28 oct. 2009

Lots - Concours photo

Nous avons commencé à recevoir les premiers emails.

Bonne occasion pour détailler les lots, chose que nous n'avions pas encore faite.
Cette année 5 lots. L'année dernière 3. Alors on dit merci :-).

Mmmmmm, on a toujours la classe sur un slack

1 - Une Hyggepiece
C'est pas directement un produit slackline mais ceux qui en ont vous diront que c'est vraiment pas mal du tout.

2 - Un système de poulie complet
Poulie + corde + mini poulie
La totale pour tendre votre slack

3 - Une Crisis : Supertube
50m de bonheur. Rien à dire de plus

4 - T shirt slakkline.no + bonnet slack slakkline.no également

5 - T shirt slakkline.no

On compte sur vous pour participer nombreux et faire tourner l'information. Merci de diffuser.

22 oct. 2009

Concours photo Slack.fr 2009

Depuis 2005, Slack.Fr communique sur le web. Nous parlons de nous, de nos potes, de vous et de slackline bien sur. 200 billets sur 500 a propos de la communauté

Nous recevons souvent des photos de slack de nos clients. Elles font quelque fois la une du blog et sont même parfois dans la boutique à illustrer nos produits.
Alors nous avons aujourd’hui décidé de donner à notre traditionnel concours photo un thème particulier : votre relation au slackline. En effet, après de nombreuses demandes, nous avons décidé de relancer le concours, mais il nous manquait le thème… Pas envie de refaire comme d’habitude. C’est Benoit V. qui nous donné l’idée en nous envoyant quelques photos avec un texte. Voir plus bas pour un exemple de ce que nous entendons par « votre relation au slack »

Thème : votre relation au slackline : portrait, avec petit texte vous présentant.

Règlement :
Les inscriptions sont ouvertes du 26 octobre 2009 au 16 Décembre 2009. Résultat le 20 décembre 2009. Ce concours est ouvert à toute personne âgée de plus de 14 ans (autorisation parentale nécessaire), quelle que soit sa nationalité, et son domicile.
La participation est limitée à un seul envoi par foyer (même nom, même adresse postale) pour toute la durée de l'opération.
Pour participer au concours, les participants doivent réaliser une photographie accompagnée d’un texte les présentant eux et leur relation au slackline.
Nous jugerons en notre âme et conscience. Tous les angles sont bienvenus. Pas la peine cependant de se mettre en danger ;-)

Photo : Nombre 1, Taille max : 4mo, format jpeg.
Texte : 100 mots minimum, 250 mots maximum, nous ne jugeons pas l’orthographe mais celle-ci se devra d’être correcte.
Coordonnées complètes (format doc, open office)
Autorisation de diffusion

Exemple : Tyago dont on a reçu une simple photo sans texte aujourd'hui. Nous vous remettons le texte de 2008 qu'il nous avait fait parvenir.

Je suis né au Brésil en 1980 et j’habite depuis deux ans en NZ ou je travaille comme masseur. Ma vie est centrée autour des sports outdoor (escalade et vtt) et des voyages. Mon premier voyage fut l’Inde et le Népal en 2003, puis je suis allé en Bolivie, au Pérou, en Argentine. En 2006, j’ai passé 7 mois à faire le tour du Brésil d’abord en bateau par la forêt amazonienne et ensuite en faisant plus de 2000 km en vélo par la côte Nord Est. Il y a 4 ans tout a changé dans ma perception de la vie après avoir marché sur un slackline. C’était bon d’apprendre à marcher de nouveau. J’ai d’abord commencé avec des compagnons d’escalade, puis je suis allé en NZ ou j’ai rencontré deux très bons slacklineur chiliens. En 2007 je suis retourné au Brésil ou j’ai rencontré Hugo (Langel). Il m’a emmené à Pedra da Gaveo, un des plus hauts spots de highline. Le Highline c’est comme un saut en parachute, mais vous avez à contrôler votre équilibre et à essayer de ne pas tomber. J’ai ensuite avec mon ami Gabiru tendu un Highline dans un vieux building (voir lien). Les gens qui marchaient dans la rue n’en croyaient pas leur yeux. Le Highline m’a apporté les plus grands moments de ma vie et est maintenant pour moi un style de vie. Mon plan est de voyager autour du monde avec mon vélo et de grimper, slack, et trouver des nouveaux spots de Higline.
Merci,
Tyago Hoshida en décembre 2008


Un bon exemple de texte, une photo slack. Voila ! Le concours est ouvert à tous, pas la peine d'être une star, on a par le passé prouvé notre ouverture alors lâcher vous, donnez vous la peine, et faites tourner !

slackline - adn - france 2

Qui n'a pas rêvé de passer un jour dans Video Gag ? C'est encore raté, mais on s'en rapproche puisque l'émission est présenté par S. Folin.
Donc 18h05, ADN, samedi 24 octobre 2009, au programme parmi d'autres sujets, du slackline avec des tests, des spécialistes du vertige, etc... un petit sujet bien sympa.

Vous pouvez visionner l'émission ici
A partir d'1m35.

En joie !

Longline - Slackline - Slack Banana - Une expérience ultime

Longline - Slackline

Récemment dans la boutique sont apparus deux nouveaux produits : les élingues et les slack banana
Je vous laisse découvrir pourquoi ces développements? Vous allez aisémment le comprendre à la lecture de cette expérience.
Le récit est de Michi Aschaber traduit par Tony Schiel


Cliquez ici pour lire


A bientôt

Tentative d'une longline de 250 m par Michi!

Après avoir traversé une longline de 217 m - record actuel - Michi s'est décidé à utiliser toute la longueur disponible à savoir 254 m...Le récit de cette expérience a été traduit par Tony sur son Blog

bonne lecture!

20 oct. 2009

Nouvel Article Highline - Slackline Chambéry



Antoine au Parmelan (Annecy)

Soutenu par Montania Sport à Chambéry, Antoine nous conte son dernier Highline au Parmelan avec en bonus quelques photos de Highline des Natural Games de Millau où nous étions.

Pour lire le récit sur le site de Montania Sport : cliquez ici

11 oct. 2009

Charles Blondin; l'une des plus belles slacks de l'histoire!

Voici un bel article écrit pour vous par Fanch! Merci à lui.
Enjoie!



Il y a 150 ans cette année se tendait une des plus beaux slacks de l'histoire. Depuis qu'il avait vu les chutes du Niagara pour la première fois, en 1858, une idée obsédait l'esprit de Charles Blondin : survoler les chutes du Niagara au dessus d'un fil ! Un an plus tard, il réalisa cet exploit. Mais ce ne fut pas chose facile !

D'abord convaincre les autorités. Le Français voulait traverser la rivière tout près des chutes, malgré le bruit, les nuages d'eau et la faible visibilité. Mais personne ne voulait être complice de ce qui paraissait un suicide. Le propriétaire de la Goat Island refusa fermement.

Bien décidé, Émile – notre frenchie collectionne les prénoms – trouva un autre site 2 km plus bas. Moins bruyant mais plus long : 350 m à traverser, 30 m au dessus des petits poissons et des forts courants.



Charles mettra plus d'un mois à installer la longe au-dessus de la rivière. Il devint petit à petit le sujet de conversation de toute la contrée. Personne ne pense qu'il y arrivera, on parie plutôt sur la distance à laquelle il va tomber : à la moitié? au premier tiers ? va-t-il seulement oser faire un mètre ? bref il fait bien rigoler et c'est avec le sourire qu'on lui file un coup de main. Première opération : tendre une première corde (22 mm de diamètre) entre les deux bords. Elle servira à installer la corde principale. Elle est emmenée de l'autre coté par deux rameurs. Ils partent presque un kilomètre en amont du point visé mais les courants sont si forts qu'ils échouent plusieurs fois. Cette corde casse à maintes reprises. Il manque maintenant la grosse corde, elle a été commandée spécialement à New York. Point de polyéthylène à l’époque ! La corde est en chanvre et mesure 82 mm de diamètre. Elle arrivera avec 2 semaines de retard. Elle était si attendue, qu'à son arrivée on la mit sur un charriot, la coiffa d'un drapeau et la fit défiler dans les rues. Un marin qui se trouvait opportunément dans le coin en épissa les bouts.



