23 nov. 2007

Double Dutch - Buzz - Slackline

Après



Après la série de reportage sur France2, les vidéos sur Dailymotion, les Championnats du Monde en France, il semblerait que cette pratique ait le vent en poupe actuellement. Pas mal, pour un truc qui est arrivé en France en même temps que le Hip-Hop, le Break (grosso modo 20 ans). Souhaitons que le Slackline ne mette pas autant de temps à démarrer en France. Voilà le billet léger du vendredi.

22 nov. 2007

Leapin' Lemurs!



Les Slacklineurs se seraient ils inspirés de cet animal ?








De là sans doute que nous avons trouvé notre logo

Boing boing !

Sangles Slackline - Slackline webbing - Slackline Band


Une photo plus claire de nos nouvelles sangles. (taille disponible de 15 à 35m)

Pour commander un Kit avec une de nos nouvelles sangles ou juste la sangle, merci de nous écrire à info [at] slack [.] fr en attendant que nous les mettions dans notre boutique.

Les sangles bleue et noire traditionnelles sont toujours disponibles.

21 nov. 2007

Slackline in België

Grâce au site trilingue (français, flamand et anglais), une référence dans le monde de l'escalade en Belgique http://www.belclimb.net, nos amis wallons et flamands peuvent maintenant lire une revue de ce qu'est le Slackline écrite par Sean Villanueva, un des meilleurs grimpeurs belges au côté des frères Favresse, et également une revue de notre modèle phare : le Kit Advanced.

Vous pouvez donc lire une sélection de 4 articles :

Vlaams :
Slackline, evenwichtsdansen in het ijle
Seán testte de slackline van slack.fr


Sean en action

Français :
Slackline pour les avides de sensations
Revue du Kit Adavanced par Sean Villanueva


Merci à Belclimb, Hubert et Sean d'avoir accepté de tester notre matériel.
Bedankt aan Belclimb, Hubert et Sean om te hebben ons materiaal testen

20 nov. 2007

Ou acheter des Kits de Slackline ?

Nos colis sont partis et bientôt vous pourrez aussi nous retrouver chez :

Au Vieux Campeur,
Nous ne connaissons pas encore lesquels des magasins seront fournis, vous pouvez les appeler pour le savoir : 48, rue des Ecoles 75005 Paris Tel : 01 53 10 48 48
www.au-vieux-campeur.fr/


Freestone,
ZA des Marais
74 370 Argonay (à côté d'Annecy)
http://www.freestone.fr

Bien sur vous pouvez toujours commander sur notre site Internet pour les dernières nouveautés ou des demandes spéciales. Et si vous avez des questions nous vous répondrons avec plaisir. info [at] slack [.] fr

Une liste des magasins en France et ailleurs où vous pouvez nous trouver est disponible sur ici

A bientôt

15 nov. 2007

Nouvelles sangles

Contre la grisaille et la neige en pleine ville



Les photos de nos nouvelles sangles arrivent.
En attendant vous pouvez deja visiter notre boutique en français ou celle en anglais : http://www.theslackshop.com

Comme promis voici les photos de nouvelles sangles. Si vous voulez commander en attendant qu'elles soient implémenter dans le shop, envoyer nous un mail. You want to order, feel free to email us. Du willst bestellen ? Schicke ein E-mail : info [at] slack [.] fr




Le détail précis des sangles arrive :)

13 nov. 2007

En novembre

Grève, blocage, Corse, inflation, pétrole, chômage.
Jour qui baisse, soleil en berne, premiers frimas.
Sempiternelle litanie d'un mois de novembre ?

Et bien nous vous proposons via l'equipe Petzl (les fameuses lampes et non moins fameux mousquetons) un peu de rêve. En attendant la présentation de nos nouveaux produits bien sur.

9 nov. 2007

Team YogaSlacker - Une aventure des plus durs


Team YogaSlackers finishes 13th in the 2007 USARA National Championships Potosi, MO (Nov 4, 2007)

At 7:00 AM Saturday morning, team members Jason Magness, Mark Lattanzi, and Sara Dallman lined up with 240 (80 teams) of the nation's best adventure athletes. The temps were in the high twenties, and the race began with the teams of three spitting up – two starting with a paddle on a misty lake, while the other team member ran 3 miles to collect the race maps before meeting the paddlers across the lake. Following the paddle was an orienteering section which saw competitors thrashing through the woods collecting checkpoints.

Team YogaSlacker's Mark Lattanzi led the team with expert navigation and they finished this leg in 12th, less than 15 minutes behind the lead team.

During the following mountain bike leg, the team stopped to help two fellow teams by loaning out a pump and a chain tool. Minutes later, Magness hit a sharp rock putting two inch gash into his tire. The subsequent repair of the tire, and several more flats, took 45 minutes to rectify, In the end, Magness's tire was wrapped with several layers of duct tape. The fiasco cost the team 45 minutes, and they dropped to 25th place.

During the next eight hours the trio pressed hard, running the next trekking section and then dragging their canoe through much of the overgrown paddle. As the sun set, the temps dropped quickly, and many teams (wet from the paddle) had problems with hypothermia. Rather than stop to warm up at the fire at the paddle/trek transition area, the YogaSlackers passed through fairly quickly, running the hills to get their body heat up.

Smart navigation choices and strong running and biking saw the team move up in the ranks. On the final bike to the finish, the YogaSlackers was racing neck and neck with Team Bike Iowa II. As they approached the finish line through the YMCA lodge complex, Magness flew over his handlebars while descending a steep stairway, destroying an outdoor light fixture with his head! After a moment to clear his head, the team finished, just seconds behind Bike Iowa II.

Ironically, due to a 5 minute time credit (for stopping to help other
teams) YogaSlackers will rank ahead anyway, and could have avoided the spill.

Team members were happy with their results.

What's Next?

Teammates Sam Salwei and Jason Schaeffer were recently in DC presenting as part of the PowerShift 2007 conference on climate change and environmental sustainability. Teammate Paul Cassedy and team Barely Legal/YogaSlackers will be racing this weekend in the GoldRush 24 hour race in California.

Jason will be teaching acroyoga and slackline workshops in LA this weekend, and racing in El Tour de Tucson (109 mile perimeter ride) on the 17th.

January will see Mark Lattanzi in the UK for two race – the Tough Guy, and the worlds northernmost 24 Mt. bike race. Sam, Jason, Paul and Paige will be at the Yoga Journal Conference in San Francisco, and the Outdoor Retail winter market.

February will see a flurry of activity, with several teammembers competing in the 135 mile winter ultramarathon – the arrowhead 135. This is arguably the hardest non-stop footrace in the world, and has only ever been completed by 3 people Arrowheadultra. Immediately following the Ultra the 2XtM 08 expedition begins.2XTM

7 nov. 2007

Slakkline norway est trés heureux

Aujourd'hui, nous venons de recevoir de la part de notre ami norvégien (le directeur émérite de Slakkline.no) la photo suivante:



Pour des amoureux de la neige comme nous, ça fait mal! Le pire c'est qu'il le sait bien...Y'a des gens qu'ont des joies simples ;-).

5 nov. 2007

Highline : Genialissime ! :-) retour sur le trip :-)


Certains d’entre vous ont pu s’apercevoir que nous avions réussi au mois d’Aout un bel highline au Parmelan à Annecy. Ce spot , The Ritson Gap – ainsi nommé puisque trouvé et installé par notre ami Jon Ritson - a donné jour à un reportage sur France 2. Je vais revenir sur cette aventure située à 1400 m au dessus du Lac d’Annecy, accrochée sur une falaise d’environ 250 m de haut qui déboucha sur la traversée de ce highline de 13 m de long.

Le panorama est superbe. Il n’y a rien à redire, les photos parlent d’elles mêmes. L’accès au site demande une grosse heure de marche, ce qui laisse le temps de réfléchir…L’installation a demandé la mise en place de 6 scellements chimiques dans des conditions climatiques inattendues pour un mois d’Août. Il a plu à torrent, il a fait excessivement froid (on peut dire gelé) et le vent s’est fait entendre. Nous avons du faire l’ascension du Parmelan 4 fois en 4 jours avec des sacs pas vraiment légers. Le premier jour, il a plu. Le deuxième jour, il a plu. Le troisième jour, le froid et le vent ont presque eus raisons de nous – fort heureusement le flegme britannique l’emporta après 8h d’endurance aux éléments - . Le quatrième jour ensoleillé récompensa notre aventure. Et quelle récompense !

Avant ce highline, j’en avais déjà tenté quelques uns et en avait réussi deux. C’est seulement après avoir traversé The Ritson Gap que je pense être devenu un véritable highliner. Vindjuuuu y’avait gros de gaz ! Avant même d’être assis sur la slackine, mon cœur battait chamade, mes membres tremblaient d’effroi rien qu’à se projeter en équilibre instable au-dessus de cette immensité.

Jon m’a demandé de tenter la traversée en premier. Il m’a dit : « On est en France, on est chez toi alors à toi l’honneur ! ». J’ai vidé mes tripes dans mon slip et ai enfilé mon harnais.
Assis sur la slackline, mes jambes paniquaient. Mes pensées étaient en sens unique : « Qu’est ce que tu fous là, mais qu’est ce que tu fous là… ». Je respirai profondément trois-quatre fois puis me levai d’un coup pour défier l’angoisse. La chute inévitable se produisit et je me rattrapai à la slackline. Le highline venait d’accuser ma chute sans broncher. Cette montée d’adrénaline associée à l’assurance de la sécurité de l’installation me mirent en confiance.
J’essayai de nouveau. Je réussi à me lever puis à tenir quelques secondes en équilibre sur une jambe avant de chuter. Ce coup-ci la chute fut un peu brutal. Mes aisselles bleuirent.

Je remontai et retombai plusieurs fois. Mes bras, mes jambes bleuirent à leurs tours. Chaque chute rendait ma détermination plus forte, il n’y avait pas de raisons objectives à l’échec d’une telle traversée. Des slacklines de 13m, j’en avais traversée des centaines et peu étaient aussi agréablement tendues. La météo était clémente, il n’y avait quasiment pas de vent et le soleil faisait régulièrement ses apparitions. Le seul problème venait de ma tête où plus précisément de ma respiration.

Jon me demanda de respirer continuellement et de ne surtout pas partir en apnée. Il décida de me parler lors de mes tentatives comme pour me rappeler de respirer, comme pour me rappeler qu’après tout c’était juste une slackline…Ce fut le déclic ! La traversée dura une bonne minute, l’adrénaline ne cessait d’affluer. La tension était à son comble. J’arrivai petit à petit dans la zone « facile », c'est-à-dire au milieu de la slackline. A ce moment précis ma peur devint pur plaisir. Je savais que plus rien ne m’empêcherait d’arriver de l’autre côté. La slackline déroulait au-dessus du vide et mes pieds jouaient avec.


Je fis deux allers-retours dans la matinée et Jon en fit autant. Il eût la même difficulté à partir en revanche, il contrôla sa marche avec beaucoup plus de maîtrise. Son calme était incroyable, il s’autorisa un drop-knee et un asana « arbre ».

Fab s’essaya aussi à la traversée et ce mit un vol d’anthologie. Le méga plomb ! L’été prochain, il traversera, c’est certain !.
A ce sujet, j’espère bien pouvoir organiser un WE de slackline à Annecy. Ce serait là, de faire se rencontrer quelques slackers européens et de s’essayer de concert au Ritson Gap.
A bon entendeur…

3 nov. 2007

Les avantages des poulies pour le Slackline



Cet épisode d'Eurêka explique bien les avantages mécaniques des poulies. Notre set de 2 poulies doubles donne un avantage de 5 contre 1. Cet avantage est tout à fait suffisant pour tendre aisément (seul) 15 m de slackline, il permet aussi de tendre jusqu'à 30/35 m avec l'aide de 3-4 personnes. Au delà, il faut augmenter l'avantage mécanique par l'utilisation d'autres poulies!