29 avr. 2016

The FatLock - Le linelock all around


English below  - French here

Les grandes inspirations ont souvent lieu dans les moments les plus anodins. Alors que dire de nos petites inspirations de développement. Je me souviens encore de cet après-midi d'automne où un parfum de feuilles mortes distillait lentement dans nos bureaux. Thibaut a qui l'on doit un nombre incalculable de trucs et astuces dormait tranquillement en face de moi lorsque soudain, comme pris d'un spasme irritant lui pris l'idée d'un nouveau linelock, plus gros mais plus efficace que le petit linelock. Quoi de plus naturel alors que de se pencher sur ce nouveau concept, chacun avec nos cerveaux lents encore à peu près actifs pour pondre un linelock surboosté, le bien nommé :
FatLock !



Prenez un linelock classique. Il fonctionne plutôt bien avec :
- des sangles fines
- des mousquetons
Pour tout le reste, à savoir l'utilisation de manilles et de sangles plus ou moins épaisses, votre petit linelock est bien limité.
Aux utilisations limites, un linelock a aussi une tendance facheuse à abimer les sangles par des effets de géométrie entre lui et le mousquetons.
Enfin, la résistance d'un montage de sangle dans un linelock réduit assez fortement la résistance supposée de la sangle. Une tubulaire donnée à 21kN cassera à 15kN dans un linelock, soit une réduction de 30%.

Etat des lieux :
Avec 9 types de sangle différents actuellement disponibles sur notre boutique, nous nous devions de refaire un petit tour d'horizon du linelock et de la résistance d'un montage classique.
Résultats des tests de rupture en kN. m = rupture du mousqueton

Le mini mousqueton censé tenir 13kN, casse bien à 13kN avec toutes les sangles.
Le mousqueton aluminium censé cassé à 23kN casse bien à 23kN avec la Moonwalk.
Les Supertubes cassent bien à 15kN. Jusqu'ici les poules sont bien gardées.
Les sangles plates fines ont des résultats intéressants. La géométrie du mousqueton aluminium et peut-être sa matière font qu'il réduit la résistance de la sangle de ces dernières par rapport à un mousqueton acier.
Dans le pire cas, la réduction du linelock sur une sangle plate est de 52% pour la Néon, 45% pour la Maverick. Pour la Dark Blue, la résistance à 25kN sur ce test n'est pas forcément à généraliser, et la prudence s'impose.
S'il ne faut retenir qu'un chiffre ce serait que dans tous les cas, nous sommes à 15kN ou plus quelque soit la sangle. Cependant, quand on voit l'état dans lequel les sangles finissent, il est judicieux de se limiter à une usage inférieur à 5kN en conditions normales.

La néon qui ramasse dans le linelock à 17kN
Le Fat Lock :
Plein de sens pour les connecteurs :

La méthode classique, non ravalable permet de faire comme à son habitude et d'en tirer le maximum.

Montage classique non ravalable

L'avantage notable du FatLock est sa capacité à accepter tous les connecteurs correctement avec toutes les sangles.
Les manilles de 12mm et de 14mm ont des gorges spécialement creusées dans le FatLock pour permettre de mettre la sangle sur le Pin de la manille et ainsi utiliser le côté rond de celle-ci pour l'autre côté de l'installation (élingue, poulie, primitiv).
Les autres connecteurs ronds se mettent du côté plat du FatLock, et rentrent en appui sur lui sans compresser la sangle.

Le test :
Nous avons décidé de tester les configurations jusqu'à une force maximum de 25kN. Au delà nous arrêtons le test, en dessous nous observons la rupture.


Le FatLock est incontestablement plus efficace qu'un Linelock classique. Les tensions de rupture d'une Supertube sont largement améliorées, et de même pour les sangles plates.
Résultats en kN. s = rupture sangle hors Fatlock
L'amélioration sur les tubulaires et sangles plates ne se fait pas attendre, nous gagnons 20 à 25% d'efficacité sur les ruptures.

Comparatif Linelock - FatLock :
L'avantage à tension équivalente d'un FatLock sur un Linelock est qu'il ne coupe pas la sangle.
 

Tension à 12kN
Linelock à 12kN
La DarkBlue est endommagée à 12kN
La DarkBlue subit un début de coupure sur les bords à 12kN
Le FatLock à 12kN
La sangle dans le FatLock à 12kN n'a rien
Pas de marques à 12kN à part l'écrasement normal dans le FatLock qui disparait

On reprend le même test en diminuant la force, à partir de 8kN le linelock marque la DarkBlue.



DarkBlue légèrement atteinte à partir de 8kN
Avec une sangle tubulaire, les marques apparaissent vers 10kN

Tubulaire dans le linelock marquée à 10kN

Dans le FatLock, rien à signaler à 10kN
Le résultat souhaité avec le FatLock de supprimer les marques sur les sangles à des tensions équivalentes est sans équivoque. Le FatLock gardera vos sangles en bien meilleur état. Il est à noter que les tensions dans ce test sont déjà bien au dessus de celles qu'une installation de slackline sur linelock est censé avoir.
Il est recommandé de ne pas dépasser 5kN avec le montage en linelock pour rappel.

Quelques images aux limites :
Evidemment il est toujours possible d'aller vers les zones de rupture, et de montrer que l'on pet tout casser pour peu qu'on tire assez fort. Les grosses sangles épaisses tiennent logiquement le choc car elles ont plus de fibres. Cependant leur côté épais fait que la trame se dégrade vers 20kN.

Fibres extérieures étirées et cassées

Trame déchirée et fibres extérieures déchirées

Mousqueton HS. Trame dégradée

Fibres étirées et arrachées, trame déchirée

Après rupture, sangle soudée

Conclusion : 

En plus de ces tests de rupture, nous avons réalisé des tests de tension entre 10kN et 12kN pour vérifier que les sangles n'étaient pas dégradées par les montages. Nous n'avons pas vu de dégradations lors de ces tests.
Cependant, il est clair que les petits connecteurs comme la manille de 10mm et la manille de 12mm sont plus susceptibles de créer de petits dommages sur les sangles à de plus fortes tensions, et dans une certaine mesure les mousquetons.

La manille de 14mm semble être la plus adaptée pour guider la force dans la sangle.

Aux tensions extrêmes, le gain du FatLock est indéniable, en faisant un connecteur plus sécuritaire, notamment avec l'utilisation des manilles intermédiaires qui par essence tiennent mieux à la fatigue que les mousquetons.


Pour faire simple lors de l'utilisation :
En méthode non ravalable, on pourra pousser les sangles entre 6kN et 9kn suivant celles-ci.



------------------------------ English Version -------------------------------



Here is a small design we did while thinking about the old little Linelock. Why not do a bigger one to get stronger results ? Here is the FatLock !

FatLock - 2 faces - at least 12 positions


Take a classic linelock. It works well with:
- thin webbing
- carabiners
For other use, like shackles or thick webbing, the little linelock is useless.
It also has a tendency to break the webbing due to geometry with the carabiner.
Then, the strength of a linelock+webbing setup reduces the webbing strength. From 21kN to 15kN on a linelock, it means 30% of force reduction.

Linelock basic testing :
With 9 different types of webbing on our store, we had to to an overview of our linelock to check the resistance.


Break test results in kN. m = carabiner breaks
Our mini carabiner supposed to hold 13kN, breaks at 13kN with all the webbing.
Our aluminium carabiner supposed to hold 23kN, breaks at 23kN with the Moonwalk.
Supertube webbing breaks at 15kN. Everything is allright so far.
Flat webbing have interesting results. Their strength is greatly reduced.
Worst case 52% of reduction for the Neon, 45% for the Maverick. The result on the Dark Blue is not to be generalized.
If there is one figure to remember, it's 15kN. Breaking of the setup. Then a daily use around 5kN is what you should consider with a linelock.

Neon blasted at 17kN
The Fat Lock :
Many connectors complient:

Classic wrap method is the way to get the best of it.

Classic wrap method
The main advantage is to be complient with a lot of shackles and all the webbing.
12mm and 14mm shackles have special holes into the FatLock to fit well, and use the Pin side for the webbing. Then the other side of the shackle is used for slings or pulleys, or even a Primitiv.

Other round connectors can be used on the FatLock flat side, and holds without compressing the webbing.

The test:

We tested the setups until 25kN. If it holds we stop because it has no real sense to do more, if not, we observe the breaking value.

Classic method:

The FatLock is undoubtedly more efficient than a Linelock in this use. Supertube and flat webbing resistance is much higher.
Results in kN. s = webbing breaks not on the Fatlock
The improvment for both tubular and flat is around 20 to 25% on breaking tests.

Linelock versus FatLock test :
The FatLock is way better for your webbing than the Linelock at the same force. In fact it doesn't tear your webbing.
 

Test at 12kN
Linelock at 12kN
DarkBlue is damaged at 12kN
DarkBlue's side are damaged at 12kN
FatLock at 12kN
FatLock at 12kN does not damage the webbing
No marks at 12kN except the slight crushing that disappears as in weblocks
Same test at 8kN, and the linelock already starts to mark the webbing.



The DarkBlue at 8kN starts to be damaged
With a tubular webbing, the linelock marks the webbing at 10kN.

Tube webbing at 10kN, with slight marks

In the FatLock, no marks at 10kN
The FatLock was designed to suppress those marks, then the result is without doubt achieved. The FatLock keeps the webbing in a good shape. Those tension are already very high for slacklining with a linelock.
We recommand to stay under 5kN with a linelock setup as a reminder.

Some destroyed webbing pictures :
It's always possible to show destroyed webbing when it comes to the limit. Then big webbings hold more as they have more fibers. But the perpendicular weave breaks around 20kN most of the time.
Outside fibers over stretched

Weaving destroyed

Carabiner and weaving destroyed

Weaving destroyed

The webbing welds after a break test

Conclusion : 

Added to those breaking tests, we tested the webbing around 10kN to 12kN to check if the webbings show some damage. We did not see any sign at those forces.
However it's obvious that small 10mm and 12mm shackles are more likely to make scratches on the webbing and carabiners too at higher tension. The 14mm shackles seems to be the best connector to guide the webbing.
At very high forces, the FatLock is a lot better. It is also safer than a linelock when used with shackles that are better for enduring continuous forces.

To make it simple when using it :
On the classic method, it will be possible to push the webbing from 6 to 9kN accordingly.




21 mars 2016

Un peu d'enfance dans ce monde de brutes slacklineuses

- Bonjour madame la postière!
- Bonjour !,
- Vous allez bien ?
- Oui, j'ai un peu de courrier pour vous !
- Pas des factures au moins ? Je vous les laisse si c'est le cas !
- Ah vous savez je ne suis que le messager, la messagère en l’occurrence....
- Ah oui, j'oubliais... Allez je vous le prend ce courrier.

Notre ami Emile, passé un jour nous voir dans notre tanière, qui nous offre ces pingouins et animaux. C'est gentil, c'est simple, ça nous fait extrêmement plaisir, et ça nous rappelle que la vie n'est pas uniquement faite d'interactions commerciales entre des entreprises et des consommateurs.

On vous en fait profiter, et pour vos enfants en bas âge, vous pouvez aussi les imprimer et les leur faire colorier (les nôtres adorent)


Merci Emile !
On va t'envoyer nos pingouins :)