25 févr. 2015

#3 Lyon - Rock The Line

Classement général du Rock The Line 2015, cliquez ici


Infos, inscriptions et résultats :



Résultats :





Revue de presse :


Photos :





Infos :

La troisième étape du Rock The Line, Jumpline Pro Tour se tiendra le dimanche 29 mars à Lyon avec le soutien de l'association locale Ekilibre Lyon.
Elle se déroulera exactement au vélodrome Georges Préveral au Parc de la Tête d'Or, Lyon. de 8h30 à 18h.




Programme : 
  • Qualifications : 8h30 - 12h30
  • Compétition : 13h30 - 18h00, finales vers 16h30
  • Remise des prix : 18h00

Prize Money :

  1. 100€
  2. 75€
  3. 50€
  4. 50€ en bon d'achat sur la boutique en ligne
Lots de notre partenaire ABK Climbing pour les quarts de finaliste!

    Un snack, avec repas chauds et sandwichs, ainsi qu'une buvette seront mis en place par Ekilibre Lyon. Le site est équipé de gradins. Prévoyez des vêtements chauds car nous seront en extérieur.
    Une sangle d'échauffement sera mise en place pour les concurrents.

    Pour plus d'informations sur le Rock The Line et ses étapes, vous pouvez suivre la page facebook du  championnat, ou consulter l'article sur le blog.

    Pour le co-voiturage, l'hébergement, la restauration, etc merci de vous diriger vers l'événement Facebook de l'étape de Lyon sur ce lien.

    Pour l'accès en transport en commun, voir sur le site du TCL ou le tableau ci-dessous :

    Inscriptions :

    Ouverture des inscriptions 1 mois avant la compétition (25 fèvrier 2015), par mail à thib@slack.fr - 04 50 45 50 42. Il y a 28 places disponibles. Il est nécessaire de participer à au moins 4 étapes sur l'ensemble de la compétition pour figurer au classement général (cf réglement de la compétition).
    Les inscriptions sont ouvertes à toutes et tous, sans limite d'âge. C'est une compétition mixte, sans catégorie.
    L'inscription est de 25€ avec repas compris (...€ pour le repas). Une partie des ...€ restants seront reversées à Ekilibre Lyon.

    Documents à fournir :
    • un certificat médical de non-contre indication à la pratique du slackline de moins d'un an. Pas de photocopie de licence FFCAM ou FFME
    • le formulaire d'inscription et une autorisation parentale de participation à l'étape pour les mineurs, signée des parents (disponible ici)
    • l'inscription ne sera prise en compte uniquement à partir du moment ou tous les documents seront fournis. Un mail de confirmation vous sera alors envoyé.
    • CLOTURE DES INSCRIPTIONS le 24 Mars.







    20 févr. 2015

    Le Slackline, votre prochain outil de rééducation ?

    Un article trouvé sur le site ActuKiné.

    Lien : La Slackline, votre prochain outil de rééducation du quadriceps

    Photo tirée de l'article sur ActuKiné


    La partie importante de l'article est :
    Les scores médians des exercices traditionnels ne montraient pas de différence entre la chaîne ouverte et la chaîne fermée, alors que l’emploi de la Slackline montrait une augmentation de l’activation et du recrutement du quadriceps, pour des niveaux inférieurs concernant l’effort perçu. 
    Il y également les sources et une petite bibliographie en anglais.

    Pas grand chose en somme encore d'accessible en français.
    Il vaut mieux savoir lire l'allemand je pense. L'étudiant en kiné, ou l'amateur trouvera dans cette langue une plus abondante littérature.

    Des thérapies basées sur des exercices de slackline sont régulièrement proposées. Mots clés sur google (pages en allemand) : slackline thérapie.

    Attention je parle de thérapie, et non de fitness slackline. Cette dernière pratique c'est juste un peu de marketing :-)

    Si un étudiant ou un kinésithérapeute se propose de d'étudier le sujet, nous pouvons fournir du matériel.

    17 févr. 2015

    Part 3 - Brazil : Laure Millot and Co

    Veux tu danser la carioca?



    Laure sur l'eau et Faleg dans les airs

      Mardi nous décollons vers 10 heures du matin en direction d´Urca, une plage située à 1 heure à pied de la favela. Le programme est d´équiper et d´installer deux waterlines et une midline.
    Le soleil est au zénith et l´équipe se met en action. Le binôme PJ et Tristan se lance dans l'équipement d´une grande water.
    Ils sous estiment la longueur de cette ligne ce qui amènera Tristan à faire son 200 m nage libre pour, au final être limité par les 120 m de notre Maverick...

    Tom

      Pendant ce temps le reste de l´équipe installe une water de 30 m en naturelle et Gidão commence à bosser sur la midline de 45 m. Tout cela se fait rapidemment.

    PJ salue le Pain de sucre
        
      Nous traversons tous cette superbe midline bien molle mis à part le BE escalade de l´équipe, je nomme mister Soulé. Qui ne posera pas ses fesses sur cette ligne.
    En revanche, nous noterons tout au long de cette journée son archarnement et sa tenacité face à la 30m de water. Un vrai Flamand rose...
    Pour ma part, vu les conditions, il a fallu que je souffle bien plus que d´habitude pour passer cette midline.

    Laure et le Pain de Sucre en arrière plan

      Recherchant l´ombre toute la journée nous terminons avec de bien belles couleurs... Séance bien-être oblige : étalage de crème sur les coups de soleil, épilation pour retirer les piqûres d´oursins et bain de pieds pour apaiser les brûlures causées par le granit.

    Tombée de la nuit, Luc sur midline





    Le Pain de Sucre


      Après une longue journée logistique à programmer la suite de ce trip, nous votons pour une journée escalade. Au programme : l´ascension du Pão de Azucar.
    La veille au soir, nous préparons les sacs et nous prévoyons un départ à l´aube pour éviter la grimpe au soleil. Au dernier moment, notre guide local décide de se joindre à nous.

      8h20, nous attaquons l´ascension de Pain de Sucre avec un peu de retard mais plein d´entrain et de bonne humeur. Gidão ouvre l´itinéraire dans la première longueur dans une escalade joviale. Séance photo, selfies et tout le tralala sur un rocher de qualité, dans une ambiance exotique.

    Selfi au relais


      Notre meilleur slackliner décide de faire ses premiers pas en tête, en grande voie, dans son niveau presque maximum. Enthousiasmé par sa motivation, nous lui donnons toutes les billes pour sa réussite (dégaine, sangle, reverso). Il est fin prêt à attaquer... avec un petit air de Parkinson...
      Un vol de 10 mètres sous le relais aurait pu avoir lieu mais comme qui dirait Gidão ´´Tudo Tranquilo´´. PJ siffle et enchaîne sa première longueur. Pendant ce temps Faleg prend la tête et enchaîne très sereinement.

    PJ tout sourire dans la 2e longueur

    Laure et Gidão

      Etant 6 personnes dans la même grande voie, nous avons pu découvrir de nouvelles manipulations ´´safety´´ qui nous laisse parfois dubitatifs...
    Je vous expose le tableau : Laurette en tête, en bout de corde, recherchant désespéramment le relais... Plus bas, ses 2 compagnons de cordée décident de lui donner du mou en commençant l´ascension en corde tendue. A cet instant, je soupçonne une perte de patience.

      Après 15 mètres apparaît le premier grimpeur, notre guide, grigri au pontet (corde 8,5 beal neuve), 3-4 boucles dans la main, nous dépasse tout d´un coup en grimpant. Et là, surprise, notre grimpeur Mexicain nous dépasse également, reverso au pontet, corde entre pouce et index, contre assuré par un noeud sur son pontet.
    Rappel : Laure cherche encore le relais grace aux indications ´´zig zag´´ de Gidão.

    Tom


    Pour info : les équipements au Brésil sont des tiges filetées d´acier non collées, travaillant uniquement au cisaillement. Il détient un petit anneau de soudure qui permet que la dégaine ne s'éjecte pas  ´´soudure favelas´´.

    Tristan
      



      

      Après quelques manipulations et quelques longueurs en tête pour PJ, le soleil nous rattrape et en une demi heure la situation tourne au drame : escalade sur du granit, température à 40 degrés à l´ombre... je vous laisse imaginer le ressentie en plein cagnard, collé à la paroi.





       La première cordée met les voiles pendant que 3 gambas grillent peu à peu sur le Pain de Sucre. Inquiétude pour les uns, galère pour les autres. Tom craque, je cite ´´ L´escalade c´est vraiment un sport de niqué !´´. PJ gère son craquage mais une fin en solo ou en corde tendue à 3 en basket lui traverse l´esprit. 

    Laure avec un peu de mou...

     On approche tous du sommet, passant le dernier relais avec pour tout le monde entre 1 et 4 mètres de corde qui pendent.
    Malgré toutes ces péripéties, cette ascension fut incroyable. 200 mètres de grimpe homogène et technique. En ce qui me concerne, seul BE escalade de l´équipe, l´enchaînement de ces longueur en 6a, de par ces conditions climatiques et le type de caillou était semblable à un niveau 7c.

      Je félicite donc ces slackliners qui pour une fois ont vraiment fait du sport =)
    La palme d´or revient à Tom qui n´avait pas grimper depuis un bon moment. Il a sorti le Pain de Sucre en gémissant à chaque pose de pied, dans la douleur et l´honneur.

      Enfin, pour récupérer les 30 000 calories grillées et les 4 litres d´eau perdues, descente express direction le restaurant à volonté pour 15 Reals par personne, suivie d´une sieste sur la plage.

    Photo de la victoire au sommet : Gidão, PJ, Faleg, Tristan, Tom et Laure

      Tout va bien à Rio, mais il fait vraiment très chaud. Nous avons tous hâte de partir voyager en campagne. Départ prévu lundi 16 Février pour de nouvelles aventures si nous survivons au carnaval...

    Tristan Soulé


    13 févr. 2015

    Natural Games 2015

    English Below



    Les Natural Games se tiendront du 25 au 28 juin 2015 à Millau.
    Un festival entre sports outdoor, concerts et fête!


    Pour le slackline, le programme sera le suivant :


    • Highline sur le site de la Jonte (Le Rozier) - Accès uniquement après validation de l'encadrement (tampon)
    • Jumpline, Treeline et Waterlines sur le village
    • Super Surprise pour les 10 ans de Slack.fr samedi soir à 22h30 au niveau de la grande scène!

    Jumpline :






    Horaires :
    • Vendredi 26 juin - 15h30 / 17h30 :
      32e de finale
      Concerne Antoine Mesnage, Pierre-François Tostivint, Esteban Frias, Grégory Avril, Hael Somma, Yannick Etheve, Tatiana Chatel, Hugo Mufraggi, Simon Chadaine, Angelica Garcia, Laurent Chorliet, Simon Provost, Vivien Vessaire, Diego Moraga, Thomas Vorstermans, Alex Pelage.
    • Samedi 27 juin - 9h30 / 19h30
      Compétition jusqu'aux finales
    • Samedi 27 juin - 22h30
      Super Finale au niveau de la grande scène



    Le contest Damien Mercier re-nommé cette année le Columbia International Jumpline Open WSFED est organisé par l'équipe Slack.fr comme chaque année, le vendredi 26 juin (15h30 / 17h30)  et samedi 27 juin sur toute la journée à partir de 10h.
    La compétition comptera pour le Rock The Line, Jumpline Pro Tour 2015 (Championnat Slack.fr) mais aussi pour le classement WSFED, catégorie Open.
    Les inscriptions sont ouvertes à tous, français comme étrangers. Il suffit de s'inscrire sur le site des Natural Games, rubrique inscriptions.



    Les règles de notation seront donc celles de la WSFED
    Vous pouvez consulter tous les documents et informations sur ce lien : http://www.wsfed.com/world-slackline-federation-judging/assesments/

    Le déroulement sera celui d'un Open de la WSFED, K.O. mode
    Vous pouvez consulter tous les documents et informations sur ce lien : http://www.wsfed.com/contest-licensing/open.html




    Concurrents directement qualifiés pour les 16e, établi par le classement WSFED :

    • Alex Mason
    • Carlos Neto
    • Carlos Merayo
    • Andy Lewis
    • Louis Boniface
    • Tauri Vahesaar
    • Giovana Petrucci
    • Gappai
    • Alexandra Arendt

    Concurrents directement qualifiés pour les 16e, tête de série Rock The Line (8 premiers du classement général).
    1 tête de série par groupement de 4, placée par tirage au sort :

    • Romain Chagny
    • Florent Founau
    • Romain Billard
    • Lucas Caussade
    • Miloud Titi
    • Nathan Faure-Vincent
    • Louis Boniface (déjà placé par WSFED)
    • Valentin Huet
    Concurrents directement qualifiées pour les 16e, Parrains des Natural Games.


    1 parrain par groupement de 4, placé par tirage au sort :

    • Andy Lewis (déjà placé par WSFED)
    • Danny Mensik
    • Lukas Irmler
    Tous les autres concurrents ont été placés par tirage au sort.







    La Highline dans les Gorges de la Jonte :

    Un parking sera fléché pour permettre au public de se garer facilement dans le village du Rozier. Puis un fléchage sera posé pour l'accès à pieds. Prévoir de l'eau et de quoi se protéger du soleil!
       Les highlines ne seront accessibles qu'aux personnes qui ont été au préalable tamponner par les encadrants sur site ou par l'équipe Slack.fr sur le village comme en 2014.
       Les novices devront se rendre sur la treeline sur le village afin de passer un "test" et s'assurer qu'ils sont autonome sur les manipulations pour évoluer en sécurité une fois suspendu dans le vide.



    Waterline :

    Plusieurs waterlines seront installées sur le village. 2 ou 3 différents selon les possiblités d'une quarantaine à une soixantaine de mètres. Elles sont en accès libre mais ne seront pas surveillées. Assurez vous de bien savoir nager et de ne jamais y aller sans binôme.



    Plus d'informations prochainement...




    -------------------------------------------------------
    ENGLISH




    The Natural Games will take place from the 25th to the 28th of June 2015 in Millau (FRA). Outdoor sports, Shows and fun!
    More informations on the Natural Games Website

    About Slacklining, This is the program :

    • Highline in the Gorge de la la Jonte (Le Rozier)
    • Jumpline, Treeline and Waterlines on the NG's village
    • Big Suprise saturday night around 10.00 pm next to the main scene.

    Jumpline :

    The Damien Mercier contest called this year Columbia International Jumpline Open WSFED, is organised by Slack.fr like every year.
    He will take place on friday 26th and saturday, the 27th.
    He is included in the Rock The Line, Jumpline Pro Tour 2015  : the Slack.fr Championship. Registrations are open to all, French or not.
    You just have to be register on the Natural Games Website.



    Highline in les Gorges de la Jonte :

    A parking will be indicated in the village of the Rosier. Signpostings will show the acces to the highline spot by walking. Don't forget water and protection from the sun!

    Access to the highlines are reserved for people with the stamps below for security reason. A treeline on the NG's village will be set to the beginners. Same organisation as 2014.




    Waterline :

    Several waterlines will be set on the NG's village. Form 40 to 60m. Free access, be sur to know how to swim and be at least two.


    More informations soon...

    12 févr. 2015

    Part 1 : La Team Slack.fr sur le NOGRAD MAGIC TRIP • PORTUGAL

    SUR LES ROUTES DU PORTUGAL

    PREMIERE ETAPE : PENEDA


        Situé dans le parc de Peneda Geres au nord du Portugal, un monastère isolé et haut perché domine la vallée et se présente comme le point de départ d'un beau massif granitique. Après plusieurs heures, jours de routes pour certains nous arrivons dans ce lieu. L'escalade s'y pratique déjà, majoritairement en trad ! Pour ce qui est de la highline, encore aucune ligne n'a été ouverte là-bas. Arrivés le mercredi midi avec Nicolas Margaron, Florent Founau et Testouf (Romain Chagny), nous décidons d'aller randonner pour repérer les différentes highlines que nous pourrions mettre. Une marche d'approche d'environ 30min dans la forêt pour arriver au pied de ce massif imposant.





        D'en bas une multitudes de possibilités s'offrent à nous. Mais il faut encore grimper. Juste majeur, vue imprenable sur la vallée, des roches qui naissent de partout. Au final, pas tant de possibilités car les hauteurs ne sont pas
    toujours bien grandes.



        Nous nous déciderons sur une Jump-Highline de 20m et une petite 50m partant du même cailloux. Une longue longue highline est envisageable mais pour ça il faudra attendre Théo et pas sûr qu'on est le temps de l'ouvrir. Un autre massif, moins imposant s'offre en face de nous, nous décidons d'y continuer la rando. Mais pas d'hihgline possible jusqu'à ce qu'on aperçoive un immense dôme derrière ces massifs de granites avec une belle highline estimée à 60-70m de là où l'on est.
        Déjà la fin de journée, nous irons repérer ce coin plus tard accompagné des grimpeurs. Retour au camp de base, où toutes les commodités sont à notre disposition, le top !

                                               



         Redescendus au camion, nous trouvons un mot de nos amis grimpeurs, Guillaume et Vincent, qui sont partis faire des courses et nous retrouve içi ensuite.
    En attendant, Apéro !!! Nous nous mettons d'accord pour ouvrir le lendemain la 50m en reggae back up corde, et attendre l'avis des grimpeurs pour la 20m car les voies d'escalade ne passent pas bien loin. Le sommeil se fait vite sentir, au lit, une longue journée nous attends demain.

       Jeudi, jour de notre première ouverture portugaise. Préparation du matos, tout le monde est chargé, c'est parti pour la rando, bien plus éprouvante que la veille, chargés comme des mulets ! Arrivé en haut, on ne traîne pas, les premiers points sont percés, Flo et Tester partent de l'autre côté faire leur
    rappel pour poser les autres points tandis que Nico et moi même commençons l'installation et le passage de ligne.

                     
                             


        C'est installé, maintenant qui se lance ?!! Foufoune se motive pour aller scotcher tandis que je me prépare pour enchaîner sur le premier run, ligne juste parfaite, visuel facile, les sensations sont déjà là, on va se régaler. Chacun se fait son petit run et apprécie cette ouverture.
        C'est déjà la fin de journée retour au "camp de base".
                                               
         Il nous manque toujours quelques personnes pour être au complet et surtout celle sans qui aucun de nous ne serait là, mais ça ne s'aurait tarder, le lendemain matin, on aperçoit le camion d'Etienne qui fait son entrée là où nous sommes calés ! Le trip commence bel et bien.

        Le temps que tout le monde se prépare et c'est parti pour une journée grimpe, highline. Flo nous revalidera les 50m tandis que testouf les validera pour la première fois ! Pour Nico qui slack toujours
    autant (!), ce sera rando ! Et pour moi même, première ligne passée aller retour. Bon certains diront que l'aller n'est pas validé car je me suis arrêtée un bon 5m avant la fin mais il sera reconfirmé plus tard !

                                           







        Un beau plateau en haut du massif, offre la possibilité à Flo et Tester de se faire une belle session jump au milieu de cette nature, le cadre est vraiment magnifique et ça change vraiment du milieu urbain, une belle expérience pour nos deux jumpers malgré les quelques arbustes piquants en dessous de la ligne !
    Le soir même, l'équipe est au complet mais pas sans mal et pas pour longtemps. En effet Théo et Lola font leur apparition avec le camion qui tombe en panne à l'arrivée, héhé les emmerdes commencent ! En attendant, première soirée tous ensemble, ce trip s'annonce fort en délires !


        Dimanche, après appel de l'assistance pour Théo qui viendra le lendemain, découverte du spot pour nos deux compères, une belle ouverture serait possible pour Théo mais vu les événements récents, ça ne sera pas pour cette fois. En attendant bon enchainement de run pour notre ami, et oui, 48m, de la rigolade !! Chacun se refait plaisir sur cette ligne, les grimpeurs qu'on entend au loin ne tardent pas à nous rejoindre.





        Dernier jour, Théo et Lola nous quittent avec la dépanneuse, personne ne sait quand on les reverra et si on les reverra ^^ En tout cas pour nous toujours le même programme, Highline !!
    Petite concertation en ce qui concerne la jumphighline, on ne l'ouvrira pas, un peu trop de points pour cette paroi nue ! Grosse dernière session pour tout le monde avec des petites modifications dans la tension. On terminera sur une 48m, 6 bons mètres de flèches, des essais faits par chacun. Foufoune nous fera un beau double drop tandis que Testouf tente le surf en double drop et pour moi ce sera tentative de roulade avant, échec !!!

