28 mai 2009

Ragnarok - le trip highline qui tue des ours - JOUR 1

Jour 2 ici - Jour 3 ici - Jour 4 ici - Jour 5 ici - Jour 6 ici - Jour 7 ici


OK, on vous l'a dit...On a traversé la highline la plus gazeuse du moment... Le teaser est déjà en ligne et le film en cours de création mais qu'en est-il du trip?
Rien de mieux pour l'illustrer que de belles photos et un récit.

C'est donc samedi 4 Avril 2009 que nous avons quitté Strasbourg au volant de notre camping car loué pour l'occasion. Ce jour là, Strasbourg était en mode Bunker car le sommet de l'OTAN a attiré toutes les forces de l'ordre du pays. Quel bol d'air que de quitter cette ville assiégée!




Notre camping car était prévu pour accueillir 5 personnes (4 adultes et 1 enfant). Nous l'avons utilisé comme hôtel roulant pour 7 adultes (bâti comme des tanks en plus ;-)). C'est pas très sage, je vous l'accorde, mais rudement économique et convivial.



Avant de rejoindre nos amis autrichiens (Michi et Georg aka "Terminator"), nous avons fait des courses dans un hard-discounter allemand.



Il a fallu acheter une semaine de nourritures ainsi que des bières en quantité (pas tant pour se saouler..., plutôt comme monnaie d'échange en Norvège). Les courses en groupe sont toujours un exercice logistique et budgétaire périlleux. Chacun cherche le produit qu'il affectionne et au final la somme prévue est dépassée...pas ce coup-ci, je vous garanti que la rigueur de la crise est passé par là. 10 jours de nourritures et bières pour 7 personnes: 280 euros. Qui dit mieux?



Pour rejoindre Kjerag (la falaise sur laquelle nous avons installé notre highline), le trajet est assez long (euphémisme)surtout lorsqu'on serre le budget. Près de 1400 km, 2 trajets en ferry, avec un camping car de 7 m chargé ras la gueule...La vitesse de pointe ne fait pas tourner la tête, les kilomètres se laissent donc apprécier. En gros on a roulé 24h sans arrêt (exception des stops-pisse et des ferries).





Lors de notre arrêt au Danemark - dans l'attente du Ferry - nous avons cherché un petit spot pour échauffer nos slacklines. La tension, l'excitation du highline trip a commencé à se faire sentir dès que nous avons embarqué en destination de la Norvège.





Crédits photos: Fabrice WITTNER - Merci pour lui.

3 commentaires:

marc a dit…

C'est bien la première fois que l'on me qualifie de tank...

soupse a dit…

Tant qu'on y est, je te qualifierais volontier de petit suisse au long cou.
Charles demande si tu préfères que l'on te qualifie d'amateur de "gros nibs"?

Stéphane Blies a dit…

Salut, je suis content de voir que tout roule pour vous deux. Vous avez l'air de vous éclater, c'est cool. ;) ... je vous souhaite une très bonne continuation, stef