19 oct. 2010

Club de Slackline d'AgroParisTech


Laurent Rougerie, slacker passionné, lauréat du concours photo 2010 est aussi derrière la création d'un club de slackline à Paris. Il nous décrit ici bas son cheminement. Si tout comme lui, ou les Nouveaux Funambules (à Montpellier), ou Ekilibre (Valence-Lyon), vous souhaitez créer une association, un événement, n'hésitez pas à nous contacter!


"Après deux ans de prépa, quand on intègre, on redécouvre le concept de « temps libre ». Bien sur j’exagère, mais il y a une part de vraie. Pour occuper ce temps, j’ai essayé de rassembler le plus de monde possible autour d’une de mes passions : le slack bien sûr. Le club slackline d’AgroParisTech est né ! Sur la trentaine de membres que compte le club, seul 3 ou 4 connaissaient cette pratique et aucun ne savait en faire. Finalement, c’était une des forces du club. Ils sont partis du même point, et avec plus ou moins de facilité, évoluent sur des lignes de plus en plus longue, motivés par des challenges qu’ils se lancent entre eux !

En plus d’entraînement réguliers, nous avons prévu d’organiser des séances de découverte et d’initiation lors des grands événements de l’année, la première s’étant très bien déroulée ce week-end lors d’une rencontre sportive sur le site de l’école. J’espère aussi pouvoir organiser des sorties highline, sans doute grâce à Slack.fr.

J’en profite donc pour remercier Slack.fr, sans qui ce club n’aurait pas fait long feu !"


18 oct. 2010

Oy yeah Trésor Gap et Tour Rouge Highline

Encore un chouette récit de la part d'Antoine Moineville relatant la seconde et troisième expéditions des Bad Slackliners en territoire Chamoniard.

pour plus d'information sur les lignes elles-même ainsi que leur topos, allez consulter de toute urgence la highliner database actualisée, mise à jour par Julien Millot:

oh yeah Trésor gap tour rouge _3_

Les Bras chargés d'Etoiles!

Je vous propose un récit écrit par Matthieu B. sur les motivations, rencontres qui l'ont amenées à la highline. En plus d'être bien rédigés ce texte est accompagné de belles photos. Merci!


17 oct. 2010

La grosse histoire du petit colis...

Auckland city

Après une longue attente, de grands moments de stress et une dose de patience hors norme, notre trip en Nouvelle Zélande se retrouve enfin assaisonné du doux parfum de slackline.


Partis à la mi-septembre, après une dernière halte à la maison strasbourgeoise du slack, Sophie et moi avons entamé un voyage d'une petite année au pays des kiwis, eh oui, on ne se refuse rien! Notre colis contenant tout le matériel de slack quant à lui est parti de son côté via les voies célestes de DHL. Ce dernier supposé arriver dans un délai surprenant d'une semaine ouvrable, à cependant pris son temps. On se saura jamais rien des escales improbables qui auront agrémenter son périple mais si une chose est sûre c'est que la semaine s'est vite transformée en deux… puis trois…


Les habitants majoritaires en NZ


A notre arrivée chez mon ami le destinataire, basé à Auckland, ma première surprise (qui fut aussi la sienne…) fut de constater que la boite aux lettres n'était pas pourvue d'un nom, mais du numéro de l'appartement qu'il occupait. La seconde fut de découvrir que l'adresse qu'il m'avait donné regroupait quelques six bâtiments d'environ 64 appartement chacun. Le bonheur du facteur en somme. Un vague pressentiment m'envahit alors, comme si mon petit colis n'arriverait pas à trouver son chemin tout seul et qu'il nous faudrait pagayer sec pour le récupérer. J'avais tout juste.


En attendant, regarde passer les vagues


APrès un premier échange de mail, DHL me rassura en me disant de ne pas m'inquiéter avant le 10 octobre. Ce que je fis et qui me soulagea pour un court moment. Environ 15 jours. Juste le temps pour nous de visiter le Northland avant de retrouver la city et ses buildings. De là, s'en suivirent quelques coups de téléphones auxquels je compris que la moitié, mais qui, grossièrement, m'enjoignirent à patienter le temps que la NZ Post retrouve mon fameux colis.


Quand on ne sait pas pêcher, on se fait offrir du poisson (petit...)

Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, cette délicieuse attente suivit le même chemin. Nous sommes donc allés chercher notre malheureux carton, meurtri pas un long voyage solitaire. De là, notre chemin nous mena au bout de la péninsule de Coromandel où nous avons pu constater que de slacker la tête en bas n'est pas plus difficile qu'à l'endroit dans l'hémisphère Nord.


Sophie reprend du service

La suite de nos aventure devrait donc s'avérer un peu plus slacklinesque, puisque nous allons rejoindre Steve Hopper, qui s'occupe du premier site de slack en NZ.

A suive...


FAb "Overseas" Wittner

13 oct. 2010

resultat concours photo 2010 Slack.fr

Salut les jeunes!

Après de dures et pénibles délibération, nous avons finalement arrêté notre choix pour cette troisième édition: costumes et costumés!

Pour tout vous dire on s'est bien marré car vous avez eu de l'idée. Bien le merci à votre motivation.



Antoine le jurassic Belge.
1.lot: une double poulie + corde (diam 11 - longueur 10m) + mini poulie.


Laurent à la conquête de l'équilibre.
2.lot: une Hyggepiece


 Rasmus, à la recherche du swell du fond de jardin.
3.lot: 65 m de superflat Maverick.

 Jérémy, un peu de finesse dans ce monde de brutes!

4.lot: Tshirt + Bonnet Slack.fr

Un big up au style Borat même pas mal de Thomas!
5.lot: Tshirt