relativement bien son élasticité.
A priori sur un cas réel, il n'y aura qu'un seul backup fall et ensuite l'installation serait demontée, donc on devrait avoir une force de choc plus proche de 2,8G que de 4,2G, ce qui est très confortable.

Au niveau des ancrages, les forces de choc ne dépassant pas 6kN sont très raisonnables, de ce côté là, le matériel n'est pas poussé dans ses derniers retranchements. Le polyester garde donc bien ses avantages d'élasticité.

Le graphique de force suivant qui représente les tests les uns par rapport aux autres est criant d'homogénéité


Conclusions temporaires pour de la sangle maverick :
- Ne pas dépasser 5% d'écart de longueur entre ligne principale et backup. Ca ne sert à rien pour améliorer la marche. Viser plutôt 3% ou 4%. D'autres tests sont à faire évidemment.

- Calculer grossièrement votre flèche en cas de backup fall pour savoir si votre highline est suffisamment haute :
Pour 50m, anticiper 15m de chute.
Puis rajouter 10m tous les 50m. (Ex : 100m = 25m de chute.)

- Un point intéressant étant que les forces n'augmentent pas significativement sur la distance, il doit donc être possible de réaliser des fractionnés sur des distances plus longues de 200m ou 300m, à partir du moment où la distance de chute est suffisamment importante. Sur des distances plus longues cependant, la force de choc dans le leash va augmenter, ce qui a terme peut rendre la ligne dangereuse. Ne nous leurrons pas, un backup fall de 800m ou + ne doit pas faire du bien, même en polyester.

- Enfin l'utilisation de noeuds sur le backup peut être une solution pour régler le backup facilement. Des tests sur les noeuds de sangles sont en cours.
Maverick : rupture nœud dit queue de vache : 1390 kg
Maverick : rupture nœud de huit : 1520 kg

Les tests sur les sangles hybride ici.
La suite des tests sur les cordes semi-statiques ici.


----------- English here -------------

We continued with a setup Maverick, backup Maverick. 100% polyester line.

Ligne 2 Maverick the results :
The main line measured 151m. Nominal tension is 1,2kN. With Quentin walking on the line, the tension is 2,6kN. During a leashfall, the tension rises up to 3,7kN.

We tested softlinks instead of quicklinks on this setup. The main advantage is to suppress metal parts on the line, and avoid bad direction loading. Is it really an advantage ? The question is asked on big lines, when repeated and friction metal/textile could be better than textile/textile.



The softlinks here were manufacturer especially by AdrenalinBASE, and 28kN resistant tested. The setup is nearly the same than for quicklinks, but is more difficult to do. The softlinks worked perfectly.
Last thing, we tensioned the backup too much on the measure side. It was really close to the main line. The backup length was 24m, while the mainline was 25m.

How is it possible to have a shorter backup than the mainline while still walking on the mainline ?
Well, we used a mainline that has been used a lot before, and a backup line that was never tensioned (new). So the new line stretched a lot from it's initial measurement.

This is a big issue to build correctly a split between lines, as with a new line, it will imply more stretch than with older lines. Apparently already tensioned lines allowed of course to predict a better behaviour, rather than new lines. This is something to take into account with long highlines on new webbing.

Test 1 : (151m + 2,5m slack)


Backup fall 50m
Max on the line : 5kN
Max fall height : 12m
Max on the leash : 2,74 kN (2,8G)

Test 2 : (151m + 3,75m slack)

Backup fall 75m
Max on the line : 5,3kN
Max fall height : 15m
Max on the leash : 3,24kN (3,3G)

Test 3 et 4 : (151m + 5m slack)


2 Backups fall on 100m
Max on the line : 5,3kN then 5,6kN
Max height fall : 15m
Max on the leash : 3,34kN (3,3G) then 3,58kN (3,7G)

Test 5 : (All the backup so 156,25m)

Max on the line : 5,6kN
Max fall height : 19m
Max on the leash : 4,1kN (4,2G)
The backup was a bit tight, as explained before.


Discussion :
On sewing :
Additionnal tests shows that :
- The loops break at 17kN. This resistance is enough given the 6kN max load they have to take.


On height fall :
The 75m and 100m fall are quite the same because the backup on the measured side was tight. Then the fall heights increase but with a last test with a quite short backup, the heights are not that big.
The fall is smaller than with the Moonwalk setup ! The maverick stretches more, so you need less webbing to make the same highline (151m of Mav instead of 152,7m of Moonwalk), so the backup distance is also diminished, and the height of the fall. This is explainable, but quite counter intuitive.

On shockloads : 
Forces increases on the leash with the distance. The Maverick is pretty tolerant for making several backup falls, and keeps its stretch abilities pretty well.
On a real case then, with only a backup fall, the leash should hold more around 2,8G rather than 4,2G, which is quite comfortable.

On the anchors, the loads don't go over 6kN, so the gear is allright. Polyester has good stretching and absorption properties.

The following graphic shows the 4 tests on the same timeline and it is pretty impressive to see nearly the same measurement from 50m to 155m !


Temporary conlusion on the Maverick polyester :
- Do not go over 5% of extra length between the backup and the mainline. It's useless to improve the walk. We tested 3% and 4% would be nice too. Further tests will be made along the year.

- Roughly know the fall height :
For 50m long highline, expect 15m of fall.
Then add 10m every 50m. (Ex : 100m = 25m fall.)
This confirms the problems of low highlines.

- A very interesting point is that forces at the anchor are not increasing with the distance. It's possible to make longer splitlines with 200m or 300m between splits, as long as the height fall is not a problem. However, the leash loading increases slowly but surely. So don't be fooled, 800m backup fall on polyester is not probably a nice thing to try.

-At last, to avoid the setting up of a backup line with sewing, it would be interesting to do as with ropes : knots, as the tension is not very high, then knots should hold. This is to be pushed forward.
Knot on Maverick webbing : breaking strenght cow tail knot : 1390 kg
Knot on Maverick webbing : breaking strenght eight knot : 1520 kg

Hybrid Dyneema webbing test here.
Semi-static rope test here.







Aucun commentaire: