5 mars 2015

Part 4 - Brazil : Laure Millot and Co

Bye Bye Rio, hello Banquete!



nuit de tonnerre- photo Hector Faleg Chavez
  
Après une nuit orageuse, nous quittons Rio De Janeiro direction Banquete, un petit village de moyenne montagne. Nous sommes reçu par Tiago, son père Laurao ET son frère Daniel.

L´adorable famille qui nous accueil à Banquete

  Tout y est calme et ses belles prairies avec bloc de granite et falaise, ou vivent en harmonie bétails et végétation luxuriante nous comblent, on respire... Parfait pour continuer notre préparation de route et y passer de belles journées de repos durant lesquelles :
  • Tristan nous aura ouvert une voie en trad avec grâce, dans une fissure d'une 15aines de mètres.
Tristan pose des friends dans le village- Photo Hector Chavez

  • Nous avons également eu le privilège de slacker deux arbres rose de fleurs et remplis de colibris, le temps d’ une belle après-midi ensoleillé.
Pierre Jean sur la Treeline au village- photo Laure Millot

Laure sur treeline- Photo Tristan Soulé logo

  • Aussi, nous avons fait un tour au rocher du ´´Cao sentado´´ afin de tenter l´ouverture d´une ligne qui fut impossible. Nous avons passé la journée à grimper et bartasser.
Journée Repérage et grimpe au Cao Sentado- Photo Tom Cousin



  Nous savons que dans les alentours se cachent les ‘’Tres Picos’’. La vision de quelques images nous ont vite donné envie d´aller nous promener un peu la bas. Dimanche dernier, nous nous décidons, acompagnés des deux fréros daniel et thiago et nous prenons la direction de ce spot majeur.

prépa matos pour les 3 picos- Photo Laure Millot

Arrivés sur place Thiago monte gentiment les sacs le plus haut possible en voiture et nous dépose a 2/3 bornes du refuge. Et c´est repartie, sac de 25kg sur le dos, au top! C´est pas facile dans cette grosse montée mais nous avons été bien entrainé à la favela avec plus de 1000 marches aller retour chaque jour sans traîner ;-)

marche d´approche chargée- Photo Hector Chavez

Les 3 picos- Photo Hector Chavez


A notre arrivée, nous sommes stupefait par ces faces vertigineuses de plus de 500m. Ici les grandes voies peuvent avoisiner les 700m et nous avons deux objectifs:
  • monter au sommet par les plus belles voies
  • équiper une high-line avoisinant les 100m


Pour y parvenir nous avons une equipe de 5 personnes super déterminés mais nous ne fonctionnerons malheureusement qu´en binômes, faleg étant salement tombé deux jours au par avant d´une longue ligne un peut engagée (son devoir est de se reposer et d´être vite sur pied).

A peine acceuillis par Paulo qui tient ce gite, les groupes se forment. Prepa-matos, petite bouffe et feuille de route pour Laurette et Tristan qui s’aprettent a se lever à 4h30 pour escalader le ‘’pico major ‘ par la voie’´décadence avec élégnce :16 longeurs avec un 6c et un 7a+ danss les dernieres longueurs!

Tristan dans la 2 ème longueur de la voie ´´Leste´´- Photo Tom Cousin


Au reveil, avec Ti-Tom on se motive à monter tout le matos de slack et de repérage. Les mules sont chargés.
Resultat de la journée repérage plutot fructueux, on se rend compte que les accès sont pas faciles, mais en trad ou en rappel de grandes voies, ça peut passer si nous y mettons l'énergie adequate!
Pendant ce temps les copains grimpent et nous pouvons les observer à la longue vue du chalet, ou ils rentreront la nuit bien tombée...Il faut savoir que les artistes rentrent victorieux de ce sommet avec seulement un jeu de friends, 5 mousquetons, quelques sangles et une frontale (le BE ayant effectué un oubli minime au départ du chalet, les degaines...!). Après longue reflexion, ils ont decidé de faire l´ascension du pico mayor sachant que la longueur avec le plus de points n’en avait que 5 ( les longueurs font 50m tout de meme). Ils arrivent extenués après leurs 15 heures d escalade sans compter les heures de marche, aller retour,et les rappels pour la descente ... chapeau les loulous!

Tom et Faleg regarde Laure et Tristan grimper sur le Pico Mayor grâce à la longue vue. Photo Pierre Jean Lallement

sommet Laure et Tristan de ´´Décadence avec Elegance´´

  Deuxième jours sur place et les têtes de toute l’équipe sont bien embrumées par les efforts de la veille mais nous repartons de plus belle, laissant avec regret Faleg et Laure redescendre dans la vallée pour se rendre a l’hôpital, l’état de faleg ne s´améliorant pas. Le moral n’est pas au top, à trois la connection et les accès se trouvent être plus difficiles que prévu et nous venons de découvrir qu’un banana est resté caché dans le sac de Laurette qui aurait du être de la partie. Tristan est fatigué de l’ascention d’hier, les voies sont engagées, le temps menaçant et les deux jours insuffisants pour ce projet...

