1 janv. 2012

Monter une treeline

Retour au menu général

La treeline est une version de la highline qui consiste à tendre une slackline en hauteur entre 2 arbres. Voici quelques conseils pour en installer une en sécurité.


Choix des arbres :
Une treeline est une highline comme les autres. Il faut donc envisager la chute comme sur une highline classique, et envisager la rupture de la slackline principale. Le choix des arbres doit donc tenir compte de ces paramètres :
  • Le rapport longueur / hauteur de la treeline :
    Une hauteur minimale de 5m est indispensable quelque soit la treeline. Ensuite, si vous décidez de tendre une highline de 30m de long dans les arbres, sachez que la chute sur le backup en cas de rupture de la slackline peut être alors de 7 à 8m. Plus votre highline sera longue, plus il faudra de grands arbres, avec des troncs capables de supporter la tension.
  • Le diamètre du tronc principal :
    Evitez les arbres de moins de 30cm de diamètre au niveau de vos ancrages. Encore une fois plus votre arbre sera gros, plus vous serez tranquilles.
  • La présence réduite de branches :
    Un tronc lisse sera plus difficile à grimper mais la treeline sera exempte de branches à heurter en cas de chute.
  • Le type d’arbre :
    Certaines espèces sont plus cassantes que d’autres, d’autres sont protégées. Renseignez-vous au moindre doute. Assurez-vous que vous avez le droit de monter dans les arbres que vous souhaitez équiper.

Monter dans un arbre :

Dans tous les cas, un assurage classique d’escalade en mettant des sangles autour du tronc principal vous évitera une mauvaise chute si une branche casse (et ça arrive sans prévenir). Plusieurs configurations sont possibles, et il faudra parfois user de toutes les méthodes en même temps.
  • Vous avez assez de branches pour monter “à la Tarzan”. C’est le plus simple.
  • L’arbre possède des ramifications importantes, vous pouvez lancer une corde dans le V et remonter sur corde grâce à un rappel débrayable.
    Rappel débrayable : Ce type de rappel permet aussi de redescendre sans laisser de matériel dans l’arbre. Attention lors de la descente de bien descendre sur la bonne corde (brin opposé au noeud). Le mieux étant de demander à une personne en bas de vous tenir les 2 brins en cas de doute.
  • L’arbre n’est qu’un tronc lisse, il faut monter en “artif”. Lent et fastidieux, il consiste à utiliser des sangles pour monter palier par palier à l’arbre.
Les étapes à répéter jusqu’à bonne hauteur :
1 : Installer une sangle autour du tronc, y placer une pédale pour se hisser
2 : Se hisser sur cette pédale
3 : Se vacher “court” sur cette sangle
4 : Installer une sangle plus haute autour de l’arbre, se vacher “long” dessus et y placer votre pédale
5 : Se dévacher de la sangle la plus basse, se hisser sur la pédale
6 : Se vacher “court” sur la sangle la plus haute. Recommencer les opérations


Installer la highline :
L’installation de la highline obéit aux règles d’une highline classique. On double les ancrages (élingues vertes et noires), et on pense à installer un backup plus haut sur le tronc auquel accrocher les sangles (sangle rouge). L’article sur l’ajustement des élingues répondra à vos questions d’installation.
A noter qu’une slackline comme backup est fortement conseillé lors d’une treeline. En effet, il s’agira de la tendre correctement pour qu’elle évite une chute au sol en cas de rupture de la slackline principale.
Il est aussi possible de mettre un assurage par le haut en installant un système équivalent plus haut que la highline sur lequel on placera le leash, mais cela dénature un peu le concept de la highline.


Quelques rappels de sécurité :

  • Les élingues sont recommandées pour entourer le tronc. Les sangles d’escalade sont utilisables mais seront plus sensibles au frottement sur le tronc
  • Dans le cas d’une treeline basse, le backup doit être tendu. Une corde statique et a fortiori une corde dynamique sera difficile à tendre. On privilégiera donc une slackline, plus facile à tendre
  • La longueur du leash devra être la plus petite possible pour marcher sans être gêné. Un leash trop long entraine une chute plus grande et donc une possibilité accrue de toucher le sol en cas de rupture de la sangle principale
  • Les boucles cousues sur les slacklines peuvent céder sous tension. Ne montez pas de highline sur les boucles
  • Les linelock sont utilisables jusqu’à 20m pour une tension raisonnable. Ensuite privilégier les bananas pour des longueurs ou des tensions fortes
  • On ne tend pas une highline sur un cliquet. Utilisez des poulies ou un système primitiv’. Dans le cas de l’utilisation d’un LineGrip, un lasso pourra être placé mais celui ci devra être correctement monté et sécurisé (brin sortant noué avec plusieurs clés et attaché)


Conclusion :
La treeline est un excellent moyen d’appréhender le vide, les montages, et de s’amuser. N’oubliez pas de protéger les arbres, de vous assurer à tout moment, et plus particulièrement lorsque vous montez dedans pour la première fois.

Aucun commentaire: