21 juil. 2009

Ragnarok - le trip highline qui tue des ours - JOUR 6

Jour 1 ici  - Jour 2 ici - Jour 3 ici - Jour 4 ici - Jour 5 ici - Jour 7 ici




A 5h00 du matin le réveil a sonné mais la pluie faisaient au moins autant de bruit sur la carrosserie du camping-car. Charles et moi fatigués de la veille et abattus par ce temps pourri, avons donc décidé de repousser notre départ pour rejoindre l'équipe sous-alimenté restée au sommet. C'est à partir de 6h00 que celle-ci s'est levée et a constaté que le neige continuait de tomber. Le moral était au plus bas.



Aux alentours de 7h30, Charles et moi avons chargé nos sacs de nourritures et attaqué les 12 km de montée aux pas de charges sous un pluie torrentielle. Nous n'avions pas d'autres choix que de rejoindre les potes...c'est parfois dur d'avoir des potes;-)!

Là-haut, la neige a cessé de tomber et le ciel s'est éclairci. Michi s'est équipé.



Les informations de notre ami Christrian se sont finalement révélées exactes, un créneau météo de trois à quatre heures s'offraient à nous pour vaincre! Les 20 mètres de traversée au-dessus de 1100 mètres de falaises devaient être domptés ce jour.



Une fois le leash enfilé Mischi a chuté plusieurs fois en rattrapant la sangle. La tension était palpable mais chaque essais venaient diminuer le stress. Le soleil a percé les nuages et Mischi s'est envoyé le run. Les photo parlent mieux que moi!





L'ascension de Charles et moi se faisaient plus rapide au fur à mesure que la pluie cessait. Après le sms de Rémy nous indiquant que la highline avait été franchie par Mischi, c'est en courant (enfin presque...) que nous finissions celle-ci!

C'est Julien qui s'est essayé en second à cette highline (seulement sa quatrième au totale...). Chutes sur chutes! Monsieur n'a pas eu peur des leashfalls mais ces derniers ne l'aidaient pas.



Ce qu'il lui fallait ont été les essais, que dis-je l'essai de Fabrice! En effet du premier coup, il a réussi à progresser jusqu'au milieu de la slack. Évidemment qu'il s'est lui aussi collé de bons gros leashfalls!



L'émulation de groupe se faisant, Julien est remonté sur la slack avec la ferme attention d'en découdre. Et là, c'est l'aller-retour qu'il a passé. La performance est belle, croyez-moi! Ce mec, il y va gros coeur.







La compétition était lancé, le jeu s'est installé et Fabrice est remonté. Il a mis tout le monde d'accord! Une traversée et un knee-drop pour l'achever.





C'est après 4 heures de marches, que nous arrivions au sommet. Nous avons retrouvé notre équipe exaltée. Ils avaient tous traversés. Il ne restait plus que moi. J'avais les miquettes et le nuages gris n'arrangeaient en rien l'atmosphère. Cependant, ils avaient tous réussi et leurs succès m'a aidé à me lancer. Je me suis brisé l'entre-jambe à de multiples reprises mais j'ai finalement décroché cette highline! C'était BON!



Crédits Photos: Fabrice Wittner

7 commentaires:

M. a dit…

Juste : Whouhouuuuu ! Une belle aventure !

Anonyme a dit…

bravo les gars !!! vraiment génial !!!

jéjé

Anonyme a dit…

c'est Whaouuuuuh !

soupse a dit…

et ouais, on a tout déglingué...hehe, la belle affaire.

Anonyme a dit…

C'est dur d'avoir des potes ? ... lol ... fallait les laisser tomber, c'est plus simple, demande à Charles il t'aurait été de bon conseil

soupse a dit…

régler ses comptes via un commentaire sur un blog, quelle audace!

Anonyme a dit…

L'audace, mon Dieu ... l'audace. Qui peut bien dire qu'il est audacieux de nos jours ?

Et régler ses comptes ? ... soyons sérieux, pas pour cette petite broutille à Friedrichshaffen, nous valons mieux que ça