29 mai 2015

Part 6 (End) - Brazil : Laure Millot and Co

The End




    Après quelques jours de repos à Banquete, nous décidons d’équiper cette ligne qui nous trotte à tous dans la tête… Logistique au top, sac à dos chargés, nous retournons plus motivés que jamais pour prendre notre revanche au 3 Picos ! Nous arrivons au camping à la tombée de la nuit. Le jour suivant nous nous levons tous avec les idées claires et parés pour cette mission. Mais à peine terminé la répartition du matériel qu’une camionnette avec 5 personnes arrivent et se dirige vers nous. Parmi ces personnes se trouve le président du parc des 3 Picos, qui nous fait vite comprendre que si nous perçons des trous dans ce rocher sans demander au préalable d’autorisation, nous risquons de gros ennuis avec la justice Brésilienne. Très déçus, nous rangeons nos affaires et notre frustration au fond de nos sacs de 30 kg et nous décidons de redescendre avec en tête l’image de cette ligne imaginaire qui nous aura tant fait rêver…

On remonte chargés aux 3 Picos

Echec du projet des 3 Picos

    Retour au camp de base à Banquete afin de prendre des décisions pour la suite de notre voyage ! Notre choix se dirige alors vers le parc nacional d’Itatiaia. Pour la deuxième fois du trip nous louons une voiture et nous partons pour cette destination après avoir dit « au revoir » à Laurao, un grand monsieur qui nous a accueillis les bras ouvert dans sa belle campagne!

Le parc d’Itatiaia est entouré par la chaine de montagne de Mantiqueira et se situe à 3 bonnes heures de route de Rio de Janeiro. C’est le plus grand parc du Brésil et il est constitué d’une faune et d’une flore incroyable (250 espèces d’oiseaux). C’est dans ce lieu que nous tenterons de passer l’éponge sur notre « échec » des 3 Picos. Nous avons eu la chance de découvrir ce vaste parc par le biais de l’escalade et de la randonnée mais compte tenu de la fatigue (4 nuits blanches pour tous sauf Tristan), et du peu d’énergie des troupes, le moment n’était pas à la slackline. En revanche nous avons tout de même fait l’ascension de « las agujas negras » (les aiguilles noires- 5ème plus haute montagne du Brésil) à une altitude d’environ 2800 mètres par une randonnée de quelques heures se terminant en voie d’escalade. Une ballade parfois sport qui en valait la peine !

escalade au parc National d'Itatiaia

début de la rando aux Aiguilles noires

    Après le froid, le manque de sommeil et un poil d’énervement, nous avons décidé de prendre un peu de repos avant de nous envoler pour le Festival de Highline Gravatation à Florianopolis. Comme on dit, « après l'effort, le réconfort » et rien de mieux pour se ressourcer qu'une escale sur une île paradisiaque ! Nous sommes donc partis direction Ilha Grande, une île de 30 km de long sur 12 de large située à 150 km au sud-est de Rio. C'est sur ce petit coin de paradis que nous avons passé 3 jours à décompresser, faire de la waterline et de la pêche.



Au final, chassé par des pluies tropicales, il fut temps de reprendre le bateau pour sauter dans l’avion direction Florianopolis, capitale de l’état de Santa Catarina, située également sur une île!


Faleg sous l'orage d'Ilha Grande

Water sous une pluie tropicale


Le "Highline Festival Gravatation"! 9 jours de bonheur !


Ce festival a réuni environ 150 slackliners ! Des Brésiliens venus des 4 coins de ce gigantesque pays, quelques américains, argentins, mexicains mais aussi une bonne dizaine de frenchies! Tout ce petit monde a pu profiter de ces belles lignes tendues au-dessus de l'océan bercé au rythme des musiques Brésilienne!



     Une heure de randonnée nous sépare du spot de highline et c'est avec bonne humeur et motivation que nous avons participé avec le staff de l'évènement au montage des highlines.
Mathieu Pertus, organisateur de l’Ardèche slackline Meeting qui aura lieu du 22 au 25 mai et moi avons eu l’honneur d’être invités à ce festival. Pour ma part, j’ai été complétement enchantée par cet évènement : Les organisateurs ont été au petit soin avec tout le monde ! Une ambiance incroyable, « pura boa onda » ! Des jolies lignes ! Des milliers de sourires ! Et des filles !! Et oui car après avoir passé plus de deux mois scotché à 4 garçons, ça fait grandement plaisir de retrouver des copines !



Puis l'heure de retourner à Rio a très vite sonné et nous avons dit "hasta luego" a beaucoup mais également "hasta Rio" a toute la bande de slackliners de Sao paulo qui avait prévu de passer quelques jours là-bas aussi. Et pour terminer notre voyage au Brésil en beauté, nous avions deux projets: Pour certains tendre la 150 m de water (qui au final mesure 165) à Urca et pour d'autres, monter à Pedra de Gavea, le point le plus haut de Rio et y installer une highline.



Pedra de Gavea: Guillaume, Faleg, Tom, Caio, Heitor et moi nous sommes lancés dans 3 heures de randonnée nocturne avant de passer la nuit dans une superbe grotte avec vue spectaculaire sur tout Rio ! Le réveil de Caio a sonné vers 5h30 et nous sommes tous sortis de nos duvets accompagnés d’un sublime levé de soleil. Après en avoir pris plein la vue, nous nous sommes activés pour commencer l’installation d’une highline d’une quarantaine de mètres. Beaucoup de slackliners de Sao Paulo nous on rejoint en fin de matinée pour profiter de la journée. A notre retour chez Caio le soir, bien fatigués, nous avons retrouvé un Pierre Jean hyper motivé pour aller installer un « slack parc » à Urca !

Guillaume passe  la 70 avec facilité

Lou mentalise la ligne

 Laure Flache la ligne Espinha de Ballena


Laure traverse

Dernière journée Water à Urca





Au programme : une 15, 30 et 165 mètres de water et une midline de 45 mètres ! Un « line service » d’enfer fait par PJ et Guillerme levés depuis 6h du matin! Tout le monde s’est régalé sur ces lignes situées face au Pain de sucre. Guillaume, PJ, Alan, Jerry Miszewski et Rian Robinson nous ont vendu du rêve sur cette grande water de 165 mètres ! Il aurait juste fallu rallonger cette journée de quelques heures pour que l’un d’entre eux la traverse d’une seule traite. L’heure des adieux avec la team de Sao Paulo est arrivée : des accolades, quelques larmes, des ‘à bientôt ‘ …

Le soir même nous remontons à la favela pour faire un dernier coucou à Gideao et Stephany. La boucle est bouclée.

C’est ainsi que se clôture notre trip au Brésil ! Nous nous sommes régalés à escalader sur du granit, du calcaire, de la roche volcanique ! Nous avons équipé quelques belles highlines et des waterlines ! Nous avons pour plusieurs d’entre nous fait l’ascension de notre premier Big wall ! Nous sommes devenus les pros du portage (bien souvent pour se prendre des grosses déceptions)! Mais surtout, ce qui nous aura tous marqué dans cet immense pays, ce sont les gens ! Des gens qui ont le cœur sur la main et une énergie à revendre !

Merci à toutes ces personnes qui nous ont aidés, qui nous ont accueillis, et/ou qui se sont intéressés de près ou de loin à notre projet.
Au revoir Rio, au revoir Brésil ! Nous rentrons en France avec des étoiles dans les yeux et des souvenirs pleins la tête !

Brasil, vamos a tener muita saudaje de voce ! Ate Logo,

Toute l’équipe des frenchies !

Aucun commentaire: