19 juin 2012

Slackline en Inde. Association Chemins d'Enfances

Après Nathan au Kenya, cette année nous aidons Valentin dans son projet que nous allons pouvoir suivre durant les trois mois de son stage.
Vous pouvez lire la présentation de son projet dans les pages qui suivent.
(Vous pouvez retrouvez d'ailleurs tous les textes slack sur notre page Scribd)

Chemins d'Enfances - Slackline

18 juin 2012

MJC Aix - Printemps des cultures urbaines: Les skyliners

Il semblerait que le highline après la dimension sportive prenne une dimension artistique.
Merci à Robin, Tancrède, Freddy et Antoine des Sky-Liners pour ces images et ce récit.



Aix les Bains, performance artistico-sportive (highline, grimpe et musique)

12 juin 2012

Projet Slackline? WTF! 9

Nous nous sommes levés tôt de Stromness pour pouvoir naviguer jusqu'à l'Ile d'Hoy où nous avions décidé de grimper le Old Man of Hoy. Il s'agit d'un éperon rocheux d'un peu plus de 135m relié par un fin bras de terre à l'ile. Nous sommes en Ecosse et dans ce pays, on ne badine pas avec l'escalade et son éthique. Grimpeur de peu de foi vous abstenir! Ici il faut savoir engager la viande car les spits n'existent pas. Du libre et de l'engagé. Ce style de grimpe plait énormément à nos montagnards - Antoine et Seb -, ils étaient si motivés qu'ils n'ont pas emporté le topo et terminaient tout questionnement par un "On le fera comme les anciens!"....

Une partie de l'équipage sur le zodiac nous amenant à terre.


Antoine habillé à l'ancienne, tout comme Anicet :-)

L'ambiance dans le zodiac est burlesque puisqu' Anicet a décidé de passer son déguisement de clown pour ajouter du style à l'éthique. Accueilli par un chauffeur de bus loquace, le temps a vite passé jusqu'à la marche d'approche.

Début de la marche d'approche
Une fois au pied du Old Man of Hoy, je réalisai le défi, agréablement paniqué, qui s'offrait à nous. En effet, le but de l'escalade n'était pas seulement d'arriver au sommet mais d'emmener tous les copains au sommet...Parfois, il faut choisir ses copains avec soins :-). Bref, sans topo, avec trop peu de matériel, au moins deux boulets de la grimpe - Eudeline et moi -  et un clown, la tâche ne serait pas aisée pour Seb, notre ouvreur.

Remarquez la précision des chaussons de grimpe!
Appréciez la main de rechange, si l'une ne pouvait plus serrer  les prises!

Le Old Man of Hoy est une pile d'assiette relativement instable. Par endroit, le caillou s'efface sous le sable pour ajouter au plaisir de l'ouvreur. Si la géologie du lieu est spéciale pour le grimpeur, son éco-système l'est aussi...C'est un immense nid, une zone d'accouplement formidable pour les pingouins et les fameux pétrel-tempête qui crachent sur les intrus. Les oiseaux couvent leurs oeufs avec un incroyable témérité, j'ai été assis pendant dix bonnes minutes au relais à moins de 20cm d'un pingouin terrifié...

Freddy Drums and Gong a emporté de quoi rythmer l'ascencion.

On escaladé 60 m avant de se retrouvé bloquer par une traversée trop longue, trop engagée pour l'ensemble du groupe. L'itinéraire choisie, d'après une lecture direct du caillou, s'est avéré n'être pas le bon. On a buté sec. La descente fut longue, car l'échec ralenti le temps. On a décidé de retraverser l'ile à pied pour rejoindre le port où nous attendait le zodiac. 

Un mouillage isolé.


Seb ronfle tandis que Freddy et Tancrede prépare du bio.

11 juin 2012

Projet Slackline? Wtf! 8


l'équipe d'Adrenaline Junkies au complet

Pour parfaire cette expédition, il ne manquait qu'un brin de culture. Nous sommes donc partis en quête d'un des sites néolithiques des Orcades. Dans nos sacs a dos: "violon, voile de kite, cordes et gongs". Sur le site: des cars d'allemands en voyage. Antoine, au contact des Dolmens, s'est attaqué à un problème de bloc "Dolmen 6b". L'énergie du lieu inspira Freddy. Il y ficela illico ses gongs tandis que Tancrede essayait son aile. Les touristes furent surpris et charmés, leur guide l'etait moins.


"Dolmen 6B" libéré par Antoine.

Antoine inspiré.

Les allemands, les dolmens et le son...

Les Allemands, les dolmens, le son et le kite

les Allemands, les dolmens, le son, le kite et un journaliste...

Surréaliste, n'est ce pas?



Anicet, a la fois, élégant et décontenancé

Notre champ de salade

Le stop des saltimbanques 

Les beaux bovins amarinés

Le port de Stromness et sa lumière.
Eudeline et moi sommes allés marcher vers un autre site et avons découvert un champ de fleurs jaunes. Le vert intense du fameux gazon anglais, le ciel nuageux tacheté de bleu et transpercé, de-ci de-là, par le soleil mélangé à cette couverture florale donnèrent immédiatement envie à Eudeline d'une salade de fleurs. J'y goûtai, comme mes camarades, avec timidité...avant d'en redemander. Lors du diner, nous préparions sereinement, un peu trop certainement, la journée du lendemain, celle qui allait nous mener à l'escalade du Old Man of Hoy.

9 juin 2012

Projet Slackline? Wtf! 7

La navigation, l'installation, le base jump et le spectacle ephemere de la veille nous ont bien fatigue. On a decide de ce prendre une bonne journée de repos. Malgré tout, un groupe de surmotive, duquel je m'extirpai, est retourne auprès de l'éperon pour réitérer une performance mi-sportive mi artistique. Cette idee a germe dans l'esprit d'Antoine Moineville, de Tancrede Melet apres la rencontre d'Anicet Leone. Il s'agit de faire se croiser l'univers de la montagne à l'univers du cirque, de la musique. De mixer les ambiances pour en tirer des émotions nouvelles, inédites. Les images et videos tirees de ce voyage par Sebastien Montaz, vous inspireront très certainement.
Ils sont rentres tard au voilier accompagnes d'une shamane thérapeute guérisseuse grenobloise rencontrée par hasard enfin...peut etre pas puisque depuis notre arrivée les journalistes locaux ont publie un article relatant les performances des "crazy french stuntmen" ou autre "adrenaline junkies", ce dernier nous a, d'ailleurs, valu une celebrite express parmi la population, reduite, de Stromness. Peu apres, nous etions rejoins par Freddy Drums and Gong, pour ajouter sa singulière rythmique au groupe. Il apportait ses gongs, un tom bass et une caisse claire. Le gars envoi le boulet et le voilier se métamorphose progressivement en bateau-ivre. Un cirque joyeux, absurde et flottant.
La météo annonçait, enfin, un peu de vent et c'est ce dernier qui nous leva pour naviguer jusqu'à l'ile de Hoy et profiter d'une apres midi de kite surfing avant de participer au festival musical de Stromness. Concert improvise de violoniste amateur au pub ou groupe folklorique se sont relaye durant tout le weekend. Nous sommes aller manger un "fish and chips" surgelé avec
quelques pintes de bières locales. Le lendemain Sebastien et Fanny nous quittaient.


des groupes de musique folklorique
Anicet s'échauffant pour l'équilibre sur tête
Anicet partant installé le mat chinois
Du vent, enfin!
Le paramoteur.

2 juin 2012

Projet Slackline? Wtf! 6


La journée d'hier fini bien tard et l'equipage se réveilla fatigue pour retourner au North Golden Castle. La highline était toujours en place, il fallait juste réviser ancrages, tension et backup.

Anicet voulait maintenant fixer son mat chinois au sommet de l'éperon, tandis que Tancrede souhaitait décoller son paramoteur bi-place pour filmer sous un angle inédit la performance.
Les éléments en place: highline, éperon rocheux, mat chinois, paramoteur, voilier et un groupe de motive.

Ce dernier se sépara en deux: les terrestres et les voileux. Les randonneurs emmenaient le matériel léger manquant, la voile de bi-place et le paramoteur sur les 7 kilomètres séparant Stromness du spot. Les marins apportaient le mat chinois.

La mer était peu agitée, on accostait avec facilité. Le vent enflait mais par suffisamment pour deécourager Tancrede et Sébastien de tenter l'envol en bi-place...Il n'y eut qu'une seule malheureuse tentative. Elle se solda par un échec, face contre terre.

Antoine et Seb traversaient la highline mollement, Tancrede décuvait l'échec en bi-place.
L'ambiance était mi-figue, mi-raisin. Cet état doux-amère se transforma des que le mat chinois se dressa. Ces falaises écossaises devenaient sous nos yeux une formidable scène.
Cet agrès avait instantanément augmenté le champ des possibles.

Une vision surréaliste s'emparait d'un Clown à l'équilibre désarticulé, d'un Monsieur Loyal à l'allure singulière et d'un Auguste joueur de violon. Le soleil jouait avec les nuages et le marbre de l'Atlantique.

Notre voilier paisible faisait des allers-retours pour profiter de ce moment unique, de ce foisonnement créatif...

1 juin 2012

Projet Slackline? Wtf 5

Récit d'expédition en mode 3G

Après bon nombre de tentative, d'échec et de repetition, nos valeureux Navy Seal ont réussi à atteindre le sommet tels des Shadocks bornes. 
Il ne va pas sans dire que l'installation fut longue...vraiment longue. Nous avons finalement rejoins le port de Stromness aux alentours de minuit car nous devions attendre le créneau de marée permettant un accès sans trop de courant. 
L'équipage était absolument transit par le froid et la fatigue. Heureusement le repas, à base de graines et de légumes, concocte par les adeptes du bio, su nous redonner les forces necécessaires pour se coucher en envisageant le lendemain sereinement. 
Le plan était simple. Rejoindre avec notre bateau l'île de Hoy pour que l'équipe de baseux (Tancrede, Sébastien et Anicet) se jette depuis la plus haute falaise d'Ecosse. L'un des ennemis du Base est le vent alors que c'est l'ami du voilier...
Or nous avons pu atteindre les côtes d'Hoy à la voile. Nous avons débarque nos baseux en annexe et sommes restés à naviguer en bas de la falaise pour pouvoir récupèrer les copains des qu'ils barboteront dans l'eau avec leur parachute. 

un exemple de spot

L'attente fut longue... faut dire que se décider à se jeter du haut de 330m avec pour ligne de vie un parachute pouvant s'ouvrir, ou pas, en face de la falaise pousse par une rafale, demande resolument abnégation, conviction et folie. 
Le maître dans se domaine is : "Tancrede Melet Couillu le Caribou Même pas Peur la Mort"...
Cette ispisse di counasse s'est envolé vers son destin d'un pas élégant...A l'inverse du début de sa chute. Mais l'arrivée fut magique, James Bond style, à faire frémir foule et filles. Il s'est détaché de son harnais, s'est suspendu aux cuissardes et à plonge. Le tout exécute avec délice. Une fois sèche notre héros s'est mis en tête d'y retourner...Pendant ce temps la, l'equipe, au sommet, gambergeait sec. Le départ dangereux de Tancrede et le vent forcissant revisaient leur ardeur, avec raison. Quelques heures après le vent faiblissait, Tancrede avait rejoint le groupe et Anicet s'envolait. 
Quel saut! 
Son premier saut, une ouverture de base twistee jusqu'aux oreilles face au mur. Face à la fin. Merde! Je me suis chié dessus pour lui. 
Il a bien réagi, en un éclair, et s'est sauvé la vie. Il a volé parmi les oiseaux et à amerrit tranquillement. L'esprit, quand même, chamboulé par sa vision de la falaise...
Tancrède, arme de son tracking pant, nous a envoyé un salto arrière puis s'est posé, que dis-je, m'a rejoins directement sur l'annexe avec une finesse qui m'à stupéfaite. Bouche bée. Orcades, on est la....

@+