27 févr. 2006

Un nouveau concours, un rencontre sympa

Aujourd'hui Mr Bruno, de la société FroggyProd, est venu me voir afin de tourner un reportage dans le cadre du concours Odyssée Création. Vraiment un mec chouette. Nous sommes allés pratiquer à l'Orangerie par un beau soleil. Les questions habituelles sur le produit ont été demandés (pourquoi, pour qui, comment et les remerciements).

Ensuite, je suis allé voir les graphistes de Têtes², sans qui la notice n'aurait vu le jour, afin d'en développer une nouvelle. Ce sont des gars plein de talents qui lutte avec leur création de société. Ils passent par les mêmes galères. Les écouter c'est me souvenir de cette époque, certes peu lointaine, mais déjà chassé par une nouvelle réalité: mener le projet à son terme.

J'aurai les résultats du concours le 23 mars. Je ne sais ni pourquoi je concours, ni quelles sont les modalités. J'ai été poussé par June M. de la CCI. A priori, je vais devoir défendre le slack devant pas mal de monde...

Je négocie actuellement avec des norvégiens et des danois afin que nous puissions faire des achats groupés pour réduire nos coûts. Je continue à traduire le site en Allemand...La traduction risque d'être Rodéo.

24 févr. 2006

Distribution et ingénierie informatique



L'un de mes associés favoris, Sylvain, est venu me rendre visite afin d'améliorer le système informatique.
Durant trois jours nous avons, enfin surtout lui, traqué et détruit la totalité des bugs et autres malheurs de réseaux.
Le bureau sans dessus-dessous, des cables partouts et la joie du succés.

J'ai aussi procédé à mes premiers envois en distribution. Je suis maintenant dans l'attente du retour d'opinion de ces détaillants.

Aujourd'hui, j'ai contacté une entreprise canadienne et j'attend leur réponse. C'est dur d'attendre.

17 févr. 2006

voilà mes poulies!

Aujourd'hui est a marqué d'une croix blanche. Je viens juste de recevoir mon premier stock de poulie, de notice, de papier en-tête et de maillon. Le total faisait 1.5 m3 et pesait environ 700kg.
Le transporteur m'a contacté vers 11 h00 ce matin afin de m'avertir qu'il ne pouvait pas me livrer à mon domicile puisque le camion (un semi remorque) ne passerait pas dans la rue.

Grosse panique, nouvelle organisation dans l'urgence. Etre prêt psychologiment à charger ma twingo de 49 colis à l'aide de nombreux voyages. Etre fort pour les décharger dans la rue puis les amener un à un dans la cave ainsi qu'une dizaine aux 4eme etages.... Non, révision de ce plan total maso. Faire appel aux ami(e)s! Un coup de fil et voilà ma troupe de choc:Le livreur belge a laissé la marchandise chez un industriel alimentaire qui a bien voulu nous l'héberger le temps d'un aprés-midi. Fred a pris sa voiture, j'ai pris la mienn et nous avons foncé à l'usine. Là, nous rencontrons des manoeuvres trés sympa qui nous posent les palettes sur le parking:Maintenant y' a plus qu'a mettre le tout dans les voitures avant qu'il ne pleuve. Cette armé de bras s'activent et le résultat est au-delà de mes espérance les plus folles. La cargaison s'entasse d'un seul coup dans nos deux automobiles. Ok on'est serré et les ammortisseurs font la gueule mais tout est dedans:Maintenant, on se gare en vrac dans la rue et on descend la totalité. Assez sport, faut l'avouer. Cependant au bout d'à peine dix minutes le tout est prêt à être descendu en cave et monté aux 4em. Voici l'allure du hall d'entrée:

A ce moment, je suis joyeux. Je libère ma troupe de choc, m'en retourne garer la voiture. Puis commence à descendre le tout en cave. Vindddjjjju que c'est long! Finalement après 3/4 heures d'effort 40 cartons sont descendus et 9 sont montés. Je ne peux me retenir de vous montrer ma cave entrepot.Dire que dans moins d'une semaine, il va falloir que je remue encore tout cela pour l'entreposer d'une meilleure facon et preparer mes futurs expéditions. Bon bah maintenant, faut les vendre!

15 févr. 2006

Le premier slack au Népal

Vraiment top! La photo ci-dessus a été prise au Nepal! L'Eeasy kit a donc voyagé pour Noêl. Sur la photo ce sont deux amis de mon frère (Cyril et Mathias), qui se débrouillent plutôt bien. D'ailleurs Cyril et moi allons re-tenter l'expérience Highline dans les Alpes. ..je suis quasiment sûr qu'il va me doser. Le gaz sous les pieds n'est pas pour me rassurer.

Pour la petite histoire, le kit nomade s'est installé dans une école népalaise. Ca me ravit encore plus.

Je remercie encore la joyeuse expédition de m'avoir ramené des photos. Vraiment chouette!

5 févr. 2006

Balloné, gonflé et ecoeuré.

Le dimache aprés-midi voit son lot de ballade en montagne et de repas copieux. J'ai pas fait exception.
Vlà que je reviens juste de Freiburg avec une crampe d'estomac genre sévère.
Je me suis retrouvé dans une Gasthaus et ai commandé un plat de Spatzle aux trois fromages...maintenant je souffre.

Hier des potes(sses) et moi avons aidé notre fred.C a préparé son nouvel appart. C'est une artiste "boit-sans-soif" du détail, les travaux s'annoncent donc à hauteur de sa désydratation...

Nous sommes en train de décoller une tapisserie repeinte rose bonbon.
Au début, ingniare que nous étions, c'est seulement armé de spatules que nous nous sommes acharnés sur les murs. Les résultats étaient médiocres et le moral chancelant.
Le père de fred sonna la délivrance. La douce mélodie de la décolleuse à vapeur. Instrument merveilleux qui transforme la douleur en jouissance.
J'étais parcouru de spasmes frénétiques à chaque nouvelle laie qu'on décollait. Somme toute c'est un peu comme percer des points noirs, ou retirer des peaux mortes... y'a quelque chose de plaisant a découvrir la beauté virginale sous une surface crasseuse.

2 févr. 2006

Gamme 2006 ! le début d'un chef d'oeuvre...


Voici pour vous en avant première la photo de mon tout dernier système ("advanced"; pour les intimes :-)

Avec celui-ci plus de chichi on envoit du lourd!

Peut-être un pied dans l'engrenage....


Je viens de terminer mon entretien auprès d'un groupe de distribution national. A priori, cela s'est bien passé. Le slack les a laissé rêveur et ils ont même songé à une extension de la gamme. S'approprier le produit de cette manière est plutot bon signe, enfin je crois...

Si cet entretien s'est bien déroulé, je le dois en grande partie à mon parrain d'entreprise, Alain, et son associé Franck. Ils m'ont sévèrement secoué quelques jours avant le D-day. Je les en remercie.

J'ai galéré pour mettre au point une présentation classique powerpoint avec quelques vidéos( afin de rendre le slack plus palpable). Faire focntionner le vidéoprojecteur n'a pas été aisé. La panique me transpirait.

Fred m'a préparé le repas, Charles a vérifié mon orthographe...et puis zou c'est parti.