3 avr. 2015

Part 5 - Brazil : Laure Millot and Co


La montagne aux lianes

Un bout de la falaise coupée

Pour la suite de nos aventure dans ce grand pays, nous avons opté pour la location de voiture et, serrés comme des sardines dans une boite de conserve, nous avons pris la route en direction de la Serra do Cipo. Après une bonne journée de route et une petite nuit improvisée dans la jungle, nous découvrons de bon matin les premiers paysages qui nous entourerons durant deux semaines.
Serra Do Cipo qui signifie ´´la montagne aux lianes´´ est un lieu ou il fait bon y passer un moment.

PJ dans la Première voie a O cipo

 Pour la petite histoire, après avoir massacré un gros morceau de falaise, une concession minière voulait reprendre ses activités afin d´extraire du marbre. Suite à cette action, une manifestation sans précédent des grimpeurs et familles do Cipo s´est déroulée. Actuellement, Serra Do Cipo est un site en vogue dans le monde de l´escalade au Brésil, que l´on doit à ses villageois qui en 1987 ont reussi à sauver leur précieux caillou. C'est, agrippé à ces rochers calcaire et près de belles cascades que nous nous sommes régalés à pratiquer nos activités.
La bas, l´escalade y est technique, exigente et verticale. Tristan s´entourera vite des grimpeurs locaux afin de tester quelques uns de leurs projets avec une facilité plutôt déconcertante. Les slackliners de l´équipe se feront tous plaisir chacun dans son niveau.

Tom grimpe em tête dans un 6b

Tristan dans un 7c

L´equipe en plein equipement de ´´51 je t´aime´´

Côté slackline, nous avons équipé une ligne de 51 mètres dans le secteur G3: ´´51 je t´aime´´. Pour cette ligne, nous avons misé sur l´esthétisme car elle s´est dessinée sous nos yeux d´une manière assez évidente, et sur l'éthique ( en effet, afin de respecter au mieux la pratique de l´escalade, il est toujours important pour nous de vérifier si la ligne que l´on a en tête, ne passe pas en plein dans des voies d´escalade sportive ou de terrain d´aventure, ou encore ne pas utiliser les relais déjà existant).
run de Faleg

Nous avons tous passé du bon temps à marcher entre ces deux rochers nous offrant un panorama incroyable sur tout le cirque, bercés par le chant d´un couple de perruches ou parfois interpellés par des cris de grimpeurs bataillant dans leurs crux.
A plusieurs occasions nous sommes parvenus à rassembler nos deux activités dans un plus petit périmètre et c´est ainsi que nous avons pu slacker et grimper en coeur. 
autre aperçu de la ligne
Pierre Jean sur la 51

Enfin, nous avons eu la chance d´installer une waterline de 100 mètres, dans une ambiance incroyable! La waterline la plus difficile aux yeux de tous, que PJ nous fera l´honneur de traverser avec classe et réactivité.

 Journee deep water et slack

journee deepwater et slack
PJ slack en coeur avec Tistan dans un 7b+ de 55 mètres

 Laure slack en coeur avec Tristan dans le 7b+ de 55m

photo Tom Cousin
Cascada Grande. Run Pj

Laure s essaye sur la wate de 100m

run Faleg


Tom se bat sur la water

Ces deux semaines ont été riche en sport et en rencontre. Nous tenons à remercier plusieurs personnes: Paola et Pablo, les gérants de la ´´Pousada Grande Pedreira´´ qui nous ont ouvert leurs portes, nous donnant un énorme coup de pouce dans notre projet. Egalement, un merci aux membres actifs de l´association d´escalade Mandalla qui ont été dès notre arrivée de très bons conseils. Et enfin merci à Jack, le propriétaire de la cascade Grande, qui nous a donné l´opportunité de pratiquer la slackline dans une telle ambiance et à Stephanie la Francesita, d´avoir partager avec nous les quelques coins de paradis d´une montagne aux lianes qui est maintenant bien la sienne.
PJ traverse la water

Midline en naturelle de fin de journee a la cascade xica

Nos hôtes a la Pousada



Aucun commentaire: