21 juin 2017

Highline chute sur Backup de 155m : Partie 3 : Corde semi-statique / 155m Highline Backup fall : Part 3 : Semi static rope

Partie 1 : backup moonwalk
Partie 2 : backup polyester
Partie 3 : backup corde semi-static


----------- English Below -------------

Nous avons continué nos tests sur une installation avec un backup en corde semi-statique 9mm

Ligne 3 Corde semi statique les résultats :

Nous avons remis la Moonwalk en ligne principale, puis scotché de la corde semi-statique avec des boucles. Nous avons comme pour les autres lignes effectué des fractionnés, avec des noeuds de huit sur les maillons.

Test 1 : Moonwalk de 102,7m + 55m de backup corde


Backup fall de 50m fractionné
Max dans la ligne : 3,86kN
Distance de Chute max : 18m
Max dans le leash : 2,72 kN (2,8G)

Test 2 : Moonwalk de 77,7m + 83,5m de backup corde


Backup fall de 75m fractionné
Max dans la ligne : 3,7kN
Distance de Chute max : 30m
Max dans le leash : 3,78 kN (4G)

Test 3 : Moonwalk de 52,7m + 105,5m de backup corde

Backup fall de 100m fractionné
Max dans la ligne : 3,6kN
Distance de Chute max : 40m
Max dans le leash : 3,62 kN (3,9G)


Test 4 : 149,5m de backup corde


Backup fall total
Max dans la ligne : 2,5kN
Distance de Chute max : 35m
Max dans le leash : 2,76 kN (2,9G)



Discussion :
Sur les noeuds :
Les noeuds sur les cordes réduisent leur résistance. Un noeud de 8 sur une corde 9mm résiste à plus de 10kN.

Sur les hauteurs de chute :
Les amortissements sont impressionnants avec la corde, les hauteurs de chutes aussi. Les 2 constats étaient prévisibles. Avec un backup 10% trop long en corde sur 50m, une chute de 17m est certainement réductible, en ravalant la corde un peu plus courte. Les chutes de 30m à 40m sont impressionnantes, et a priori aurait été réelles sur une installation normale en corde. Attention donc à votre hauteur de chute !

Sur les forces de choc :
Avec des forces de choc inférieures à 4kN sur les installations, les cordes confirment donc leur qualité de sécurité en backup highline, ainsi que leur amorti pour limiter les chocs au niveau du leash, qui ne dépasse pas 4G. Il doit être donc possible de réaliser de longs backup de cordes de 200m ou 300m, mais la hauteur de chute risque d'être un problème, surtout à proximité des ancrages.


Conclusions temporaires pour les cordes :

- Les cordes sont toujours dans la course pour des backups sécuritaires. Cependant, il a l'air important de dire qu'il faut limiter les longueurs de backup en corde, et surtout anticiper de potentielles très grosses chutes, à cause de leur élongation.

- L'avantage principal des cordes est qu'il faut faire des noeuds, on arrive donc à régler les fractionnés facilement, et à le modifier pour améliorer la marche ou réduire les chutes.

- Calculer grossièrement votre flèche en cas de backup fall pour savoir si votre highline est suffisamment haute avec une corde :
Pour 50m, anticiper 20m de chute.
Puis rajouter 15m tous les 50m. (Ex : 100m = 50m de chute.)

Les tests sur les sangles hybride ici.
La suite des tests sur les sangles polyester ici.

----------- English Version -------------

We finished with the 9mm static-rope backup falls

Line 3 semi-static rope 9mm the results :

We set the Moonwalk main line back and taped the rope with loops. We split the lines on the quicklinks, with figure of eight knots.


Test 1 : Moonwalk 102,7m + 55m of backup rope


Backup fall 50m split
Max on the line : 3,86kN
Max fall height : 18m
Max on the leash : 2,72 kN (2,8G)

Test 2 : Moonwalk 77,7m + 83,5m of backup rope


Backup fall 75m split
Max on the line : 3,7kN
Max fall height : 30m
Max on the leash : 3,78 kN (4G)

Test 3 : Moonwalk 52,7m + 105,5m of backup rope

Backup fall 100m split
Max on the line : 3,6kN
Max fall height : 40m
Max on the leash : 3,62 kN (3,9G)


Test 4 : 149,5m of backup rope


Total backup fall
Max on the line : 2,5kN
Max fall height : 35m
Max on the leash : 2,76 kN (2,9G)



Discussion :
On knots :
Knots reduce rope resistance. A figure of 8 on a 9mm static rope still hold more than 10kN.

On height fall :
Rope absorption as well as heights are impressive. It was predictable. With a 10% too long backup on 50m a huge 17m fall can be reduced of course. Other bigger falls are a warning, as the rope was not this long. Please watch the height under the line.

On shockloads :
With less than 4kN shocks on the anchors, ropes confirm their quality for safety on a highline, as well as absorption and limitation of shock on the leash, which is not over 4G. It should be possible to make longer backup ropes (200m - 300m), but the fall height may be the main problem, especially next to the anchors.


Temporary conclusion on ropes :

- Ropes are still good for safe backups. However, it seems important to limit the length used for backups, and anticipate huge falls.

- The main advantage of ropes are the knots, which allow to set up the split easily, and change it.

- Compute briefly the safe height with a backup fall on a rope :
For 50m, anticipate a 20m fall.
Then add 15m every 50m. (Ex : 100m = 50m fall)

Hybrid Dyneema webbing test here.
Polyester webbing test here.


Highline chute sur Backup de 155m : Partie 1 : Moonwalk / 155m Highline Backup fall : Part 1 : Moonwalk

Partie 1 : backup moonwalk
Partie 2 : backup polyester
Partie 3 : backup corde semi-static


De vrais tests sur une grande ligne

------------ English Below --------------

Sur un premier article, nous avions testé une nouvelle façon de sécuriser des highlines avec Nathan Paulin.

Vous pouvez vous rafraîchir la mémoire ici : http://blog.slack.fr/2017/03/fractionner-une-highline-split-highline.html
Pour être honnête nous n'avions testé "que" le confort de marche sur une ligne de 68m, afin de s'assurer que de telles highlines allaient être acceptées par la communauté, si un jour une telle méthode d'installation devait se répandre. De nombreux tests nous attendaient pour valider ou non cette méthode, et surtout la confronter à l'état actuel des backups.

Voici donc le résumé de la seconde partie de nos tests, cette fois-ci sur une installation nettement plus conséquente de 155m de long.

Nous voici donc en route pour cette highline bien particulière, sous le pont utilisé par Bungy Niouc qui y commercialise des sauts à l'élastique et des sauts de corde. Nous ne sommes pas en terrain inconnu donc car c'est sur proposition de Gautier Bourgard de l'équipe Pyrénaline que nous pouvons réaliser nos tests. Un grand merci à lui, et si vous passez dans le valais, allez donc sauter à Niouc !
Un pont, une highline, un Quentin Bischoff qui randonne !
La configuration de ce site se prête parfaitement à nos tests. Nous installons la highline sous le pont, qui dispose d'un treuil electrique qui va nous permettre de larguer et remonter notre charge pour réaliser ce que tout le monde redoute dans notre sport : Des chutes sur backup sur une longue highline !

Les données imposées par le site :
La highline mesure 155m de long.
Le pont possède un treuil à 63m de distance de l'ancrage le plus proche.
Nous lancerons donc le poids à cet endroit car c'est l'endroit le moins difficile pour répéter les chutes.
Nous ne sommes, ni au bord, ni au milieu de la sangle, mais finalement proche de l'ancrage de mesure, celui qui logiquement prend le plus de force car le plus près de la chute.

Les différentes lignes testées :
Nous avons installé 3 lignes, dont les 2 premières ont été marchées pour s'assurer qu'elles étaient dans la norme actuelle.
Ligne 1 : Main "Moonwalk" - Backup "Moonwalk"
Ligne 2 : Main "Maverick" - Backup "Maverick"
Ligne 3 : Main "Moonwalk" - Backup "Beal 9mm semi-statique intervention"

Technique pour fractionner une highline

Chaque ligne possède des fractionnés permettant de réaliser des reprises des backups sur : 50m, 75m, 100m, et sans reprise 155m. Les lignes 1 et 2 ont été préparées à l'avance dans nos bureaux, avec un écart de longueur entre la ligne principale et la ligne de backup de 5%.
Ex : sur 50m de ligne principale, le backup mesure 52,5m. Ce qui fait de bonnes boucles.
5% de plus de longueur sur le backup = grosses boucles
Le(s) poids :
Quentin Bischoff (70kg au petit déjeuner) a validé les installations, nous permettant d'enregistrer quelques données sur la marche, des catchs, et des leash falls classiques. Il est donc la 3ème personne à marcher sur un tel setup et affirmer que ça ne change rien au feeling, merci à lui.

Nous avons ensuite solidemment arrimé un bloc de granit de 94kg, affectueusement appelé "Nathan". Ce sera lui qui aura le privilège de voler le plus pendant ces 2 jours de tests.
"Nathan" : 94kg tout habillé, avec son harnais et son dynamomètre sur le leash
Le déroulé de chaque test :
A chaque test, nous simulons une chute sur le backup. C'est à dire : 
- descente de Nathan à la hauteur de marche sur la ligne principale (flèche de la ligne principale connue au préalable par un test statique)
- déconnecter la ligne principale pour simuler la perte de la ligne principale (un maillon est prévu en milieu de ligne)
- larguer Nathan de la position donnée
- filmer depuis le point d'ancrage le plus proche la chute (une corde avec fanions tous les 5m comme repère donne la hauteur de la chute)
- enregistrer depuis le point d'ancrage la prise en charge de l'installation avec un dynamomètre
- enregistrer avec un dynamomètre la valeur maxi subie par Nathan au niveau du leash
- descendre chercher Nathan, et recommencer avec une autre installation
Enregistrement côté dynamomètre
Cet article ne parle que de la sangle Moonwalk, nous traitons la Maverick et la corde dans d'autres articles.

Ligne 1 Moonwalk les résultats :

La ligne principale, tendue au linegrip, faisait 152,7m de long. Flèche de 8m environ avec Q. Bischoff qui marche dessus, 9,5m de flèche avec Nathan dessus en statique.
Voici une séquence de marche de Quentin, avec un leash fall et une remontée.
La ligne avec lui dessus est chargée à 2,5kN
Le leashfall provoque une oscillation de charge avec un pic à 4,5kN dans l'installation.
Elle retombe à une tension faible de 0,3kN après son passage. Les petites oscillations sont des rebonds amplifiés par la brise bien présente dans cette petite vallée.


Test 1 : (152,7m + 2,5m de mou)

Backup fall de 50m fractionné
Max dans la ligne : 7kn
Distance de Chute max : 15m
Max dans le leash : 4,32 kN (4,6G)

Test 2 : (152,7m + 3,75m de mou)

Backup fall de 75m fractionné
Max dans la ligne : 6,83kn
Distance de Chute max : 19m
Max dans le leash : 4,92 kN (5,2G)

Test 3 : (152,7m + 5m de mou)

Backup fall 100m fractionné
Max dans la ligne : 9,12kn
Distance de Chute max : 23m
Max dans le leash : 6,92 kN (7,3G)

Test 4 (idem test 3 dans la foulée) :
Backup fall 100m
Nouveau leash pour déterminer si le leash n'amortit plus. Apparemment non.
Max dans la ligne : 9,93kn
Distance de Chute max : 23m
Max dans le leash : 7,86 kN (8,3G)


A cet instant, nous réalisons que faire le test sur la distance totale n'est déjà plus raisonnable d'un point de vue humain car les efforts dans le leash couplés à la hauteur de chute sont déjà trop importants. Enfin, nous soupçonnons la ligne de backup d'être trop sèche depuis le test 3, comme si le dyneema avait déjà perdu son pouvoir d'élasticité en 2 chutes, ce qui est totalement possible. Nous décidons de reporter au lendemain le backup fall sur la distance totale de ligne.

Test 5 : 153,1m de moonwalk le second jour (le backup serait trop court dans cette situation, on marcherait dessus)
Max dans la ligne : 7,20kn
Distance de Chute max : 15m
Max dans le leash : 5,64 kN (6G)

Sur ce test, nous avons trop ravalé le backup suite à un cafouillage sur le marquage de la ligne de backup (et oui ça arrive), la mesure à posteriori de la sangle 153,1m montre que cette distance se rapproche trop de la distance initiale de la sangle principale de 152,7m. Néanmoins, on peut noter une grosse force de choc, même avec une ligne démontée et reposée toute une nuit.



Discussion :
Sur les coutures :
Des tests de ruptures additionnels sur les coutures montrent que :
- la résistance de la moonwalk n'est pas affecté par la présence de couture (Rupture à 25kN dans nos sladlocks).
- les boucles de fractionnés résistent à 17kN avant de rompre. C'est moins qu'une couture classique pour relier 2 sangles (>25kN), car il y a 3 épaisseurs de sangle à coudre ce qui cisaille plus la couture. Néanmoins, cette résistance est suffisante, car on ne dépasse pas 10kN sur les tests les plus éprouvants.


Sur les hauteurs de chute :
On voit une augmentation de 4m de chute pour chaque tranche de 25m de fractionné rajouté, sur une ligne 5% plus longue et avec une élasticité faible de 4% sous 10kN.

Sur les forces de choc : 
Les forces de choc augmentent avec la distance au niveau du leash, la tolérance à la moonwalk à réaliser plusieurs fois de suite ce test montre aussi qu'elle perd son élasticité.
A priori sur un cas réel, il n'y aura qu'un seul backup fall et ensuite l'installation serait demontée, donc on devrait avoir une force de choc plus proche de 5G que de 8G.

Au niveau des ancrages, les forces de choc entre 7kN et 10kN sont relativement raisonnables, de ce côté là, le matériel n'est pas poussé dans ses derniers retranchements.

La formule magique qui permettrait d'en déduire une relation n'est pas simple à trouver, notamment parce qu'on fractionne la ligne, donc la partie de ligne principale intacte à déjà été allongée, et le caractère répétitif des tests sur la ligne lui fait perdre progressivement de l'élasticité, pour preuve le Test 5 sur une ligne reposée. Il faudrait aussi revenir pour faire des tests avec des backups plus court entre les fractionnés (3% par exemple) pour sentir l'influence de la taille des boucles.

On ne peut éventuellement donc que schématiser grossièrement et projeter grossièrement ces informations pour en tirer des enseignements.

Conclusions temporaires pour de la sangle hybride :
- Ne pas dépasser 5% d'écart de longueur entre ligne principale et backup. Ca ne sert à rien pour améliorer la marche. Viser plutôt 3% ou 4%. D'autres tests sont à faire évidemment.

- Calculer grossièrement votre flèche en cas de backup fall pour savoir si votre highline est suffisamment haute :
Pour 50m, anticiper 15m de chute.
Puis rajouter 10m tous les 50m. (Ex : 100m = 25m de chute.)
Cela confirme les doutes déjà levés sur l'éfficacité d'un backup sur des highline basses.

- Les forces de choc sont importantes de part la présence de dyneema. Le corps humain encaisse 4G dans de mauvaises positions (un "mauvais" leashfall), jusqu'à 10G dans un axe bien précis et en étant prévenu. Ne pas dépasser 100m en backup Moonwalk entre 2 fractionnés parait donc un minimum.

- Si vous faites un backup avec de la moonwalk, il faut donc limiter le % d'écart avec la ligne principale, et diminuer la distance de fractionné. Moins vous chuterez de haut, moins vous prendrez de vitesse, moins votre corps recevra de G.

- Ces conclusions doivent pouvoir être étendues en l'état aux tresses dyneema. Ne nous voilons pas la face, depuis le record de 400m de Nathan à la Réunion (même avant), jusqu'au record actuel de Samuel Voléry, ces lignes là tueraient le slackliner en cas de backup fall, soit en touchant par terre, soit en cassant le dos. Et inutile de penser à un secours rapide dans de telles conditions.

La suite des tests sur les sangles polyester ici.
La suite des tests sur les cordes semi-statiques ici.


------------ English Version -------------

Real tests on a long highline

On a previous article, we tested a new way to make safe long highlines with Nathan Paulin.

The previous article here : http://blog.slack.fr/2017/03/fractionner-une-highline-split-highline.html
To be honest, we just tried the feeling of setup like this, in order to be sure that the community can adopt it. Various tests were needed to finalize this solution, and also to compare it with classic rigging (1 main line, 1 backup, tape)

Here is the second part of tests, on a quite long highline measuring 155m.

Here we are with this special highline, under the bridge where Bungy Niouc invite you to jump with bungees or rope. We are welcomed here by  Gautier Bourgard from the Pyrénaline. Many thanks to him, and go jump this bridge it's great !
A bridge, a highline, a Quentin Bischoff chilling !
The setup is perfect, the highline is right under the bridge, which has a thermic lift that allows us to drop and reload weights on the highline. And what is our main concerned here is : Backup fall on long highlines !

The site configuration :
The highline is 155m long.
The bridge has a lift which is 63m away from the closest anchor.
We will throw the lift from this place, as it is the best to repeat the tests and limit hauling time.
We are not on a side, not in the middle, closer to the measured anchor, which is the one dealing with the greater force during a fall.

The tested setups :
We rigged 3 lines, the 2 first were walked to get sure it's a setup that people would use.
Line 1 : Main "Moonwalk" - Backup "Moonwalk"
Line 2 : Main "Maverick" - Backup "Maverick"
Line 3 : Main "Moonwalk" - Backup "Beal 9mm semi-static rope"

One way to split a highline

Each line gets sewn loops to realise splits on the highline on : 50m, 75m, 100m, and no split 155m. Line 1 and 2 were prepared at the office, with an overlength of 5% between mainline and backup.
Ex : on a 50m of mainline, the backup is 52,5m, which leads to quite big loops.

5% overlength = grosses boucles
The weights :
Quentin Bischoff (70kg in the morning) walked the setups, and we recorded some data concerning walks, catches, leash falls. He is the 3rd person walking such a setup and affirm nothing changes from the highliner point of view.

We then packed a 94kg granit boulder, lovingly named "Nathan". He will be the lucky backup fall flyer of these 2 days.
"Nathan" : 94kg all set, with harness and dynamometer on the leash
Test sequence :
For each test, we simulate a backup fall, which is : 
- set Nathan to the reference walking height (the sag is known by letting him lay down on a static test)
- disconnect the main line (quicklink in the middle)
- drop Nathan from there on the setup as it is.
- record the fall from the side to measure the falling height (a rope with 5m flags is set as a reference)
- record the fall on the anchor with a dynamometer and a computer
- record the max peak on Nathan's leash with the other dynamometer
- go down to get Nathan back, and start again with an other test
Recording on the side
This part only shows the Moonwalk results, the other results are in the other articles.

Line 1 : Moonwalk the results :

The main line, linegrip tension, was 152,7m long. The sag with Quentin is 8m approximately, 9,5m with Nathan, static loads.
Here is a walking sequence of Quentin, with a leashfall and a rise up.
The line is loaded at 2,5kN with him.
The leashfall produces 4,5kN on the anchor.
The tension drops to 0,3kN after his walk. The oscillations are amplified by the winds, that are quite strong in this little valley.


Test 1 : (152,7m + 2,5m backup slack)

Backup fall 50m splitted
Max force on the anchor : 7kn
Max height fall : 15m
Max leash force : 4,32 kN (4,6G)

Test 2 : (152,7m + 3,75m backup slack)

Backup fall 75m splitted
Max force on the anchor  : 6,83kn
Max height fall : 19m
Max leash force : 4,92 kN (5,2G)

Test 3 : (152,7m + 5m backup slack)

Backup fall 100m splitted
Max force on the anchor : 9,12kn
Max height fall : 23m
Max leash force : 6,92 kN (7,3G)

Test 4 (idem test 3 right after) :
Backup fall 100m
New leash to check if a new leash absorbs more. Apparently not.
Max force on the anchor : 9,93kn
Max height fall : 23m
Max leash force : 7,86 kN (8,3G)


At this time, we realise that a backup fall on the total distance is not very reasonable from a human point of view. The leash force and the fall are already very important. We also suspect the backup line to get very static as we performed 4 tests in a row, as if the dyneema looses it's stretch after 2 falls, which is completely plausible. We postpone the final backup fall on 155m on the second day.

Test 5 : 153,1m moonwalk on the second day (the backup would have been too tight unfortunately)
Max force on the anchor : 7,20kn
Max height fall : 15m
Max leash force : 5,64 kN (6G)

On this test, we did a mistake by pulling the backup to much (error on the marks of the line), the line is 153,1m, which is very close than the initial mainline of 152,7m. Nevertheless, we note a high shock force, even with little slack and a line which has been unset during one night.


Discussion :
On the sewing :
Additional break tests shows that :
- The moonwalk is not affected by adding sewing on it (Breaks at 25kN in our sladlocks).
- Sewn loops breaks at 17kN. This is less than a regular sewing for connecting 2 webbings (>25kN), as there is 3 webbings to sew together and it shears more the sewing. This is nevertheless enough, as we don't go over 10kN for the hardest tests.

On the fall heights :
We have a 4m increase of fall every 25m added between the splits. This line is 5% longer and stretches at 4% under 10kN. Smaller loops will reduce fall heights.

On the shockloads : 
The shockloads tend to increase with the length at the leash. Added to this, the Moonwalk seems to be less and less stretchy after repeated tests.
On a real case, there should only be 1 backup fall, as the setup will be destroyed, so the leash force would be more around 5G rather than 8G.

From the anchors, the loads are between 7kN to 10kN, which is quite OK. This is not the gear limit.

The magical formula is hard to get, especially because we splitted the line, which means that the main line is already stretched and we repeat the tests. As an example the Test 5 shows the stretch is back after some rest. More tests is needed with less overlength (3% for ex.) on the backup, to measure the difference too.

So apart from basic results, it's hard to get more.

Temporary conclusion for hybrid webbing :
- Do not go over 5% of extra length between the backup and the mainline. It's useless to improve the walk. We tested 3% and 4% would be nice too. Further tests will be made along the year.

- Roughly know the fall height :
For 50m long highline, expect 15m of fall.
Then add 10m every 50m. (Ex : 100m = 25m fall.)
This confirms the problems of low highlines.

- Shockloads are important because of dyneema. The body is OK with 4G in bad position ("bad leashfall"), up to 10G in a nice position and warned. Do no go with more than 100m of moonwalk between two splits at least.

- If you backup with a moonwalk, limit the % overlength, and reduce the split distance, this will reduce the fall height, you will get less speed and the force will be lighter.

- These conclusions could be extended to dyneema ropes. We should not bury our heads in the sand, since the 400m record of Nathan in la Réunion (and even before), until Samuel Volery actual record, those highlines would kill the highliner in case of a backup fall, either by hitting the ground, or breaking the highliner's back. And rescuing is an other story too..

Polyester webbing test here.
Semi-static rope test here.