31 oct. 2011

Slack.fr Tour - Grenoble - 5 Novembre - 10h

Salut à tous,

La ville de Grenoble nous a donné l'aimable autorisation d'utiliser les arbres du Parc de l'Ile d'Amour (quel doux nom) près de l'université Grenoble I - Joseph Fourier (moins doux mais bon...) pour y organiser une étape du Slack.Fr tour ce Samedi 5 Novembre 2011 à partir de 10h.


Venez donc avec vos slack, vos amis, un max de protections d'arbres (tapis,linos), de la bonne bouffe, et votre sacro-sainte bonne humeur pour se battre contre une météo incertaine à l'heure où j'écris ces quelques mots. La pluie ne nous arrêtera pas !

Le dimanche 6, nous irons avec les plus valeureux nous frotter aux belles highlines des 3 pucelles !

Venez nombreux, faites passer le mot !
A samedi,

Julien

28 oct. 2011

Skyliners / I believe I can Fly / highline-base jump story

Voilà maintenant près de deux ans que Sébastien Montaz a rencontré Julien Millot et Jelena Schradi au Parmelan lors de l'installation d'une mini highline "le Hole de Mercier" puis du "Ritson Gap".

Par la suite Julien lui présenta Tancrède, Antoine, Sébastien et Ingrid, les Badslackliners au complet. On peut dire, que le niveau a sacrément augmenté. L'émulation d'équipe a abouti sur de beaux projets quasiment toujours filmés et montés (soit par les acteurs eux-même, soit par Sébastien).

Aujourd'hui, le trailer de "I believe I can fly" un reportage de 40 minutes présentant la réalisation d'un Base Line, c'est à dire la traversée d'une highline et du saut depuis celle-ci en base jump, vient d'être mise en ligne

Les images et la réalisation sont d'une beauté qui en font presque oublier les heures d'entrainement et de passion nécessaire à cet accomplissement.




La première partie du documentaire, accessible gratuitement, présente une traversée en free-solo (sans sécurité) d'une highline en Norvège au Kjerag par Bernhard Witz. Cette séquence fait froid dans le dos bien que Bernard soit dans total état de contrôle, la marche est paisible.



Bon weekend à tous,






25 oct. 2011

Deux Frenchies aux Etats-Unis: Vive le French-Free!


Récit: Antoine Moineville
Photos: Sébastien Brugalla, Antoine Moineville
(Si tu cliques sur une photo tu as tout le diaporama)

Prélude

C'est non sans une émotion partagée que je suis de retour en France après quelques semaines de pur plaisir dans la vallée du Yosemite avec mon acolyte BadSlackliners Sébastien Brugalla, la crevette aux pinces d'acier. Tels deux vikings déshérités nous voilà débarquant dans la vallée en compagnie de nos deux furieux bien que forts sympathiques Jo et Oliv'.


Et oui, déshérité! Car il y a fort longtemps Sèb et moi avons combattu ensemble, côte à côte, dans des conditions difficiles voir même extrêmes, au gré des vents et des gouffres tous plus impressionnants les uns que les autres. De fiers guerriers que nous étions, je m'en rappelle encore...

Mais là je ne dirais pas que ce temps est révolu mais il y aurait eu comme un léger laissé aller de notre part:


Sébastien est quelque peu grassouillet du fait de n'avoir fait plus que du parachutisme ces derniers mois...


Moi, je me sens encore rouillé et pas tout à fait remis des blessures de mes combats antérieurs.

L'art de la rooste à l'état pur: one, two, free, fight!

Oui, l'art de la fissure américaine, s'il en est, ne nous aura pas laissé indifférent: mmmh, je n'ai pas mal à mes pieds, mmmh je n'ai pas mal à mes mains que je verrouille dans ses fissures moelleuses de granite pur...

Lisse, très lisse tout ca.


1ère longueur de 'Serenity Crack', belle classique, idéale pour l 'acclimatation

Grimper en fissure demande un énorme effort d'adaptation autant d'un point de vu technique que mental. C'est une grimpe très pragmatique. Dépourvu de réglettes, le mur est lisse et mal-adhérent, avec la fissure, nette et précise comme seul moyen de progression.

Le fameux verrou de main, ou le 'Jam' comme ils disent là-bas.

Une technique que nous connaissons mal qui consiste à malaxer sa main dans une fissure jusqu'à ce qu'elle se coince et à ce moment là tu peux tirer dessus. On est alors obligé (sauf pour les très très forts) de se confectionner des gants en tape pour se protéger le dessus des mains et le poignet.

Ça fait tout de même un peu mal au début... Mais comme nous le dirait le moine Shaolin, spécialiste émérite du coup de tibia sur barre de fer et truc sado en tout genre: « c'est en faisant qu'on apprend à faire avec».

Alors nous avons appris...



Olivier dans une belle longueur en 5 du Central Pillar of Frenzy.


Plein soleil dans Sons of Yesterday


Dans le crux de 'Separate Reality', une longueur renversante!

Le pragmatisme à l'Américaine: 'Suivez la ligne Monsieurs!'
La fissure peut s'engoncer au fond d'un dièdre, traverser sous un toit, et conserve systématiquement son tracé rectiligne et géométrique. Pur!


Le great roof (el capitan, The Nose) ici passé en artif mais libéré par Lynn Hill en 1994 
(note de Slack.fr, faut voir la video de Lynn, elle est FATALE)


La largeur de la fissure influe énormément sur le style de la grimpe, techniquement, mais aussi au niveau de l'engagement. Car les protections déjà existantes y sont rares (sauf pour les relais) ce qui nécessite de grimper charger comme des sapins de noël de friends de toutes les tailles jusqu'aux plus gros.
Parfois, dans une cheminée ou un offwidth, parce que trop large, il n'est plus possible de poser aucune protection, il faut alors grimper sans tomber ce qui pimente un peu la partie...

La fissure mangeuse de corps ou la fissure mangeuse de doigts :


Sortie de cheminée bien rotor dans Roostrum


Superbe fissure à doigt en 5.11c, Rostrum.

Elle peut être à doigts, à mains, à poings,à double poings, à corps et hardcore aussi.


Antoine et Sèb à la sortie de 2 longueurs corriaces et pourtant annoncées facile dans le topo 




Paradoxalement, c'est dans les niveaux les plus accessibles que la grimpe est la plus déroutante, un peu comme nos bons vieux V des familles chamoniards.
La méfiance est donc de mise. Règle n°1 pour grimper au Yosemite: commencer modérément, tranquillement, sans ambition de perf, dans des voies abordables.

Objectif Big Wall:
Test number 1:

Le Half Dome première expérience d'une grimpe 'fast and light'. (sac à dos léger, sans bivouac, un peu d'eau, quelques barres).

Stratégie: La légèreté pour plus de rapidité afin de gravir les 800m de paroi avant (si possible) l'arrivée de la nuit. Bivouac peu recommandé...

Conséquence: Nous découvrons le French Free, expression Américaine qui décrit le fait de grimper en libre en s'autorisant sans le moindre scrupule d'utiliser les protections lorsque ça sent le roussi.

Pas très éthique, il est vrai.


Longueur précédant les Zig Zag, section raide de la voie où le French-free est de mise

Mais une fois lancé dans l'aventure une partie du cerveau, précisément celle concernant l'éthique et le style, s'inhibe en temps soit peu et afin de laisser le champ libre à nos instincts les plus enfouis qui peuvent refaire surface dans un concert de grognements de sanglier en rute.


Sommet du half Dome, contents! 

Pas très catholique tout ça... Mais bon, encore une fois on fait avec, et surtout on s'amuse!
Test réussi. 
"Come on for climb El Capitan, now!!!"

Le style alpin certes! Et le big wall?


El Capitan, au pied d'une parois légendaire....


Stratégie:

itinéraire: The Nose 900m 31 longueurs
3 bivouacs sur vire
2 patates (sacs de hissage)
1 shit-box...

Nous n'opterons pas pour le fast and light dans cette ascension. Alors nous avons hissé deux patates. De l'eau (environ 40litres), nourriture, le bivouac, et le petit 'confort'. Très, très, très lourd donc très lent!

Et oui, pour ne rien vous cacher, un des objectifs de notre séjour, hormis celui de se régaler, était de se faire la main aux techniques du big wall.

Idée: acquérir une expérience, se jauger avec de la suite dans les idées...

Question: comment, avec une bande de doux dingues typés Skyliners, pourrions nous monter au sommet d'une montagne accompagnés de nos joujoux favoris (slack, parachute, autres)?

Réponse spécialement pour vous lady and gentlemen...

Le BIG WALL!! (ps: nous n'avons rien inventé)


Du vide comme dans vos pires cauchemars


Le profil de rêve pour s'exposer à un vide propre et puissant.



Whaaaw! Génial du big wall! C'est très exitant tout ça. Oooh oui...
- Ambiance bivouac sur vire
- Repos bien mérité après une longue journée passée à grimper, artifer, hisser sous un soleil de plomb.


- Petit apéro, manger, boire et dormir.
- Expérimentation de la shit box...


- Lever (5h), petit déjeuner, refaire les sacs, et grimper!


Ambiance grimpe:


Sèb et Antoine dans Boot Flake, 3éme jour,2ème longueur; Photo: Tom Evans (http://elcapreport.com/)


Pancake flake, 22ème longueurs, du libre comme dans un rêve.


Sèb dans Changing Corner. Le sommet est proche


Je ne saurais mieux vous décrire le plaisir de cette expérience que ces photos ci-dessus. Voir cette fameuse vallée en vrai de vrai aura changé quelque chose en moi: l'envie irrépressible d'y retourner! 

Le potentiel y est énorme, des projets partout. Et la highline que nous n'avons pas faite...

C'est le petit hic du séjour ça. Mon épaule m'aura fait défaut le dernier jour dans le Nose. Une journée de grimpe et 5h de descente (chargé comme une patate) plus tard, je me retrouve à camp 4 l'épaule bloquée, comme un papy! Une semaine en attendant l'avion.

FoR SUR, I'LL bE bACK.

FoR SUR... OooH YeAH!


CNAC - Centre national des arts du cirque - Du slack wire (fil souple) au slackline

C'est notre ami Robin Exertier, membre de Paris Slack, qui assurera la partie slackline avec Laurent Barboux, du stage ouvert par le CNAC, Centre National des Arts du Cirque, en 2012.

Il est normal que ce soit le CNAC qui soit encore pionnier dans l'enseignement et la diffusion du Slackline. En effet, le monde circassien a été un des premiers (en 2005 à nos débuts) a adopté le Slackline en France tant au niveau des pratiquants, que des professeurs et des écoles. Normal car c'était alors selon pas mal de monde un truc de clown :-)

Bravo pour cette initiative au Cnac et aussi à Robin pour avoir présenté et réussi à concrétiser ce projet.

Vous aurez tous les détails de la formation en cliquant sur le lien.

24 oct. 2011

Highline Aotearoa « Wittner's Fabulous Blog

A lire sur le blog de Fabrice
Feat Wittner Fabrice et James Clulow
Highline Aotearoa « Wittner's Fabulous Blog:

Des Slackers heureux!

Voici des commentaires sur la Moonwalk qui nous ont bien plu!

Li en pleine concentration sur 100m
"Dear Damien!
I got the line, its absolutly AMAZING!!!!!
I put up a 125m at first, just with 7 pulleys,tighting with 2 persons, was perfect......Then a 100m. I send you a few pictures when I cross it.... This idea with a black part each 10m is super for a concentration..... I am very very happy with the line,its very easy to control the line,just perfect.....And the line enter in this small black bag!!!! Unbelieveble(thanks a lot for a bag too)"

Li a réussie



Un retour de Fred du groupe des "Mous de la Sangle"
"AVIS aux Slackeurs
Pour les personnes qui souhaitent acheter une sangle pour faire des longlines, et bien franchement la MOONWALK Slack fr c'est fait pour vous.
Aprés 1 test que sur 100 m la sangle est démente on se sent bien dessus on a envie d'aller plus loin dans les longueurs.Si je dois lui trouver un défaut ce serait "tranchante" sinon tout le reste est nickel tension facile, maitrise absolu, le vent rien à faire on sent pas et pas d’oscillations, en gros je me suis régalé et je sens que les 200 passeront j’espère avant Noël.
Avis perso Fred.
Ne prenez pas sous 100 m ça sert à rien sauf pour voyager léger
."
 
Enfin ceux de Matthieu et Etienne, deux slackers savoyards:
"Trop bien !
De superbe sensation. Et trop facile ! Les sangles techniques te font slacker comme un vrai pro:)La session de dimanche était grandiose. Et bien monstrueuse. On a bien dû faire 1km sur cette sangle.Julien l'a passé au 4ème essai. Etienne a dû faire les 3/4 au mieux. Et moi, 2/3.
Je suis cassé, les pieds tout usés, des bleus aux jambes, le dos en compote et l'envie d'y retourner le plus tôt possible. D'ailleurs, Etienne est encore plus chaud et devrait squatter le parc de Grenoble pendant toute la semaine des vacances scolaires.

Pour ma part, je vais m'entrainer sur 200m car cette distance est à ma portée (je n'ai fait que 150m jusqu'à présent) et m'entrainer sur 150m en sangle doublée. Et après, on mettra nos sangles bout à bout pour passer 500m:)
Je crois que je vais m'offrir une paire de 5 Fingers pour slacker sans penser à mes pieds meurtris par le frottement de la sangle (car elle est rude cette moonwalk dans ce nouveau tissage). Du coup, quand on arrive sur les marqueur de tension, on apprécie la douceur Moltonel. :)
En tout cas, elle est géniale cette sangle. Merci"
"Excellent. Vraiment bien cette moonwalk!"
Ca fait plaisir ce genre de retour car ce n'est pas tous les jours qu'on produit quelque chose qui soit si bien accueilli! Merci en tous les cas des retours, positifs comme négatifs, de nos clients car ils nous font avancer!
 
 
 




13 oct. 2011

Slack.fr & Friends


Nouvelle bannière pour le blog, Slack.fr "and friends". Tiens tout en anglais, on n'a même pas fait exprès, c'est sans doute le pire. En tout cas, voici le premier billet d'une longue série consacré aux amis.
Honneurs aux femmes, ici Ingrid qui nous envoie ses impressions de vacances, plutôt sportive.

Highline et trad au Ladakh (Inde) par Ingrid Laillaud : ingridlaillaut.wordpress.com

Que les premiers se manifestent… Kevin Peyre et Ingrid Laillaut se sont peut être offert la première highline dans cette splendide Inde du Nord… Une petite toute mimi qui valait le coup d’être tendue.

On arrive sur la fin du voyage rythmé par des ouvertures en trad autour de Leh.
On file mettre nos friends dans les fissures de Shey secteur déjà équipé pour le terrain d'aventures à 20minutes de Leh, et on comprend en un vague coup d’oeil qu’il y a des lignes esthétiques à poser.
Quelques jours plus tard, on troque nos friends contre le perforateur et la belle sangle tubulaire.
Crapahute de 45minutes avec tous les joujous bien lourd et le Perfo, merci à Vaibhav Mehta http://www.gravit.in/gallery/ pour nous l’avoir prêté : le tampo(noir) noir tremblait d’avance de se retrouver entre la marteau et le granit du coin.


Pas dure, pas longue, juste superbe, avec un paysage impressionnant, et le stok kangri, 6150m d’altitude en guise de maître. Un calme olympien et une lumière radieuse, tout pour se faire plaisir !
 Honneur aux filles : flash aller/retour pour moi, et pour Kevin peu d’essais on suffit à la passer. 
Les lézards du coin postés béants devant ces funambules n’ont pas fait les fiers .

Pour la grimpe en altitude l’équipe s’offre quelques belles lignes en trad.
- Stok 3500m d’altitude / sud de Leh ( secteur vierge sur le trek du stock kangri)  nommé « Stok de grimpe »  :
6c      50m   Kevin Peyre
6a      25m   Kapil Harit
5c+    25m   Ingrid Laillaut
6a      20m   Ingrid Laillaut
- Vallée de Nubra / secteur vierge à Under (sortie en haut):         
6b oblig 380m réversible Kevin et Kapil         6 longeures
6a oblig 380m pour Ingrid Kunal et Raphael           Coquet 8 longeures
6b 35m pour Kevin
6a 25m pour Ingrid

Topo highline à venir sur le répertoire de Highline tenu par Julien Millot.

12 oct. 2011

L’équipe Slack.fr s’agrandit!



Un jeune homme aux multiples talents nous a rejoint, Mr Walzer Nicolas. Ce graphiste, un peu mythomane (il a cogné sur le nez d’un ours, il mange 24 plaques de chocolat au lait en 12h, il s’est réveillé un matin dans les bras de deux déesses nordiques lubriques…et bien d’autres balivernes, qui ne pouvaient donc que le faire travailler avec nous), a déjà fait un stage à l’intérieur de la maison du slackline l’année dernière. Notre première rencontre s’est faite autour d’une de ses recettes desserts favorites, qui illustre à elle seule la simplicité du personnage.

Ses bras nous aideront au colisage des expéditions, son expertise graphique servira à illustrer au mieux notices, guides techniques et à faire évoluer notre marque. Sa voix vous accueillera de temps à autres au téléphone pour vos questions et réclamations. Nous comptons sur sa bonne volonté, son envie de bien faire et un certain talent pour continuer à la fois le développement du slackline et de Slack.fr.

Concours Photo Slack.fr 2011

Vous l'attendiez, le concours photo octobre 2011 est annoncé

Thème : Lieu(x) insolite(s) et slackline.
Règlement : 2 photographies maximum par personne
Taille max : 5 mo
Taille min : 2 mo

Détails des lots à venir.

Règlement :
Les inscriptions sont ouvertes du 12 octobre 2011 au 5 décembre 2011. Résultat le 10 décembre 2011.
Ce concours est ouvert à toute personne âgée de plus de 14 ans (autorisation parentale nécessaire), quelle que soit sa nationalité, et son domicile.
La participation est limitée à un seul envoi par foyer (même nom, même adresse postale, même courriel) pour toute la durée de l'opération.
Pour participer au concours, les participants doivent réaliser une photographie en rapport avec le thème proposé.
Nous jugerons en notre âme et conscience. Tous les angles sont bienvenus. 



Adresse d'envoi : info()@()slack.fr

Pas la peine cependant de se mettre en danger, de faire n'importe quoi ;-)

La prise de risque n'est pas un critère que nous retiendrons, bien au contraire :)
Photo :
Nombre : 2,
Taille max : 5mo,
Format :  jpeg.
Texte : possible, nous ne jugeons pas l’orthographe mais celle-ci se devra d’être correcte. C'est un plus.
Coordonnées complètes
Autorisation de diffusion (format doc, open office)

A vos appareils, que les Muses vous accompagnent !



Pour le fun et parce qu'ils le méritent, les lauréats de l'année dernière.


Mention spéciale au Borat !

5 oct. 2011

Slackline Banana



Vous vous doutez que nous travaillons sur toute une serie de nouveaux produits dont une nouvelle jumpline (nous conserverons aussi l'ancienne pendant une certaine période). Des nouvelles poulies, mini poulies, un nouveau de système tension pour jumpline développé avec Christian Domacq, des mousquetons de barbare en acier.


Elles arriveront sans doute avant Noël alors on réserve, on économise. Et on fait preuve de compréhension pour l'attente.

La photo en avant-première. Les spécifications viendront le jour J.
Les infos pour le concours photo arrivent.