Toutes ces raisons nous décidons donc avec grand regret de ne pas nous mettre en danger et de rebrousser chemin, le moral dans les chaussettes. On vient de prendre un bon but au pays du foot-ball.

C’est dur à encaisser mais une fois l’egos mis de côté, on hésite longtemps à rentrer avant de prendre une décision importante, celle de faire ce sommet tous les 3!!!
Hop hop hop, au boulot! Et de nouveau prépa des sacs, pic nic, itinéraire de la voie que l’on prépare au petit oignons et faut vite se coucher car il nous reste 5h à dormir...et Bim! réveil 3h50 un ti-dej, une frontale, des grosses et ‘’vamonos’’.

La marche est dure ce matin et on peut pas se mettre dans le rouge d´entrée de jeu, car dans une petite heure c’est la ‘’via Leste’’ qui nous attend!! 560m d’escalade engager en 6b et 5c obligatoire avec deux crux, deuxième longueur (point cassé) et 9 ou 10eme longueur avec une cheminée non protegée sur les 20 premiers mètres!

Cette voie ouverte dans les années 70 est ‘’une des voie majeure de la planète’’. Nous sommes également conscient que l’équipement est un équipement Montagne au tamponnoir, à l ancienne, avec des points en moyenne tous les 15m et 2voies sans point, hors mis les relais parfois en mono-point...
Pour toutes ces raisons nous partons dans cette aventure comme prévu c’est a dire ‘’le sourire au lèvre mais pas la fleur au fusil ;-)’’.

Moment décisif, nous sommes en bas de la face...on va le faire...et c’est partie. Première longueur après une tite relecture de la feuille de route. Tout déroule pour le mieux, mais je trouve néanmoins le moyen d´envoyer une chaussure à Tristant 50m plus bas...
ça commence bien, après 10 minutes je remonte avec sa grosse, range tout ça rapidement et part en tête et en grosse dans cette voie au point cassé qui me fait bien frémir lors d´un pas de dalle 20m au dessus du point!

Tom dans la 4ème longueur tel un gecko- photo Tristan Soulé
Nous nous retrouvons au premier relais ou tout le monde à bonne mine, super content de partager ça ensemble dans cette face. Les longueurs déroulent avec Tris en leader et Ti-Tom qui se surprend à grimper tel un gecko tout en adhérence sur le granite.
Le soleil tape bien fort pendant deux longueurs et nous décidons de nous restaurer une tite heure à l’ombre dans une fissure.

Nous sommes au milieu de la face et il est 10h, on avance bien mais reste dans nos tête cette cheminée que l’on redoute tous et que l’on sent approcher!
Une bonne voie encore et nous y sommes. La bonne humeur et toujours présente mais chacun d’entre nous sentons monter la pression lorsque Tristant, en combat contre lui-même s’élance après avoir mentalisé la chose... aller kiki! Il souffle bien durant toute la cheminée, jusqu’à ce qu’un ‘clic’ retentisse,il s’ exprime(’’ t’. m... l. gro... sa...e’’ !!!) la pression retombe.

Tristan dans la cheminée redoutée- Photo Tom Cousin

On imagine de suite, lorsque nous sommes au millieu de cette cheminée le shoot d'adrénaline qu’il a pu prendre quelques minutes, bravo mec!
Suivront par la suite, 6a+ et deux tites longueurs qui ne seront que formalités après toute cette émotion...

Il est 15h30 et la 16eme longueur s’achève enfin, nous sommes au sommet tous les trois, l’émotion est présente et ce panoramique a 360° nous laisse sans voix!

Panorama sommet- Photo Pierre Jean Lallement
On ne réalise pas bien encore. Le pic Major 2365m( refuge 1500m)une très belle escalade progressive en dalle. Merci Tristan on a pu voir au cour de cette journée que tu n’avais pas eu ton BE dans une pochette surprise ;).

PJ Tristan et Tom au sommet du Pico Mayor

Il ne nous reste donc plus qu’à effectuer 5 ou 6 rappels de l’autre coté, avec pour cerise sur le gateau un coucher de soleil subl îme que je vous laisse savourer tranquilement...
Nous rentrons chez Laurao et Tiago le lendemain et nous retrouvons les loulous. Faleg est bien plus serein, le diagnostic est tombée, il a une inflammation du poumon et d´un muscle situé en bas du dos. Il devrait retrouver sa forme dans quelques jours. 

Coucher de soleil depuis le rappel. Photo Tom Cousin

Au programme de ces 2 prochains jours, du sommeil à rattraper, du repos et l´organisation de notre prochaine étape : Serra Do Cipo, un spot majeur situé à 8 heures de Banquete.

A bientôt pour de prochaines nouvelles.
Beijos de toute l´équipe.



Aucun commentaire: