26 janv. 2006

L'interprétation de la presse

Oups là... J'ai eu deux entretiens avec des journalistes. L'un du quotidien gratuit "20minutes" et l'autre du journal régional de FR3.
J'ai lu l'article du quotidien et suis dans l'attente de visionner le clip du journal. Au regard de la presse, le slack semble être une activité réservée aux initiés en mal de méditation...Autant vous dire que mes explications ont été librement interprétées. Je suis dorénavant certain que les interviews demandent un savoir-dire!

Maintenant, j'ai un peu d'angoisse à l'idée du clip TV qui passera lundi prochain à 12h50 sur FR3.
Le plus charmant dans ce "déchainement médiatique" est que suite à l'article du 20minutes un autre journaliste de FR3 m'a demandé pour un entretien...A priori et si le temps s'adoucit un peu (les températures sibérienne du moment n'aidant pas à slacker) je devrais passer sur FR3 dans deux journaux.

Le moral qui était en berne suite aux ventes inexistantes du mois de Janvier a été favorablement remonté par mes petits communiqués de presse. D'ailleurs, le niveau rouge des ventes, les problèmes de mise en place du RMI, les problèmes de régularisation de l'APL bref la précarité actuelle m'a emmenée à franchir les portes des agences d'Intérims.

Ne souhaitant pas toucher à ma trésorerie pour me rémunérer, j'ai décidé de trouver un mi-temps. C'est fait, je suis téléopérateur chez groupama (17f-20h tous les jours). Le boulot n'est pas trop mal et il m'entraine pour la "vaste" campagne de phoning que je vais bientôt mettre en place....Allo, bonjour...connaissez vous le slack? Non, c'est normal...

A plus.

10 janv. 2006

Bonne année

Bonne année à tous,
Faisant suite aux récits relatant les divers réveillons, je vous livre le mien.
Toute mon agréable tribu strasbourgeoise se donna rendez-vous à la Plagne. Un appartement dans lequel nous nous entassâmes à 9, au lieu des 5 recommandés, fût notre logement. Difficile que de dépeindre l'encombrement de son unique pièce...Enfin, imaginez 8 équipements de ski, 2 équipements de snowboard, les sacs de vêtements allants avec, ainsi que des litres de boissons s'étalant au beau milieu du "salon-salle à manger-chambre".
Joli chaos.
Notre repas léger ne fut que petitement arrosé chacun souhaitant, je pense, réserver le meilleur pour les pistes du lendemain. Il neigea et nous sortîmes en profiter. Nous n'étions pas les seuls puisque le reste de l'immeuble se retrouva sur le plateau de neige. Des feux d'artifices et des boules de taille variées furent tirés.
Cet élan populaire nous lança dans 2006 du bon pied. Je décidai de défaire quelques matelas de protection afin de "luger". Cette idée trouva bon nombre d'adepte et quelques concours de descente s'organisèrent.
Les plus audacieux de notre groupe regagnèrent l'appartement humide, froid mais plutôt content.
Le lendemain nous étions sur les pistes à 9h. Les conditions étaient rêvées: neige vierge, beau temps et peu de gens.
Espérons que cette anné sera aussi agréable que son commencement.

PS: sinon je tiens a féliciter Fred.C (www.fredclement.com) d'avance puisqu'elle est préssentie par l'ambassade française d'Azerbaïdjan pour un concours photographique. 2006, go!