L'installation finale pouvait débuter!

On commença à traîner la grosse corde le long de la corde déjà fixée. Las, la grosse corde était très lourde – j'ai calculé qu'elle devait peser environ 2 kg/m soit 600 kg au total – et alors qu'il ne restait qu'une centaine de mètres pour rejoindre deux flans, la petite corde menaça de se casser et de saborder des semaines de travail. La situation était, comme la fine corde, fort tendue.

Face à la difficulté, Charles Blondin resta souple comme un roseau et détendu comme une verge après une nuit d'amour.

Un journaliste de New York Tribune écrit : "[alors que l'installation] était hérissée de difficultés, Monsieur Blondin les surmonta de la façon la plus décontractée et la plus audacieuse". Émile attacha une corde autour de son corps, monta sur la mince corde et alla avec flegme jusqu'à la corde massive pour l'assurer avec une corde plus sûre. Des dizaines de spectateurs observèrent l'opération ; stupéfaits. Le regard des gens changea ; l'illuminé se mût en un acrobate imbattable.



Tout le monde attendait maintenant le jour J. Il arriva le 30 juin 1859, après avoir tendu et haubané ce slack primitif mais pas fruste. Autour du frenchie, douze mille personnes s’amassèrent.
Devant lui un fil de 335 mètres, formant une magnifique courbe funiculaire avec un creux d'une vingtaine de mètre au milieu. A cinq heures et quart, il met le premier pied au-dessus du vide et s'adresse à la foule ainsi : "Chers messieurs, je veux bien porter sur mon dos quiconque aimerait traverser". Personne n'accepta l'invitation. Armé d'un balancier, il commença la traversée d'un pas ferme et rapide. Il ponctua son chemin de figures gymnastiques ; il se tint sur une jambe, s'assit, s'allongea à plusieurs reprises. Arrivé à mi-distance, il fit un geste devenu légendaire : à l'aide d'un fil, il remonta une bouteille de vin du bateau à vapeur la Sirène des Brumes qui se trouvait à l'attendre dessous : le bon gaulois s'offrit un coup à boire ! et une belle oreille en une des grands quotidiens américains : HE TAKES A DRINK! (Chicago Tribune du 1er juillet 1859)



Il termina sa course sans difficulté. A l'arrivée il fut acclamé et traité en héros, sa célébrité était faite.

Il renouvela son exploit plusieurs saisons de suite, avec quelques variations : il traversa le précipice à l'aveugle, dans un sac, transporta un homme sur son dos puis dans une brouette. Il se prépara même une omelette au milieu du vide ! quel savoir vivre monsieur Blondin!

Fanch

(note : cet article reprend les éléments d'un article publié dans le New York Tribune du 1er juillet 1859, repris par le Chicago Tribune le 4 Juillet 1859. Les photos proviennent d'un site créé par ses descendants)

9 oct. 2009

Monocycle et Slackline



Bravo à Willy (Nouvelle Caledonie), la qualité est pas top, mais d'autres sont en préparation.
Bon week end. A lundi pour des nouvelles du concours photo. :)

7 oct. 2009

What's up ! Boulder Contest - Escalade Lille

What's up ! Boulder Contest - Escalade Lille
C'est ce week-end alors on se déplace. Surtout qu'il va pleuvoir dans le Nord non ? ;-)




Slack.fr partenaire, allez y nombreux pour soutenir tous les grimpeurs présents.
Et aussi pour soutenir la salle.

De nombreux lots à gagner dont des sangles slack.

-------------------------------------------------------------------------------

Pour le concours photo on est en train de réfléchir, on n'a pas envie de fraire un truc plan plan comme chaque année. On se laisse un peu de temps encore et on vous dit. Z'avez qu'a insister sinon, on verra bien :)