3 mai 2017

Une île pas comme les autres : La Réunion - Nicolas Margaron



Départ vendredi 10 mars avec Coco Giro direction l’île de La Réunion pour une projet qui consistera à proposer une vidéo de 4 à 5min au Zot Movie Festival (festival de film de sport extreme). Le tous filmé par le boîte de production locale de Aurélien Chanterene : Teten prod !

Le rdv est donné à Georgina et notre Ouinouin national (Arnaurd Garnier), midi, heure locale à l’aéroport pour notre arrivée sur l’île .
Après une petite nuit de sommeil dans l’avion, nous voila arrivé, les portes s’ouvrent et directement une chaleur lourde et humide nous envahit. Cette fois c’est sûr, on y est !
Bagage en main et première goutte de sueur sur le front. Nous rejoignons Georgina qui nous attend avec son fils Victor. Elle nous accueille chez elle, une semaine, mais qui se finira en 1 mois !

Ouinouin n’étant toujours pas là, nous décidons de partir en direction de chez Georgina pour poser nos bagages et prendre nos marques.
Une heure après notre arrivée, le téléphone sonne. C'est mon Ouinouin qui s'est trompé d’heure qui nous attend à l'aéroport !
Ouinouin et ses deux colocs nous rejoindront très vite chez Georgina pour débuter ce trip comme il se doit avec une bonne Dodo (bière local) !



Impatient de découvrir cette île et de slacker !
Et oui j’ai bien dit slacker ! Vous allez être étonné pour ceux qui me connaissent :-)
On décide de partir à Bassin 18 poser deux waterlines. Une de 20m et une de 55m au dessus de l’océan du coté de Saint Pierre !

Voiture garé, on descend et voila la première vision d’un spot de slack a La Réunion et wahouuuuuuuuuuu bordel, c’est majeur ! Une eau bleue turquoise et de petite vague qui rentre dans le bassin. Que demande le peuple !



Une fois rentré a la case, nous essayons d'élaborer un plan avec notre vidéaste et les locaux pour le mois qui vient.
Tout le monde donnent ses disponibilités et donnent ses envies. Pour moi les priorités étaient une belle waterline de 50m à la cascade Langevin, la ligne de Cap Méchant, et une fucking highline à ouvrir !

On décide donc d’ouvrir le bal avec la plus belle waterline que j’ai pu rider : Langevin. Une ligne du nom de mojito qui fait 50m, au pied de cette magnifiquecascade. Je vous laisse apprécier en photo !


Les mots me manquent... A par qu'elle était froide ! Le reste ? Juste un pure bonheur !
Cascade langevin

Bon ce n’est pas tout !
Pour agrémenter les journées, on nous a dit que le paraclub était ouvert le matin très tôt. Donc avec Coco, on décide d’aller sauter en parachute le lendemain pour se détendre un peu après ces premiers jours bien remplis de waterline et jumpline.
Au final ce fut une habitude et tous les matins je me suis levé a 6h30 pour aller sauter et cela jusqu’à la fin de mon séjour ! J’ai pas pu résister !



Après ce bon réveil matinal nous partons en direction de Cilaos pour une randonnée de deux jours dans le cirque de Mafate. Où j’espère repérer des lignes pour une future ouverture...
Après 1h30 de dur montée, nous voilà en train de dominer le cirque. On en prend plein les yeux... La descente et encore longue mais la vue nous la fait vite oublier.
Le soir nous dormons sur le plateau Kerval. Pendant la nuit, nous entendrons plusieurs gros éboulis qui nous feront quand même un peu peur dans ce noir total !

Les premiers rayons du soleil arrivent et malheureusement les helicos chargés de touristes aussi... Notre réveil se fera un peu dans le bruit mais dans un cadre somptueux quand même !
On décolle du bivouac tôt le matin, il nous restera quasi 4h de marche pour retrouver la voiture .



Jeudi 23 mars :
Nous prenons la direction de la ligne du Cap Méchant. Elle est bien connue par les locaux et autres. Une ligne bien méchante, comme son nom l'indique. 25m au dessus d’un souffleur, à une dizaine de mètres au dessus de l’eau.
Nous décidons de poser la ligne en tubulaire Reggae avec un Bakup MoonWalk, du fait de la faible hauteur.



On se fera retourner par des vagues immenses de plus de 5m avec des éclats à plus de 10m, pendant toute une matinée de pure plaisir à enchainer les runs ! Avec Coco, Ouinouin, bref une vraie tuerie malgré la longueur !
Photo cap méchant
Et la « Eureca » ! Coco a une idée !
COCO - on pose une jump ici ? svp svp svp svp
NICO – haha mdr ! Pas avec ces points !
Ferme sur l’idée que c’était trop dangereux, on ce creuse la tête pour trouver une idée afin de poser une ligne de Jumpline ici.
La décision est vite prise, on reviendra percer de nouveaux points et jumper ici ! Du moins Coco... Héhé !

