20 janv. 2015

Soutenez-vous la création d'une Fédération Française de Slackline ?


Nous - Slack.fr - relayons ce message qui nous paraît important pour l'avenir du slackline en France.
L’adresse du sondage :
https://docs.google.com/forms/d/1TKnOmdfhHNXDqrh74yU4YXjnjPo6ULyPW6lOKOz4I6Q/viewform

Soutenez-vous la création d'une Fédération Française de Slackline ?

Afin de légitimer un projet de création de fédération de slackline en France, vous êtes sollicités pour participer à un sondage sur cette question.
Vous pouvez vous prononcer directement en participant au sondage ou lire au préalable les explications qui suivent. Les résultats du sondage sont consultables sur cette page.



Contexte actuel 

Une évolution rapide de la slackline
Il y a peu de temps encore, une installation de slackline suscitait toutes sortes d'interrogations autour de nous. La finalité, peu évidente, d'une sangle tendue et la méconnaissance de la slackline laissaient libre cours à l'imagination du public.
Force est de constater qu'en très peu de temps, la slackline est passée d'une pratique confidentielle à une pratique grand public et à la vue de l'évolution des recherches du mot « slackline » sur le web, tout porte à croire qu'elle va continuer à se développer.
Si à l’origine, la pratique était réservée à quelques initiés, rapidement les réseaux sociaux et plus généralement les nouvelles technologies, ont favorisé la mise en relation d’individus isolés et ont permis la diffusion des différentes techniques.
Localement, différents projets d’associations ont vu le jour. Ces associations permettent de promouvoir la slackline à travers des initiations ou démonstrations. Elles favorisent également la diffusion des techniques qui permettent une pratique en toute sécurité. 47 associations de slackline ont été recensées puis réunies au sein du forum http://slackfrance.forumactif.org pour imaginer le développement de la slackline au niveau national. Ce document et ce sondage sont issus des réflexions menées dans le forum. 

Pourquoi une structure nationale ?
 
Plusieurs sujets importants sont difficiles à traiter en restant au niveau local. Une représentation nationale est plus à même de soutenir ou de traiter différents sujets comme :
  • la mise en place de compétitions nationales - et notamment de jumpline - qui puissent délivrer officiellement des titres de Champion de France,
  • la définition de conventionnements de site de highline,
  • le traitement des interdictions dans les parcs (urbains ou nationaux),
  • la création de formations,
  • d'une manière générale, l’instauration d’un dialogue au niveau national et international avec les instances (exemples: ministère des sports, mairies, collectivités locales etc...),
    - l’assurance d’un dialogue et/ou la collaboration avec toute fédération sportive qui prend ou prendra en charge la pratique de la slackline en son sein (exemples: FFCAM, FFME, UFOLEP etc...),
  • - ...
 
Quel type de structure ?


Pourquoi créer une nouvelle structure alors qu'on peut rejoindre et développer la slackline au sein d'une structure existante ? La question revient régulièrement dans les échanges. 

Le regroupement national a toujours été envisagé avec la volonté de fédérer l'ensemble des pratiques existantes de la slackline ; la jumpline, la highline, la waterline, la pratique occasionnelle dans un parc urbain, ... mais également celles qui pourraient voir le jour. Le moins que l'on puisse écrire étant que la slackline est spécifique, multiforme, diverse et encore en pleine évolution.
Alors pourquoi créer une nouvelle structure ? Pour avoir une existence, une identité propre, et en disposer pleinement pour coller au mieux aux différentes pratiques. Alors quitte à essayer d'en créer une nouvelle, essayons la plus difficile mais sans doute la plus aboutie : 

La Fédération Française de Slackline

Pour aller plus loin

Dans un premier temps, il est important d'aller chercher l'adhésion de la communauté au projet par l'intermédiaire de ce sondage. Quel que soit votre niveau de slackline, que vous adhériez ou non à un club, votre avis de slacklineur compte pour justifier de l'utilité de la démarche.
Seule une adhésion significative de la communauté peut légitimer le projet de création de la fédération.
Dans un second temps, la réalisation du projet nécessite la mise en place d'un groupe de travail qui aura en charge un certain nombre de sujets, dont le premier est la création de la fédération.
Le groupe sera constitué des volontaires s'étant signalés comme souhaitant participer à la création du projet.
Pour toute information complémentaire : http://slackfrance.forumactif.org
 
Ce texte a été écrit, relu et corrigé par :  
S. Dubau, P. Evesque, F. Ginestet, C. Fabre, V. Lequay, J. Millot, C. Métayer, M. Pellissier, M. Pertus, G. Rolland, T. Sanson, M. Titi, F. Valentin

L’adresse du sondage :
https://docs.google.com/forms/d/1TKnOmdfhHNXDqrh74yU4YXjnjPo6ULyPW6lOKOz4I6Q/viewform

6 commentaires:

Claire Marie Cécile Arola a dit…

Il est certain qu'une fédération nationale donne du poids face à des institutions lorsqu'il s'agit de négocier le droit à la pratique dans certains lieus (montagne, parcs urbains etc…) Mais c'est aussi encore une fois imposer certainement certaines règles de pratiques etc… Imposer encore des assurances, afin d'enrichir encore plus les hommes les plus puissants de cette planète, etc…
Je ne suis pas forcément d'accord, restons libres...

david21 a dit…

L'existence d'une fédé donne une approche différente de la pratique...plus clé en main (genre prestataire de service) alors que l'on est plus sur de l'engagement personnel...

Anonyme a dit…

Fédération = réglementation... Est-il nécessaire d'avoir un champion de france de slackline ? L'esprit de liberté qui plane sur la pratique de cette activité est à l'origine de sa richesse et de la folie calculée de ses adeptes qui pratiquent tous avec leur propre niveau d'engagement. Trouver un site, poser sa ligne, toutes ces réflexions en amont sont parties intégrantes de l'activité, il ne faut pas les restreindre avec une legislation qui sera forcément limitative et sécuritaire. Restons conscients de nos capacités, et non dépendants des autres !
Qui aurait l'idée de créer une fédération française des anarchistes...

Anonyme a dit…

Pas pour. Pourquoi toujours ce besoin de cadre, de reglementations, d'assurances et de reconnaissance ?
Non a la centralisation des pratiques!
Vive la slackline!

Anonyme a dit…

La presence d une federation est indissociable des le moment qu un grand nombre de pratiquants existe, notement concernant les pratiques a risque (highline, treeline...).

Un guide de bonne pratique est indispensable plutot que de se faire son idee et de tomber sur les bonnes infos qui sont souvent depassees tellement les pratiques evoluent vite.

Christophe Métayer a dit…

Bonjour

je fais parti des gens qui s'investissent pour créer la fédération. N'hésitez pas à me contacter pour plus d'information ou continuer la discussion en direct au téléphone.

Je tente d'amener en quelques lignes des réponses aux différents commentaires précédents : difficile.

Concernant la compétition, c'est un sujet polémique par excellence. Je l'aborde donc avec un peu de prudence... Je ne suis pas jumper et je ne suis pas un passionné de compétition. Mais à discuter avec quelques jumpers, il semble que la compétition soit partie intégrante de la pratique de la jump. Je veux bien l'entendre et finalement pourquoi pas ? En quoi est-ce gênant d'avoir un championnat de France de jump ? Pour les autres pratiques, je ne pense pas que la compétition ait un sens.

Concernant la fédération, elle a pour objectif principal de donner à la communauté de la slack une existence nationale. Cela doit permettre d'expliquer la pratique à des autorités qui sont tentées de l'interdire et donc de préserver des espaces de jeux. C'est aussi le moyen d'exister à côté de fédérations existantes qui portent et porterons la slack (ffme et ffcam).

Voilà en quelques mots, trop rapide sûrement