4 juin 2014

Mimi Guesdon - Team Slack.fr


" J'ai commencé avec un bras dans le plâtre et malgré l'interdiction des copains, j'ai passé le backflip!"




Nom : Marie-Amélie Guesdon

           alias Mimi
Année de naissance : 1987
Ville : Marseille
Spécialité : Highline / Longline

Association : Sangle Dessus Dessous
  
J’ai commencé la slack au printemps 2012 et je pratique toutes les disciplines, longline, jumpline et highline, avec un attrait certain pour la highline que je pratique maintenant régulièrement depuis 8 mois.

Ton premier souvenir de Slackline?
Je me souviens bien de ma première highline, on était à l'usine des Grand Moulins de Paris près de Lille avec SlackLille.
La toute première fois, je n'ai même pas réussi à mettre autre chose que mes fesses sur la ligne, une sensation de jambes beaucoup trop lourdes, l'impression que la sangle bouge dans tous les sens au moindre mouvement alors qu'elle ne fait même pas 15m et qu'elle est pas loin d'être tendue comme une poutre, et ce vide qui aspire, bref tétanisée..
Puis la seconde fois, même spot, même longueur de ligne, mais avec un peu plus d'entrainement au sol. Avec déjà une première approche, donc un peu moins d'appréhension mais bon c'est pas encore ça...
Un premier essai avec toujours cette sensation de jambes lourdes et les bras et jambes qui ne font que trembler mais cette fois il faut y aller... Premier levé et le pied qui se prend dans le leash, première chute et là la remontée ne se fait pas sans problème, pas facile quand on a pas encore la technique... Mais tellement envie d'y arriver, on pose le cerveau (enfin on essaye) et c'est reparti. Deuxième essai et là les premiers pas, toujours autant de tremblements mais cette fois ça tiens.. Le moment où je marche je ressens vraiment beaucoup de peur et d'angoisse et pas vraiment de plaisir... Mais quand je repose un pied au sol, je ne réalise pas aussitôt ce que je viens de faire, le stress mêlé à l'excitation, la joie, difficile de d'écrire exactement l'état dans lequel je me trouve...
Tout ce que je peux dire c'est que c'est trop bon... Vraiment heureuse d'y être arriver et d'avoir surmonter mes peurs liées au vide et à la chute ! (même si je sais que je suis loin d'avoir fini d'affronter ces peurs) Et là, juste envie de recommencer...

Maroc 2016 - 300m de McFly



Ton mentor?
J’ai eu l’occasion de croiser quelques « mutants » pendant mes sorties highlines, mais je n’ai pas de personnes précises en tête. Tout ce que je peux dire c’est que j’ai rencontré que des personnes simples, accessibles et sympas, qui peut importe leur niveau, vous soutiennent et vous motivent pour réussir. Toujours une superbe ambiance autour d’une ligne !

Ou t'entraînes-tu? Y a-t-il un spot que tu aimes en particulier?
Je m’entraine dans les parcs de Marseille pour la longline et je pratique souvent la Highline au spot du Tholonet (près d’Aix). Aussi à la Seyne sur mer dans une usine désaffectée. Mon spot préféré reste pour l’instant les gorges du Verdon, endroit juste magique !


Ce que tu préfères dans le slackline?
Le moment où j’arrive sur un spot de highline, qu’il soit connu ou non. Toujours pleins de sentiments qui se mélangent, l’excitation, la peur, l’émerveillement…. Puis ce moment où l'on se lève sur la ligne, qu’on marche un peu avec les jambes tremblantes et que tout à coup on se relâche et on est juste trop bien, serein. On peut alors commencer à se faire plaisir et envoyer quelques tricks, c’est trop bon!
 
Sinon, tout m'attire dans le Slackline! La discipline même, qui demande en même temps, force et légèreté, concentration et relaxation, et surtout une parfaite adéquation entre le corps et l’esprit. Lorsque l’on fait plus qu’un avec cette ligne au dessus du vide, les sensations sont justes énormes… Cette volonté de toujours aller plus loin, et surtout la satisfaction une fois le but atteint. De plus, le slacklline est à la fois très individuel mais aussi et surtout collectif car c’est toujours bon d’entendre les copains vous motiver ! Toujours une bonne ambiance… De plus, cette pratique nous emmène toujours dans des lieux uniques, où l’on se sent juste vivre, libre et tranquil!

Verdon 2016 - 170m de MILF


Tes meilleurs performances?
Une de mes meilleures performances reste pour le moment ma première session au Verdon où j’ai flashé la 18 mètre dès le premier essai.
-longline : 130m (2,5m de flèche)
-highline : 59m (maverick + corde) 


L'événement que tu recommandes?
Je n’ai pas encore eu l’occasion de participer à beaucoup de festival. Connaissant les Natural Games, je le recommande, super ambiance, super spot, et du bon niveau, entouré de gens vraiment cool ! Allant en Turquie au Highline Turquie Festival, je recommanderai bien ce rassemblement, ainsi que l'Ardèche Slackline Meeting (Casteljeau, Ardèche), l’endroit à l’air vraiment cool !
Le Highline Meeting Monte Piana en Italie est un rassemblement qui gagne à être connu avec une organisation au top!


Ton astuce Slackline?
A l'heure d'aujourd'hui, j'aime vraiment slacker en musique. Ca me permet de mieux me mettre dans une bulle et d'arrêter de trop penser à ce qui se passe autour et ça m'aide à gérer mes émotions.
Et je pense que c'est bien de slacker sur différentes sangles, tensions et de varier les pratiques, highline, longline, waterline. Ca permet d'être plus à l'aise lors de rassemblements sur du matériel que l'on a pas l'habitude de pratiquer.


Objectifs de la saison ou objectif tout court?
Mes objectifs, faire un maximum de highlines et découvrir un maximum de spots, pour ce qui est de la performance j’aimerai passer les 60m avant la fin de l’année. Je prépare doucement un road trip highline à partir du printemps 2015, faire un maximum de pays, avec une slack en poche ! J’ai aussi l’idée de participer aux compétitions de jumpline mais pour cela encore du boulot !

Une anecdote?
Mon premier souvenir remonte au tout début, j’ai commencé avec un bras dans le plâtre et malgré l’interdiction des copains j’ai passé le backflip !




Une chose à essayer en slackline?
J’adore marcher sur le côté (perpendiculaire à la slack), ca amène de nouvelles sensations.


Une chose à ne pas faire?
De se mettre sur le côté pour se rattraper car la chute sur le dos est dure à éviter et elle n’est pas sans mal !

Un mot à propos de Slack.fr?
Je dirai qu'on ressent une ambiance de détente, de bonne humeur. Que vous êtes disponible pour toutes questions que ce soit au niveau du matériel, des choses à ne pas faire ou au contraire des bonnes pratiques à avoir. L'esprit de partage est bien présent. Vous donnez de bonnes infos sur les événements à venir, beaucoup de communication et ça c'est cool !

Un produit en particulier à conseiller?

Je pratique beaucoup sur la maverick et je trouve que c’est une sangle vraiment simple et agréable à slacker. J’ai un certain attrait pour la killbill même si je n’ai pas eu encore beaucoup l’occasion de l’essayer.


Le mot de l'équipe :
Mimi est une des rares filles présente régulièrement sur les différents rassemblements de highline dans le Sud-Est de la France. Nous l'avons rencontré à Lille lors de ses débuts notamment au spot des Grands Moulins de Paris. Elle enchaîne les performances lors des rassemblements, et le temps qu'elle passe à s'entraîner n'y est pas pour rien! Une athlète à suivre!


En bonus, une petite folie en vidéo réalisée récemment =)


Sortie Backflip-Casteljau from mimi guesdon on Vimeo.