Deux jours plus tard, nous voilà de retour au Cap Méchant avec tout ce qu’il faut pour installer cette ligne en toute sécurité !
Le rêve et l’obstination de Coco se mettent en place. De la tension dans la ligne et c'est parti !
Coco s’avance et la voilà sur ce monstre de jump-highline ! En train d’envoyer des saltos dans tous les sens avec une aisance déconcertante... C’est juste magique à voir !
Coco cap mechant



Mais maintenant, voici le meilleur. On l'a gardé pour la fin du projet : Le volcan !
Un matin Ouinouin nous emmène direction le volcan pour une simple balade qui va vite tourner en repérage de lignes !
Arrivé sur les dernières hauteurs avant le volcan, je vois une brèche énorme juste devant moi. Elle ressemble vraiment à l’emplacement parfait pour une highline !
Une fois sur place, c’est belle et bien la ligne parfaite ! 105m d long avec 150m de gaz sous les pieds. Le tout dans un cratère de volcan !
Le repérage fait, nous rentrons vite à la maison pour préparer le matos afin d'y revenir le lendemain.

Perfo dans le sac, avec élingues et connecteurs, nous voila sur la route une deuxième fois. Sur place je sors le marteau pour sonder et mauvaise nouvelle... La roche est dégueulasse, impossible d'y mettre le moindre point. Il y a juste quelques petits arbres mais rien de vraiment safe.
#premierbut
Retour à la case. Il est bientôt temps de rentrer en métropole pour Coco donc sac à faire et tout le tralala.



Finalement, nous trouverons avec Ouinouin, le moyen d'installer cette belle ligne ! Hop, ni une ni deux, on remonte là-haut pour achever notre projet !
Une énième re-descente à la case et demain ce sera le jour J ! L'heire de rider cette magnifique ligne.
Le reveille sonne à 3h30 du matin, départ pour le volcan !

Nous revoilà sur cette route interminable du volcan mais, cette fois, c’est la dernière ! Tout le monde est au také et surmotivé pour vite finir l’installation.
Une fois les élingues posées, les ancrages sécurisés, on fait passer la ligne et à notre grande surprise la sangle est trop courte...
Là, je commence à crier comme jamais. A pester sur un peu tout le monde... Haha, je me rendd vite compte que l’on appel cela un #secondbut !

Du coup, on appel directement quelques amis pour avoir une autre sangle plus longue. Au bout de 10min, ça y est, on en a une !
Mais pas pour aujourd’hui malheureusement... On décide donc de laisser le passage de ligne et nous reviendrons au plus vite.


4 jours plus tard, nous revoilà avec une petite nuit dans la voiture a 5 degrés. Et oui, même la bas il peut faire froid ;-)

5h du matin, nous sommes en place prêt à faire feu !
C’est parti ! La ligne avance doucement et commence à se dessiner lentement. Plus que quelques mètres avant que Ouinouin ne l’attrape !
Ca y est c’est fait, la ligne est connectée des deux cotés ! Y'a plus qu'à !
Je me lance pour 3 runs différents pour pouvoir tourner les rushs de drone voulus par nos amis vidéastes sur place !

Arrivé au milieu, je m’arrête et admire ce moment que je suis le seul à vivre. Ce moment ou tu te dis que tu es le premier a être passé par ici.
Cela personne ne peut te l'enlever, et bordel, que ça a été dur, mais c’est au final, un pure bonheur !

Une ligne que je n’oublierai jamais ! Comme mon Ouinouin avec qui j’ai fait ce projet. Un énorme merci à lui pour tout ça, c’est vraiment la première fois que je me suis senti aussi satisfait de ce que je faisais dans la vie !
C'est grâce à lui et a tous ceux que j’ai pu rencontré la-bas, les amis, les locaux. Mille mercis à vous tous, ce voyage sur votre île, je ne l’oublierai jamais, promis !

Remerciement spécial à Ouinouin, Georgina, Caro, Toune et tout le reste de la troupe ! Que ce soit pour votre accueil, le prêt de matos, l'organisation, la voiture et tous le taouin. Encore, mille mercis !
Grand merci à Aurélien Chanterenne pour les vidéos et à Arno Kng pour les images de drone. Et un dernier merci à Slack.fr qui me soutient toujours autant dans mes projets !


Pour son projet sur le cratère Commerson, Nicolas a averti le PGHM local ainsi que les héliports aux alentours pour éviter tout accident.