                                         





    Cette étape se termine par une excellente journée pour tout le monde, il est tant de préparer la prochaine étape, rangement des camions, apéro, et dodo...

                                         

    Plus de photos sur la page FB de NoGrad : ici

    Antoine Mesnage : Good morning from Ireland !

    Artcile 1 - Come Back from UK
    Article 3 - Norvège : Preikestolen Line en amoureux
    Article 4 - Chinoiseries slacklinesques!
    Article 5 - A la conquête des Balkans





         Déjà six mois que je fais mes études dans la petite ville de Tralee (IRL), et je dois dire qu’on s’y habitue plutôt bien, la bière est bonne, les gens sont cool, et les paysages sont à couper le souffle.
    Les road trips à la découverte des lacs du Connemara, des grandes falaises de Moher ou bien des étonnantes pierres de la chaussée des géants, sont des moments inoubliables, ou le sentiment de liberté et de solitude se fait ressentir dès que l’on s’éloigne un tout petit peu de la route principale.



    120 mètres de Water au dessus de Muckross lake, Kilarney

        L’Irlande, c’est vrai que c’est humide et pluvieux, mais ça offre de magnifiques arcs en ciel, et ça laisse quand même place à des journées ensoleillées, qui permettent de découvrir les sentiers escarpés de la région du Kerry, à la recherche de spots pour installer une Slack.
        Le top, c’est les lacs, il y en a à tous les coins de route. Cela m’a permis de poser plusieurs belles waterlines, ou le catch reste quand même obligatoire en raison de la température, plutôt fraiche, de l’eau.




         La Jumpline tout seul, ce n’est pas très marrant ! Mais j’ai eu il n’y a pas longtemps la visite de l’ami Vivius, qui a permis une bonne grosse session sur 25 mètres de Jumpline. C’est long, mais ça envoie !





         Au sujet des Highlines, c’est plus compliqué, il y a très peu de slackeurs, donc pas de spots connus. Il est aussi interdit de percer dans la roche en Irlande, donc tout cela donne des conditions assez difficiles.
         Ma première highline en Irlande a donc été pendant nos petites vacances à Belfast. Je rencontre sur place un des seuls Slackeurs, Ivan, un Ukrainien vivant en Irlande. Lui et toute sa petite famille ne manqueront pas de nous réserver un accueil plus que chaleureux.

              L’idée d’Ivan était d’aller poser une highline au-dessus du Dock du Titanic. N’ayant pas démarché des autorisations, on se rend à Belfast de nuit, pour une installation discrète. Mouvements limités, communication réduite, pour ne pas se faire repérer (tout ça en Anglais, un bon challenge pour évaluer les progrès que j’ai pu faire durant ces six premiers mois) ! L’installation se termine. J’y vais en premier et flashe cette ligne de 25 mètres, avant le lever du jour. Ivan enchaine derrière moi, et passe la ligne après quelques essais.


     
        On se rend compte finalement que nous nous sommes trompés de dock, que nous ne sommes pas sur celui du Titanic qui lui fait 65 mètres de large, mais sur un beaucoup plus petit. Plus le temps de changer de lieu, on se contente donc de cette longueur. (La réelle Titanic line sera installée durant cet événement, vous êtes tous invités ! https://www.facebook.com/events/343289859192409/?fref=ts



         Nous continuons donc à Slacker cette belle ligne pendant que le jour se lève. La police nous demandera finalement de désinstaller, très amicalement, vers 9 heures du matin.
    L’appel à la highline est donc ouvert, et on continue 3 jours après, de retour à Tralee.
    Estelle, (dans le rôle de la graine de slackeuse, de la petite amie, de la compagne d’installation et de la photographe en herbe), étant venue me voir, nous nous motivons à aller faire une tentative d’installation, dans un coin que j’avais repéré sur Google Maps (Et oui, quand on n’a pas d’idées de spot, on utilise la technologie !).

         L’accès et l’installation paraissent faciles, mais les tourbières, ruisseaux, et nœuds au milieu de la sangle (ma petite spécialité je dois le dire) compliquent un peu la tâche. Les ancrages sont naturels, deux arbres de chaque côté, dont le diamètre oblige à ne pas tendre trop fort. Après deux bonnes heures, je finis enfin par mettre le dernier scotch. La ligne fait une soixantaine de mètres, cela me parait tellement long, vu que je n’ai pas vu de tels monstres depuis des mois.



        La reprise est dure, c’est mou, c’est long. Puis la confiance revient petit à petit, et me permet de traverser la ligne plusieurs fois. Les 25 mètres de hauteur au milieu redonnent ces frissons que j’avais oubliés.
        
    Cette ligne est donc la première highline Irlandaise ! C’est un réel Bonheur, après tant de mois de recherche et d’échecs.
    Il me reste encore quatre mois à vivre ici, et les beaux jours sont à venir ! En espérant pouvoir découvrir encore de nombreux magnifiques spots.



    Si vous passez dans le coin, n’hésitez pas à me prévenir ! Sinon, à bientôt, et keep it slack !

    10 févr. 2015

    Part 2 - Brazil : Laure Millot and Co

    Bom Dia Rio De Janeiro


        Nous voila enfin arrivés au pays de la Samba après un très long voyage. C´est en compagnie de Faleg, Pierre Jean, Tom et Tristan que je découvrirais durant les deux prochains mois une partie de ce gigantesque pays, le Brésil. Luc et Marion que nous avons retrouvé en pleine forme projettent de partager un bout de voyage avec nous.


    Notre super Hôte, Gideão

        Gideão et Stephany nous réservent un accueil des plus chaleureux. Ils nous aident à prendre nos repères, nous guident, nous conseillent et nous font même découvrir des bonnes spécialités ! En bref, nous sommes bien chouchoutés. Et, profitez donc de ce panorama  depuis la favela! Une vue imprenable sur Rio de Janeiro qui se mérite ! 518 marches pour nous apprendre la vie. Mieux vaut ne rien avoir oublié au supermarché ! L´effort en vaut la peine pour admirer cette ville qui grappille petit à petit les flancs de montagne et entoure les lagons.


    Vue des favelas

        Vu l´équipe qui m´entoure et le déroulement de ces quatre premiers jours, c´est une sacrée aventure qui nous attend. Le jour suivant notre arrivée, Gideão nous propose une belle balade dans son jardin...
    Il fait très lourd, probablement un bon 35 degrés et nous suons tous à grosses gouttes dans la montée. Une heure plus tard, nous découvrons son terrain de jeu. Faleg d´un coté, PJ de l'autre, les garçons ne perdent pas de temps et commencent l´installation mais un léger scepticisme se note sur leur visage... 



    Laure sur la 40m

        Ils n´ont pas l´air bien convaincu de la résistance des points d´ancrages. Nous nous ferons malgré tout, tous bien plaisir sur ces deux lignes (20 et 40 mètres environ) surplombant les favelas, avant de nous faire chasser par l´orage qui nous pendait au nez. Démontage en catastrophe ! Nous descendons avec prudence car ça glisse beaucoup et l´eau ruisselle sur et sous nos pieds. Nous voilà trempés jusqu´au os mais ce n´est pas désagréable, il fait chaud sous cette pluie tropicale. Nous terminons donc cette journée par une bonne plâtrée de pâte et une partie de carte.


    PJ et Faleg sur la 40 et la 20m
    Rangement express avant la grosse drache

       La première water de ce trip se fera à Recreio Pontal à deux heures de bus au sud de Rio. Ce jour là, le temps est encore orageux et l´océan agité. L´installation est glissante et nos genoux, pieds et mains se souviennent encore des moules déchiqueteuses de chairs. Une journée qui se passe dans la bonne humeur. Tout le monde s´amuse sur cette water de 20 mètres. Un échauffement avant le programme qui arrive...

    Panorama du spot de waterline

    Tom Cousin sur la water de  Recreio Pontal

        Rio de Janeiro, une ville qui grouille et rentre déjà en ébullition à quatre jours du carnaval. Elle risque de nous réserver bien des surprises.


    Ate Logo. (A bientôt)
    Laure M.