30 sept. 2008

Highline - Hole de Mercier - (partie 3 sur 4)



Voilà qui est fait! Les résultats de notre session de tests au Parmelan vous sont remis. Pour faire ces mesures - in vivo- nous avons utilisé un dynamomètre gardant en mémoire les sollicitations les plus élevés lors du test. Ce dynamomètre peut enregistrer des forces jusqu'à 15kN (env.1500 kg).
Pour une lecture plus aisée, j'ai transformé les forces enregistrées en masses - désolé pour les physiciens - ;-).

Lors du premier test nous avons attaché le dynamométre sur le leash de Michi. Nous voulions connaître la force libérée sur le leash lors d'une chute. Nous avons essayé différents types de chutes (à savoir de la moins angoissante vers la plus effrayante), la chute depuis une position assise, la chute depuis une position accroupie, la chute debout....Cette dernière a une sérieuse tendance à me remuer le ventre.


Michi en plein test - le dynamo est situé sur le leash -

Lors du second test, nous voulions connaître la force subie par la sangle lors d'une chute sur cette dernière. Nous avons attaché le dynamomètre à la sangle (entre la longe d'ancrage et une extrémité de la sangle). Nous avons effectués ce test avec trois individus de masse différentes (78 kg pour moi, 55 kg pour le Clavier et 70 kg pour le Flacon). La sangle n'a pas été retendue entre les différentes chutes. Nous avons tendu la sangle avec une force de départ de 4.7kN (env. 470 kg). Avant que nous ne fassions les tests, celle-ci est descendue à 3.8kN (env.380 kg).
La force maximum que nous ayons atteint lors d'une chute - station debout-avec grosse amplitude (j'en ai encore les mains moites) a été 9.9kN (env. 990kg). Cette même chute effectuée par le Clavier en s'agrippant à la sangle - Catch the Line - a donné une force de 5.2kN (env. 520 kg)....Soit presque deux fois moins de force!

Le message est donc clair: "Toujours se rattraper à la sangle"

Lors du troisième test, nous voulions connaître les forces mises en jeu sur la corde de sécurité. Nous avons attaché le dynamomètre sur la corde (entre la longe d'ancrage et une extrémité de la corde). La corde de sécurité est peu tendue - 1.2kN (env. 120kg) - afin qu'elle puisse encaisser au maximum si jamais la sangle venait à casser. Dans ce test l'énergie de la chute est d'abord encaissée par la sangle.


Le Clavier va se coller un plomb! - le dynamo est entre la corde et la longe d'ancrage -

Enfin nous avons testé une dernière chose...Qu'arriverait-il si la sangle venait à casser et que seule la corde ait à encaisser la chute....? Pour ce faire, nous avons désolidarisé la corde de la sangle - bref, on a viré les scotchs - et nous avons relié un long leash à la sangle (celle-ci devient alors notre sécurité) et un leash plus court à la corde. Ensuite nous avons cherché des volontaires parmi nous...c'est marrant à ce moment là, j'étais absent ;-). Le Clavier armé d'un caleçon en béton s'est collé à la tâche.



Le Clavier l'a fait!

Les résultats de ces tests, que vous trouverez sur la première photo de ce post, sauront, j'espère, vous éclairer sur les forces en jeu dans un highline. Gardez, cependant, en mémoire que ce highline école "le Hole de Mercier" est court, il ne mesure que 6.3 mètres, et que nous l'avions volontairement peu tendu en vue de la réalisation de ces tests.



25 sept. 2008

Chongo - Chongo Start - Chongonation - Slackline - Yosémite

Parce que nous ne sommes pas les (ré-)inventeurs, mais les passeurs du Slackline, il est bon des fois de revenir aux sources. En regardant le film des frères Alexander et Thomas Huber - Am Limit - (chacun ses opinions sur le film), je me suis dit, tiens si je parlais un peu de Chongo.
Dans le film, il y a quelques passages assez épiques de Slackline et de Highline avec Dean Potter et ledit Chongo en guest stars. Dean Potter tout le monde connait. Mais qui est Chongo ?

Chongo c'est le pendant escalade du ski-bum, c'est le squatteur du Yosémite, un grimpeur hors-norme avec plusieurs records d'escalade à El Capitan pour les sérieux et surtout un mec bien roots pour les autres.

Le Slackline lui doit la troisieme traversée du Lost Arrow Spire dans les années 90 quelques années après Scott Balcom, et le fameux Chongo Start : un des deux départs préconisés pour le Highline avec le sit start :


A contemplative shot of Braden Mayfield doing a Chongo start out at Sunrise High Sierra Camp/ summer 2003. (Photo by: Unknown)

En vidéo par Shaun de Catalystic Prod (avec Andy Lewis)



Visitez :
Le site de Chongo - Eng
Le Slackline à ses débuts - Eng

24 sept. 2008

Feelosofly Video Contest Results

On s'écarte un peu du slackline mais le résultat du contest dans lequel Damien était jury, organisé par Alexandre Aimard via Feelosofly, est visible : ici
Des vidéos qui envoient du bois dans tous les sens du terme.
Tournez aussi sur son site qui a pas mal changé ces derniers temps et qui s'est joliment étoffé.

Perso nous on a bien aimé cette vidéo mais les autres sont pas mal non plus, chacune dans leur genre.



22 sept. 2008

Highline - Hole de Mercier (partie 2 sur 4)


Mr Hygge tire à vue!

On s’était quitté dans l’excitation et l’impatience de la première traversée du Hole de Mercier. Entre-temps, il aura fallu redescendre dans la vallée, se décrasser, se restaurer, puis nous préparer à la rude journée qui nous attendait le lendemain. Au couché, Mr Hygge annonce prophétiquement qu’aujourd’hui n’était qu’une simple mise en jambe ; demain commencerait la véritable épreuve de force. Taraudé par le doute, j’eu beaucoup de mal à imaginer mon corps me faire souffrir encore plus qu’en ce moment. Alors envisager que demain devienne plus extrême qu’aujourd’hui : hors de question !

Reste que me suis bien fourré le doigt dans l’œil… et jusqu’au coude. Alors qu’hier je m’étais colletiné toute la quincaillerie de Michi, une sorte de bizutage pour les novices en highline ; aujourd’hui j’ai droit à celle de Jon, puisqu’il faut encore équiper « sa » highline. Si l’équipement de Michi était lourd, mais raisonnable, avec Jon on touche au sublime. Des manilles énormes, une élingue d’une résistance en rupture de 5 tonnes - ce chiffre peut vous sembler creux, mais l’engin n’a rien d’une vulgaire sangle et sort tout droit de la boutique d’un spécialiste en matériel industriel. Inutile d’aller faire un tour chez le « Vieux » pour vous faire une idée sur l’objet. Je passe sous silence les innombrables mousquetons et sangles. Si j’ajoute à toute cette marchandise un fut de bière de 5 litres, vous comprendrez que cette seconde montée a été très chère. Reste qu’une première highline, ça se mérite, aussi ai-je porté ma charge sans rechigner.


La première Highline de Cyril. Bel effort récompensé.

Au sommet du plateau, nous n’avons aucun mal à retrouver le trou équipé la veille, même la petite promenade dans les lapiaz devient une simple formalité. Nous sommes à présent parfaitement aguerris aux subtilités de la balade dans cet environnement karstique. La première et plus urgente des missions est de placer la bière au frais. Il ne nous faut pas longtemps pour décider, d’un commun accord, que le petit névé au fond de l’aven fera parfaitement l’affaire. L’opération réfrigération terminée, c’est Mr Hygge qui le premier s’engage dans la traversée de ce qui est - tout compte fait - « son » trou ! Il clippe consciencieusement son leash, s’assied sur la sangle, s’avance un peu pour apprivoiser le vide, vérifie encore une fois que son leash est bien placé, se concentre quelques instants et se lève. Le cliquetis des deux mousquetons du leash signale que les choses sérieuses commencent. Le voilà debout en pleine recherche d’équilibre, Jon lui parle doucement, le rassure. Sa voix semble réciter un mantra qui insuffle le calme et la sérénité. Mr Hygge entame son premier pas, enchaîne un second. Il semble avoir trouvé son rythme et marche à présent sans le moindre effort. Lorsqu’il atteint l’autre berge, toute la pression emmagasinée avant et pendant la traversée se relâche. Il exulte, crie son bonheur et entame quelques mouvements de danse pour extérioriser sa joie. Nous partageons son explosion en faisant chorus à ses cris de joie. Comme cette traversée s’est déroulée sans le moindre problème, il décide de réitérer sa marche, cette fois en sens inverse. Après avoir réitéré son cérémonial de départ, il repart. Les mots de Jon continuent à accompagner sa traversée. Ils exercent un réelle emprise sur lui. Soudain, Jon lui intime « Drop knee now », voilà Mr Hygge qui s’exécute sans la moindre contestation. C’est impressionnant à observer. Il réussit une fois de plus sa traversée et nous nous joignons encore une fois à son allégresse.


Michi à l'aise improvise un "James Brown"


La première highline de Tony. Easy.

Toutes ces émotions n’ont pas pour autant fait perdre à notre boss le sens des priorités.


Tony va toucher le fond pour un ultime test!


A peine les deux pieds posés sur la terre ferme, le voilà qui réparti déjà les prochaines tâches. Pendant qu’il va effectuer avec Michi toute une série de tests au dynamomètre, il demande à Jon de partir en éclaireur équiper le Ritson Gap avec mon aide. La journée risque d’être encore longue…



Michi test et c'est sa joie!



Michi test encore et encore...

Rédacteur - Grand merci à toi - : Tony dit le Clavier

19 sept. 2008

Modelez vos formes avec le Slackline - Spécial Femme


On veut bien voir le résultat chez les pratiquantes de plus d'un an. Photos à l'adresse électronique habituelle :)
On passera sur les approximations de l'article ;) C'est Cosmo :)

L'illustration est de la génialissime Margaux Motin

18 sept. 2008

Highline - Hole de Mercier 2008 (partie 1 sur 4)

Mr Hygge en avait parlé il y a quelques semaines et bien je peux vous annoncer aujourd’hui que le trip highline au Parmelan a bien eu lieu et qu’il fut couronné de succès. Pour rappel, les objectifs de ce trip étaient d’une part, d’ouvrir une highline « école » et d’autre part de retraverser le « Ritson Gap », ouvert l’année dernière. L’équipe annoncée au départ, à savoir, Mr Hygge, Jon Ritson, Michael Aschaber et Fabrice Wittner (photographe de son état, mais aussi très bon slackeur !), s’est vue renforcée à Annecy par l’arrivée d’un cinquième élément : mézigue !

Mardi 8 juillet. Logisticien émérite, Mr Hygge a tout organisé et planifié à la minute près. Michi arrivé la veille, la récupération du cinquième élément en gare de Genève, puis un passage éclair à l’aéroport pour embarquer Jon, fraîchement débarqué, ont permis de réunir rapidement une équipe prête à partir (Fabrice n’arrivera que le lendemain). La journée étant encore longue (à peine 14h00) nous saisissons tout de suite l’opportunité d’effectuer une première ascension du Parmelan afin de monter un maximum de matériel possible - voire même de - commencer à équiper.




C’est avec des sacs bien remplis (bel euphémisme) que nous entreprenons notre première ascension. Sans basculer dans un lyrisme baudelairien, j’avoue que l’arrivée sur le plateau récompense pleinement nos efforts. Des lapiaz s’étalent à perte de vue et forment un océan minéral. Une simple promenade en bordure du sentier longeant la falaise donne immédiatement le ton de ce que serait une balade dans cette étendue si d’apparence calme : le sol est strié de rainures calcaires tantôt horizontales, tantôt verticales. Profondes en général de quelques dizaines de centimètres, leurs crêtes sont parfois tranchantes comme des silex. Lorsque j’aurais ajouté que certaines de ces fissures peuvent prendre la forme d’avens d’un diamètre de 3 à 15 mètres et profonds de plus de 10 mètres ; vous comprendrez qu’une fois recouvert de neige, une promenade hivernale sur le plateau relève plus de la roulette russe, ou plutôt d’une variante de la fameuse roulette que l’on jouerait en ne retirant qu’une seule balle du barillet.

Reste que c’est justement ce que nous allons faire, puisque le trou repéré par Mr Hygge comme highline « école » est au cœur de ce labyrinthe de calcaire. Ce n’est peut-être pas aussi dangereux qu’en plein hiver, mais il y a tout de même moyen de se mettre une cheville dans le sac ou de plomber dans un trou. Méfiance donc… Nous n’avons toutefois pas erré trop longtemps dans les lapiaz pour dénicher ce fameux trou. Alors que les conversations vont bon train, c’est Michi, qui le premier aperçoit notre objectif. Comme toute bonne vigie, il le signale à la cantonale en s’écriant « Hole de Mercier, Hole de Mercier ! », expression adoptée immédiatement comme nom de baptême de cette future highline « école ».




Vrai qu’il a de la gueule ce trou, au fond, on distingue encore le reste d’un névé qui nous sera d’ailleurs bien utile. Mais trêve de blabla, il nous reste encore 4 heures avant le coucher du soleil. Aussi, Michi et Jon sondent déjà la roche afin de déterminer les emplacements des futurs ancrages.






Le moment est arrivé de sortir la Hilti et de laisser la place aux équipeurs. C’est Michi qui dirige, Mr Hygge s’occupe de tout, Jon s’assoit tranquillement pour se rouler une de ses nombreuses cigarettes. Nous sommes maintenant tous impatients de découvrir l’Austrian way of drilling. On n’a pas été déçus : il n’aura fallu qu’un peu moins de deux heures à Michi pour percer, spiter et tendre la ligne.



Sa méthode est d’une simplicité telle que l’on s’imagine facilement faire de même ; reste qu’il vérifie avec minutie chaque détail. Tout son travail respire le professionnalisme. C’est tellement bien fait qu’on va d’ailleurs vous exposer la méthode avec toutes ses subtilités dans un futur article.

Vivement demain, que l’on puisse essayer la traversé !



Rédacteur - Grand Merci à toi-: Tony Schiel (Alias Azerty ou le Clavier pour les intimes)

17 sept. 2008

Slack.fr - Lost Arrow Spire

C'est Hugo qui l'a envoyé comme on dit. Je vous laisse partager sa joie en attendant les photos qu'il doit nous envoyer.


Hello my Friends i Have a GOOD news i just send the lost arrow spire...
With your gear!!!!
Wow i love that line i will send you the photos !!!!!
The photos are great with the moon its the best i'm soo happy !!!
I will set up a new highline that corbin set up this summer... i want try too...!!!
Lost Arrow its done i want more huahauahuah
Thanks for the gear

Paz From Yosemite

Hugo!!!
Pas besoin de traduire... ;)

Sa chaîne sur Youtube

Le Lost Arrow Spire, c'est ca au fait :

15 sept. 2008

Les femmes font aussi du Slackline (et elles lisent Cosmo aussi)

Nous avons reçu un mail nous disant que l'on parlait de Slackline dans Cosmopolitan et qu'il y avait aussi l'adresse de notre site. Cela corrobore l'impression que l'on avait de nombreuses acheteuses ces derniers temps. Ne nous plaignons pas et sans verser dans le sexisme primaire cela apportera peut-être un peu plus de grâce dans la pratique. Bon si vous avez un scan de l'article, nous sommes preneurs.

En tout cas, voici Jenna dans le jardin d'entraînement d'Andy Lewis (Mister Slackline). Preuve que le Slackline comme on le répète c'est pour tous

12 sept. 2008

Concours Photo - Slackline

Voila. Un vrai billet tout ce qu'il y a de plus officiel.

Notre deuxième concours photo est enfin lancé.

Vous avez un mois pour nous envoyer, à l’adresse email : info[@]slack[.]fr, votre meilleur cliché de slackline.


Tralenta 2008

Un jury impartial constitué élira les 3 meilleurs d’entres-vous.

Prix :
- Le premier gagnera un kit Advanced (25 m),
- le second un set de double poulie
- et le troisième un pantalon Thaïlandais.

Vos photos doivent nous êtres remises avant le 5/10/2008. Format jpeg de préférence.
Mêmes règles que pour le concours précédent.

Bonne chance à tous.

Thème : Le Slackline sous toutes ses formes.

Les règles :

3 photos format JPEG classés par ordre de préférence, taille maxi 2mo,
Avec nom, prénom, adresse email et postale.
Autorisation de publication

------------
Slackline Photo Wettbewerb : senden Sie uns eure Photo und gewinnen Sie Preise.

11 sept. 2008

Newsletter Slackline Septembre 2008

Vous pouvez vous inscrire sur la page d'acceuil de notre site : www.slack.fr
pour recevoir les prochaines. Pour lire celle ci : cliquez dessus, puis clic droit enregistrez sous.



C'est par la même le grand lancement du concours photo de Slackline 2008.
photo par mail. Max 4 mo. Nb de photos :3, par ordre de préférence. Libre de droit. Ayant rapport avec le Slackline.
Si vous avez des questions, les commentaires sont là pour ça. A défaut par mail : info[@]slack[.]fr

A bientôt

10 sept. 2008

Slackline - Freestyle - Myfreesport - Sport





Article paru dans le n°185 (septembre 2008) de Sport , le mag de myfreesport.com, un journal gratuit
Damien sur des photos sont de Fabrice Wittner. Spot : Parmelan, Annecy