26 mars 2009

Slackline et mousqueton cassé






Je vous relate ici les commentaires de Benoit Poisson - un slackliner belge de bon niveau - qui a cassé un mousqueton...Gare, donc!



Mousqueton qui a explosé en faisant de la slack.(En mettant les morceaux cassés ensemble et en essayant de fermer le doigts, je viens de voir que entre la position normale du doigt et celle qu'il a maintenant, il y a un bon centimètre de différence...)
Il était du côté où il n'y a pas le tendeur. La slack faisait moins de 10m, tendue avec les doubles poulies. Il a cassé après "le premier tendage" : je testais la tension en essayant de faire n saut en avant et c'est au moment de l'atterissage, la slack s'est allongée et le mousqueton à cassé à ce moment... Le morceau sans le doigt à volé dans mon tibia (heureusement il n'allait pas vite...). Un couple et leur enfant se sont installés 10 min après la rupture du mousqueton presque excactement où l'autre morceau à volé... Conclusion : utiliser du matériel à vous et pas le matériel d'escalade qui a fait une chute, trop vieux,...


10 commentaires:

Azerty a dit…

Pas très futé non plus notre ami belge - n'y vois rien de personnel - mais de tendre une slack avec son matos d'escalade et ne pas prendre de mousqueton doté d'un verouillage à vis ou à virole relève un peu de la naïveté.

Démonter une dégaine et prendre l'un des deux mousqueton comme point d'attache est déjà un truc que je ne ferai jamais en falaise. Alors l'utiliser pour tendre une slack encore moins.

Reste que ta mésaventure pose la question de l'utilisation des mousquetons à vis en alu. Ne vaudrait-il pas mieux bannir ce type de matériel de tout kit de slackline un peu hard (poulies) pour éviter un accident plus grave que celui dont tu as été l'objet ?

BenoitP a dit…

Pas très futé, je sais pas trop.
Beaucoup de personnes utilisent des simples mousquetons comme les miens pour leur slack (je ne parle pas de highline!!).
Car au final, ils doivent quand même résister aux 2500 kg et 800kg annoncés(du moins pour mon mousqueton). Ok, il y avait une perte de résistance car je ne tirai pas totalement dans l'axe.
Cependant, sur les qques photos que j'avais ajoutées sur facebook dans le topic "les mousquetons peuvent-ils casser?" on pouvait voir des mousquetons à vis tordu à cause de la slack. Certains étaient même en acier.
Je met juste une photo d'un mousqueton en acier : 4600kg doigt fermé et quand même 1100kg doigt ouvert. Je ne sais pas dans quelles conditions (longueur de la slack, système de tension,...) il a été plié mais le fait est là : il est plié!

PS: Si tu veux être rassuré, j'utilise bien des mousquetons à vis en falaise. Et pour être un peu critique face à certaines méthodes que j'ai vu en france : ici, on n'utilise jamais de dégaine pour sa vacher ou coupler son relais. Ce qui est, je penses, pire que de les utiliser en slack.

Maintenant, ya pas photo, je ne vais pas continuer à utiliser ces mousquetons roses(j'en ai encore pas mal...) pour la slack. J'aurai un paquet de porte-clé, mousquetons pour mon appreil photo, pour attacher mes chaussons,... ca sert toujours de mousqueton pourris ^^
Je comptais aller chercher des mousquetons en acier au vieux campeur ainsi que des manilles. J'irai le faire plus vite que prévu ;)

BP a dit…

http://i101.photobucket.com/albums/m57/Slacker-Jon/2007_12181807080050.jpg

carlito a dit…

hé le clavier, tu laisses mon ami belge tranquille ou je te casse les dents et te ruine la tête!

soupse a dit…

hey Carlito, avec ton style vidéo je m'écraserai la banane!
dopple keks style

Azerty a dit…

Salut Benoit,

Tu dois détenir une partie de la réponse en pensant que la rupture de ton mousqueton est liée à un très important effort non axial. Par ailleurs, le fait de faire de la jumpline génère des efforts bien plus importants, efforts auxquels il convient d'ajouter les phases de détente de toute la ligne au cours des brefs instants ou tu es l'air.

Reste que ne sais trop comment sont fait les tests de matos, mais il y a une énorme différence entre une charge de 800 kg appliquée progressivement et la même force envoyé d'un coup avec une vitesse donnée. Mes cours de méca sont un peu loin, mais j'ai le souvenir que la vitesse et la masse d'un objet ont d'étonnantes relations...Aussi un saut sur la slack développe-t-il des forces bien supérieure à la tension appliquée au départ.

En tout cas bon achat de quincaillerie ;-)

BenoitP a dit…

Ce que je redoute un peu avec la quincaillerie, c'est le poids.
Déjà qu'avec mes cordes kilométriques pour passer autour des arbres (et encore j'ai déjà eu un arbre trop gros... j'ai deux brins de 4 mètres quand même...), slack 35m, poulies + corde statique assez longue que pour pouvoir faire assez de renvois et tirer tout seul (sans trop d'effort), etc... Si il faut rajouter des mousquetons acier et manilles, j'aurai des épaules de bucheron :D

J'espère (même, je suis sûr) que je n'aurai pas la (mal)chance d'être "l'auteur" d'un récit "slackline et manille cassé". (Bien q'avant de casser la manille, j'aurai eu le temps de d'exploser quelques slacks!)

Les beaux jours reviennent, les slacks vont pousser encore plus comme des champignons dans les parcs de Bruxelles :D

thor a dit…

ptêt que le top serait de disposer des protections (sortes de boucliers réduits en plastique) enfilés à chaque extrémité de sangle, de manière à épargner nos guibolles... des fois qu'un des éléments pète?
en pensant à emballer le reste de l'instalation en cas de projection sur l'extérieur;
j'ai entendu dire qu'unricain s'est retrouvé avec un mousqueton dans le tibia sans parler de la brulure de la sangle.
prudence donc

Benoit a dit…

Tant qu'on parle de saloperie, j'ai aussi lu que Scott Rogers, un bon slackeur americains, s'était peté des doigts de pieds en faisant des sauts pied nu (il tentait des 360). Donc les sauts, en chaussure s'il vous plait! :)
(Perso, depuis que je suis tombé sur un morceau de verre planqué dans l'herbe d'un parc, c'est aussi une obligation)

guille a dit…

Salut, je pense que le problème de résistance est associé à la configuration même de le slackline. Par exemple, pennons une corde tendue qui fait entre l'appui de la personne et les points de fixation un angle de 170°. Alors la force F que doivent encaisser les points de fixation pour compenser l'appui vertical P de la personne est de :
F= 2 / tangente((180-170)/2) * P
soit F= 22,86 * P

Donc pour un mec qui tient sur la corde en statique, la force est pratiquement de 23 fois sont poids! Imaginez la force qu'il faut pour tenir un mec qui fait un saut assez haut pour faire un 360 en retombant sur la corde.