17 juin 2008

Slackline - double huit explosé


Je crois que la photo parle d'elle-même...faut dire que j'ai tendu comme boeuf et que je cherchai, inconsciement, la rupture.
Ceci dit,j'espère que cela découragera les personnes souhaitant se lancer dans le highline sans y réfléchir sérieusement.

J'utilise ce double huit lors de mes highlines (il est à mon sens beaucoup plus sûr que la méthode de Line Lock puisque son coefficient de rupture est d'env.35%). Peut-être l'ai-je mal dressé, peut-être ai-je trop utilisé cette sangle, peut-être ai-je trop tendu...cependant si cela m'était arrivé lors d'un highline et que comme un "CON" je n'avais pas une sangle supplémentaire et un backup, ces questions me seraient bien veines.

D'après mes calculs, j'ai atteint une tension d'environ 21kN pour que ce noeud explose. Tension atteinte avec l'utilisation de la double poulie ainsi que d'un moufflage supplémentaire et de 3 gars costauds tirant avec ardeur sur une sangle de 25 m. Je pars en Angleterre demain pour une session de highline avec Jon Ritson et reviendrai avec le dynamomètre afin de faire une batterie de test dont je partagerai les résultats.

It's all about balance (tout est question d'équilibre).

11 commentaires:

azerty a dit…

Pas la peine de faire appel à trois gars musclés pour faire péter une sangle. J'imagine qu'avec une poulie double et un ou deux mouflages il y a déjà de quoi mettre pas mal de tension. Je suis toutefois impatient de connaître les résultats de tes futurs test avec le dynamomètre.

Bon highline britannique et ramènes-nous de belles images !!

Anonyme a dit…

gloups!
ça calme...
bon je vais peut être pas la tendre cette highline, ou alors très molle...
pour quand une fiche technique et du matos éprouvé pour le highline?
thor du verdon

Ben a dit…

Tres bonne idée, des conseils pour le highline.

Je me demandais, dans les videos de Highline que l'on voit sur youtube et autres, il y a toujours une corde "tappée" sous la slack. Cette corde est fortement tendue? c'est pour le backup? pour une autre sensation sous les pieds? les deux?

Anonyme a dit…

pareil, j'ai explosé ma slack samedi en la tendant: montage en tête d'alouette, mouflage double, deux rugbymen à la tirée: résultat ça fait un joli bruit contre l'arbre opposé...
dommage elle n'avait que deux mois.
ça va que c'était au ras du sol: maintenant je flippe...
thor du verdon

La mollesse a dit…

la corde sous la sangle est le backup, en AUCUN cas il faut s'en priver! Elle doit être la moins tendue possible afin d'amortir un max.

Thor, pourrais-tu prendre, stp, une photo de ta sangle cassée? Je serai curieux de savoir où cette dernière à explosé.

Anonyme a dit…

en fait elle a cassé à l'entrée du noeud (en laissant en place le noeud ), alors que la sangle avait cassé.
je n'ai pas fait de tof mais je peux te le refaire si tu veux.
c'était une tubulaire de 26 Bé.l d'escalade éprouvée à 1500 dan que j'avais choppée en rouleau de 45 il y a deux mois.
Je la tends presque tous les jours mais seul donc pas si fort que ça.

Une idée des potes zicos:
pourquoi ne pas tendre une slack avec un accordeur de guitare pour en évaluer la tension?

THOR

Anonyme a dit…

et la back up, c'est de la dynamique ou de la stat?
thor

La mollesse a dit…

Tes potes zycos ont une bonne idée. Elle me paraît bien funky, hâte d'essayer avec le dynamomètre.

Le noeud reste toujours le point faible!

Le backup est en corde dynamique.

Si tu veux, je suis à Annecy pour installer une/deux highline avec un autrichien (trés trés gros niveau càd backflip en highline!o!)du 7 au 12 Juillet.

Benoit P a dit…

Ce W-E j'ai aussi eu une expérience de rupture de sangle... Assez impressionnante.

J'avais tendu ma slack sur quelques metres (un peu moins de 10m) avec un "click" acheté dans un magasin spécialisé dans les cordages pour pro. Le "click" est certifié à 2100 daN. A ce click est attachée une sangle (3,5 cm de large. Elle est accrochée par une boucle cousue avec dans cette boucle la barre du click prévue pour). De l'autre cote de la sangle il y a un crochet en métal attaché de la même façon.

J'avais tendu ma slack en accrochant le click par un mousqueton au niveau de la boucle de la sangle du click (comme ça je gagne la longueur de la sangle du click).
Je l'ai tendue rien qu'à la force des bras, sans utiliser tout mon poids pour tirer dessus. Et je ne suis pas un bucheron, loin de là! Il se fait que quand j'ai sauté à un moment sur la slack, la couture où le mousqueton était attaché a explosé propulsant le click à mes pieds mais aussi la sangle avec le crochet à 2m de haut et sur une distance d'au moins 7m... C'est assez impressionnant...
J'espère que c'est "simplement" un defaut dans la couture car il se trouve que le jour même j'étais allé porter ma slack à ce magazin pour avoir des boucles aux bouts...

Petite précision: ce click n'avait pratiquement jamais été utilisé car je ne le trouvais pas assez pratique pour tendre. J'avais pris mon courage pour réessayer l'expérience...

La mollesse a dit…

quand le click est mal pensé, le rique est important qu'il défaille.
Nous avons essayé de nombreux cliquets avant d'en sélectionner un qui convienne à la pratique. D'autre part, les points de coutûres de nos sangles sont des bartack. C'est le point de confection le plus sûr à l'heure actuelle.
Malgré tout, notre click a ses défauts puisqu'il permet de tendre seulement 10 à 12 m de slack (le barillet ne peut contenir plus de trois-quatre tours de tension)...Bref c'est un bel outil pour commencer seul, mais qui montre rapidement ses limites dés que l'on progresse!

Anonyme a dit…

désolé pour annecy ce sera une aautre fois!
meerci pour tes conseils.
par contre ce week end je vais essayer de fédérer du monde pendant le roc trip de Millau, si vous y êtes et que vous voyez un hirsute sur une sangle blanche, c'est moi! venez!
thor du verdon