28 nov. 2015

Part 1 : Singeries Moabiennes et 500m de highline - Théo Sanson


Qui n’as jamais vu ce caillou rouge extraordinaire en vidéo, ces incroyables tours de sables qui s’effritent aux vents, et se diluent dans les pluies torrentielles qui éclatent sans crier gare ?
Si ce n’est pas le cas… attention vous risquez d’avoir une envie irrépressible d’y poser les mains, d’en sauter, de vous balader à travers ces paysages grandioses ou de marcher dans les airs…
Après 5 ans de frustration positive à repousser pour telle ou telle raisons, nous arrivons finalement aux US, pas de Yosemite pour cette fois. C’est parti pour un mois à MOAB !!!!!!!!!!!






Partis au départ avec Thibault aka Pikachu et Mathieu Perthus en autonomie totale mais léger nous comptons comme souvent sur l’hospitalité, la bonne volonté et le matos des locaux. Cette fois-ci encore nous ne sommes pas déçus, hébergement top qualité dans le Monkey Den et petit tour du coin avec Andy Lewis…


Première journée :

Waterline au-dessus d’une eau dégueulasse et qui sent le purin
Longline (215m) rempli de la même odeur mais ce n’est que pour mieux apprécier ce qui suit…






Cette magnifique highline d’une quarantaine de mètres sur une Arche – attention !!! la plupart sont interdites et c’est considéré comme un crime par la loi ne serait-ce que de les toucher- nous éblouie mais le vrai joyaux est autour de nous… les paysages environnants sont à couper le souffle.












D’habitude, je ne peux m’empêcher de voir des highlines partout…cette fois-ci, je ne peux que contempler cette exceptionnelle nature. Thibault s’imagine déjà sauter de toutes les falaises en écoutant le flot d’anecdotes d’Andy. Mathieu resté silencieux se demande comment il va suivre un tel rythme et un tel engagement.
Effectivement le “welcome to Moab” avec l’approche dans une fissure en opposition en free solo avec les sacs et les départs à 6m de hauts en longline annoncent la couleur à venir… espérons qu’elle ne soit pas aussi rouge que la roche.

Le lendemain

Journée plus light car les « Frenchies » contrairement aux locaux ne sautent pas dans le vent… là aussi l’approche c’est grande ambiance, heureusement ce coup-ci dans les parties les plus « dalleuses » et sableuse il y a des cordes et celles-ci, fait apparemment rare, sont en bon état.






On enchaine ensuite sur une chevauché d’environ 150cv à travers le désert pour trouver un petit spot de highline sympathique, nous ne pourrons pas monter la 80m car le set-up est trop court, ce sera donc 40. En 45min, la ligne est montée et tout le monde a pu s’amuser…il est l’heure d’aller faire une ouverture en naturelle.

Nous nous dirigeons vers le Moonflower Canyon, la ligne la plus évidente faisant 100m, nous profitons de la vue et imaginons les différentes possibilités pour les jours suivants.





Le surlendemain

Nous partons pour de la waterline « saut l’eau » qui se transformera clairement en freez solo et qui de toute façon s’avère très haute et pas suffisamment profonde pour tomber.

Le jeu du jour : partir de la ligne la plus courte possible (27m) et monter la distance graduellement jusqu’à traverser le Colorado (120m) avant que la police ne nous déloge.
Andy étant toujours en probation (longue histoire) ne peut pas traverser le pont, il passera donc son temps sur la ligne au-dessus de l’eau, pour ne pas franchir la limite interdite.
Finalement la police n’est pas venue et nous aurons franchi ce pont éphémère avec grand plaisir.

Le sursurlendemain

Après une nuit rafraîchissante dans le treenet, nous sommes en route pour installer la ligne de Moonflower...





Théo Sanson



Thibault Cheval

Mathieu Pertus



Avant le GGBY, de nouveaux invités vont nous rejoindre, plus de news dans quelques jours…


Slacklife… 

Récit : Théo Sanson
Photos : Mathieu Pertus et Thibault Cheval

Aucun commentaire: