6 juil. 2009

Ragnarok - le trip highline qui tue des ours - JOUR 4

Jour 1 ici - Jour 2 ici - Jour 3 ici - Jour 5 ici - Jour 6 ici - Jour 7 ici




La journée qui nous a massacré le moral. 36h consécutives durant lesquelles le blizzard, la pluie, la neige nous ont empêchés de sortir de nos tentes.



Charles et moi, bien qu'amis de longues dates, associés et compagnon de cordée, avons eu grand peine à nous souffrir durant ces longues heures au sein de l'espace précaire d'une tente ultra-légère deux places. J'ai remarqué que le corps à fait preuve d'une faculté d'adaptation assez singulière puisque le sommeil-sieste a réussi à s'installer malgré une nuit déjà bien longue.
Celui d'entre nous pour qui l'attente a été la plus pénible fût Julien. Cette pile atomique d'activité a découvert des conditions climatiques durant lesquels on ne pouvait rien faire. rien faire!
Julien est bien sorti faire quelques tours dans l'espoir de pouvoir trouver des tâches réalisables (remonter l'igloo, améliorer le mur, chercher de l'eau, pisser avec élégance dans les bourrasques, gratter la neige, remettre les sardines, retendre la tente...). Succès mitigés.

Crédits photos: Fabrice Wittner

2 commentaires:

Anonyme a dit…

t'imagines les mecs en taule alors, ca donne pas envie ... lol

Anonyme a dit…

le fourbe... moi j'ai pas eu de soucis, mais je suis ravi de savoir que tu en as eu :)
92K