1 janv. 2012

Mousquetons, Maillons, Manilles

Retour au menu général

L’installation d’une highline demande un nombre de connecteurs important. Ils sont soumis à de fortes tensions et nécessitent donc une manipulation et un soin particulier.

Les différents connecteurs
On utilise en général pour réaliser les connexions des différents éléments d’une highline :
des mousquetons
des maillons rapides
des manilles de levage.

Pour chaque connecteur il est nécessaire de connaître leur utilité.

Note importante :L’usage des connecteurs en highline est un usage “en hauteur” d’un élément de sécurité. Il est donc impératif d’utiliser des connecteurs certifiés pour l’escalade, les travaux en hauteur ou la manutention. Concrètement, la plupart des connecteurs possèdent cette certification. En revanche les mousquetons vendus dans des kits de slackline bien qu’ayant les mêmes caractéristiques techniques, n’ont pas passé les tests permettant la certification. Ils portent d’ailleurs la mention : “not for climbing”.
Ne les utilisez pas en highline.

Mousquetons :

D’une manière générale, les mousquetons en acier doivent être préférés au mousquetons en alliage zicral (alliage d’aluminium et de zinc). En effet, l’acier étant moins cassant que l’alliage zicral, ce genre de mousqueton aura une tendance à se tordre avant la rupture, ce qu’un mousqueton zicral aura moins.
De plus les mousquetons se déforment une fois soumis à une charge, ce qui les rend notamment inouvrables car le doigt de fermeture se met en tension. Un usage répété en slackline entrainera la fragilisation des mousquetons dans le temps. Un acier résistera mieux qu’un zicral à cette fragilisation.
L’usage de mousquetons en zicral a permis en escalade un gain de poids qui n’est pas une priorité en highline. Dans une même idée, on utilisera des mousquetons à vis, ou automatiques plutôt que ceux à doigt ou fil libre. Un mousqueton ouvert est environ 3 fois moins résistant qu’un mousqueton fermé.

Usage :Les mousquetons peuvent être utilisés pour tous types de connexion. Toutefois, ne pas hésiter à avoir des mousquetons normés à 3T ou 4T pour les connexions entre l’égalisation et les poulies ou les bananas, car ils seront soumis aux plus fortes tensions de l’installation. On préférera si possible des manilles à ces endroits.

Maillons rapides :

Les maillons rapides sont des connecteurs intéressants pour la highline pour plusieurs raisons :

  • ils existent en plusieurs tailles, et plusieurs résistances
  • leurs formes permettent des usages variés. Les maillons deltas (à forme triangulaire) se prêtent très bien à la connexion entre une plaquette et une sangle. Les maillons rapides classiques se prêtent à tous les usages comme un mousqueton
  • il ne vient pas à l’idée de les utiliser en escalade, ce qui permet de bien séparer le matériel d’escalade de celui de highline, et ainsi d’éviter de les mélanger avec des mousquetons que vous utiliserez pour votre assurage personnel
  • à diamètre équivalent aux mousquetons, ils sont plus solides, notamment dans leur version inox.

Notes importantes :
Suivant les détaillants, vous aurez la charge de travail ou la charge de rupture indiquée sur le maillon rapide. En général, le facteur de sécurité de ce genre de maillon est de l’ordre de 5.
Un maillon rapide ouvert ne tiendra pas la tension. Il est impératif de les utiliser serrés et de vérifier leur serrage avant toute mise en tension.


Manilles de levage :

La demande croissante en connecteurs de plus en plus solides pour la pratique du slackline a conduit à l’introduction des manilles de levage dans le sac du highliner. Cousines des maillons rapides, elles sont principalement utilisée pour connecter un jeu de poulies ou un banana à une égalisation pour plusieurs raisons :

  • leur grande taille et leur ouverture facilite l’insertion de plusieurs tours de sangles
  • leur axe droit permet de les insérer dans le banana ou des poulies
  • leur résistance notamment dans leur version inox est beaucoup plus grande qu’un mousqueton.

Notes importantes :
Suivant les détaillants, vous aurez la charge de travail ou la charge de rupture indiquée sur la manille. En général, le facteur de sécurité d’une manille est de l’ordre de 5.
Une manille possède un axe de travail, perpendiculaire au goujon de serrage. Il est impératif de les utiliser dans ce bon axe, ce qui n’est pas forcément aisé si vous les utilisez pour les connecter un spit à une sangle (on leur préférera les maillons deltas).
Une manille ouverte ne tiendra pas la tension. Il est impératif de les utiliser serrés et de vérifier leur serrage avant toute mise en tension.
Leur prix peut être élevé pour les plus grosses.

Conclusion :
Une installation classique de highline avec 5 spits de chaque côté demande en général, une dizaine de maillons deltas pour connecter les sangles aux spits, 6 mousquetons pour connecter diverses choses dont le backup et 3 manilles pour relier les bananas et les poulies à la slackline. Les nombres peuvent évidemment varier selon l’installation de chacun, et les systèmes utilisés. Garder en tête les usages et les résistances de vos connecteurs c’est s’assurer d’une installation fiable.

Aucun commentaire: